• Accueil

    2013-03-24 18.43.41.jpg

    Mon Papa ! Tu es toujours présent ! Je te dédie ce blog ! Ta guignole !

     

    Voilà l'adresse de mon blog que j'aime beaucoup et que je délaisse pour celui-ci ...

    Cliquez ! UN ENFANT AU COEUR FRAGILE

  •  Titre : Focalisation bleue. Tableau réalisé à la peinture acrylique ( pébéo, studio ) et Posca ( Uni ) sur châssis en bois entoilé en coton.  ( Fond de toile réalisé à la peinture acrylique, silhouette de branchage réalisée au Posca )  Format de l’œuvre : 50 cm x 50 cm x 3 cm. Diamètre de l’œuvre : 70,7 cm. Poids approximatif de l’œuvre : 0.600 kg  Date de réalisation : 07 / 2015  Prix : 250 Euros. #focalisation #bleue #art #abstrait #peinture #moderne #branchages #branches #design #tableau

    Jonathan Pradillon

     

    J'aime beaucoup Stephen Hawking. Entant que Physicien mathématicien c'est un cadeau pour nous tous. Entant qu'être humain c'est un être exceptionnel qui a su faire face à la souffrance de sa maladie avec courage. Je comprend que étant un vrai athée il ne crois pas à l'existence d'un créateur. Ce que je peux dire pour ce qui me concerne, c'est que, depuis mes sept ans; depuis cette rencontre dans mon cœur de cet Autre que j'appelle Jésus. J'ai cru en Lui et je crois que la création est sortie de la VIE. Ce n'est pas du Rien que la VIE EST. Pour le reste, je laisse aux scientifiques le travail des explication sur le Cosmos. Pour moi la VIE sans un Créateur n'a pas PLEIN SENS. Pour moi LA VIE n'est pas un commencement et une fin. C'est la VIE déjà avant la naissance et puis dans le ventre de la mère. Puis cette VIE est ou pas vécue dans sa plénitude… sujette à des différentes facteurs humains … Je me mets en exemple. Sans connaître mes parents, sans une famille, avec une maladie mentale (pas folie) maladie dérèglement du cerveau qui suit un traitement régulateur. Une maladie infernale qui nous fait nous accrocher au moment présent sans savoir absolument rien du moment à venir.

    Si, je crois en Dieu. Le Nom ne me plaît pas trop … je dirais plutôt mon créateur. Je le crois, non pas comme un besoin contre la peur. Un remède contre la peur. J'ai touché la mort plusieurs fois et elle ne me fait pas peur. Elle est juste un passage pour moi. Je n'attend RIEN en récompense de cette croyance que je dirais plutôt Amour du Créateur, reconnaissance de sa Création. Reconnaissance de ce que j'ai découvert des années durant en silence, approfondissant dans la lecture des évangiles. Si pour un instant, je pouvais ne plus croire à l'existence de Jésus, ma vie n'aurais aucun sens. Tout serais VIDE. Je sais que certains vont être choqués. Je risque. Disons que mon lien avec le Créateur, est un lien personnel et profondément lié à ma VIE. Je dirais que 1+1 = 2 Deux personnes différentes mais un unique cœur dans le sens profond. Car, lorsque je sort de ce cœur d'Amour, je risque de mourir sans son oxygène. Si je sais qu'un jour je vais mourir, comme tout être humain meurt. Mais je sais que c'est un passage … un aller simple … vers … je ne sais rien et ne veux rien savoir. Je sais une chose. Le Créateur ne m'a pas créé pour finir dans un trou. Pas non plus pour espérer un jardin d'Eden … Je lui fait confiance car là où je serai je le serai entre ses "mains d'Amour"      

    Résultat de recherche d'images pour "entre les mains d'amour de Dieu"

    C'est un article trop long, je vous l'accorde. Cependant je suis en train de partager quelque chose que je porte.

    Voici Cathy, elle est enterrée à Pont Sain Esprit. Inutile de vous dire sur sa vie. Lorsque je l'ai rencontré, lorsque j'ai lu ce qu'elle à écrit … En la lisant vous entrerez non pas seulement dans sa vie mais un peu dans la mienne.

    Mon Seigneur et mon Dieu, mon Tout et mon UNIQUE ESPOIR

    Mon Seigneur Bien-Aimé, je Te supplie de me prendre tout contre Ton Cœur, je Te supplie de mettre Ta main toute guérissante et toute pleine d’Amour sur mon cœur. Seigneur, je ne peux pas vivre dans cette vie sans être accablée de désespoir, Seigneur, Toi Tu connais mon cœur bien mieux que quiconque sur cette terre, Tu connais mes limites et Tu connais mes forces, je sais, je veux croire contre tout, que Tu es dans mon cœur dans tout ce que je vis, je veux croire que Tu ne laisseras pas le diable m’anéantir. O je T’en supplie Seigneur, Toi, Tu peux TOUT, Tu es TOUT-PUISSANT, Tu peux me rappeler à Toi à l’instant même et je sais que Tu me purifieras pour que je puisse supporter. Ta Gloire. Seigneur, je sais que je ne mérite rien, que je ne mérite même pas d’avoir été appelée dès cette vie, mais je sais que Tu m’aimes, je sais que Ton Amour est vrai parce que Tu sais qui Tu aimes, Tu sais que je ne pourrai jamais Te rendre Tout l’Amour que Tu as pour moi, et que je ne peux que m’éloigner de Toi. Mais Tu vois que je désire être unie à Toi, Tu sais combien j’aspire à la délivrance de tout mon être pour n’être qu’avec Toi. O Jésus, Mon Jésus, MON AMOUR, je T’en prie, rappelle-moi à Toi, consume-moi en un instant mais que cet instant ne dure plus aussi longtemps que ce temps depuis lequel je vis et qui me paraît trop long. Jésus, brise-moi, anéantis-moi, consume-moi et attire-moi contre Ton Cœur. Vide-moi de tout ce qui m’éloigne de Toi. JE TE VEUX MON JESUS.

     Pardonne-moi mon manque de courage pour continuer à affronter cette vie, mais Tu n’y perds rien puisque je T’ai demandé de ne rien retrancher de ce que Tu veux que je vive si ce n’est le temps, la purification sera plus terrible mais je serai sûre d’être auprès de Toi pour toujours et de ne plus continuer de t’offenser. Moins longtemps je vivrai, moins longtemps je Te résisterai. Seigneur, quand je vois un être souffrir, je voudrais pouvoir le soulager et pourtant moi, je ne suis que néant, je crois que Toi qui es la BONTE même, Tu ne peux pas ne pas entendre ma prière avec Ton Cœur de Père. Seigneur, je ne veux pas me placer sous Ta justice car rien en moi ne peut me justifier, je n’ai aucune bonne œuvre, je n’ai rien et je ne veux rien avoir. Je veux que le Sang précieux de Ton Fils soit ma seule garantie, ma seule justification. Mon Dieu, c’est sous Ton regard d’Amour et de Miséricorde que je me place, je veux rester tout contre Ton Cœur et oublier, ne pas voir le gouffre qui m’attire et qui m’oppresse.

     JE T’AIME SEIGNEUR ET JE VEUX POUVOIR TE LE DIRE SANS M’ARRETER ! SANS ME FATIGUER. Je veux être auprès de Toi parce que je me sens trop faible pour cette vie ; même cette vie avec Toi, car sur cette terre, elle n’est que trop tourmentée et trop défigurée. Je sais qu’au Ciel, je serai bien plus utile qu’ici, je passerai tout mon Ciel à prier pour ceux que j’ai connu, je connaîtrai leurs souffrances et je pourrai les porter sans me lasser. Seigneur, je crois vraiment que Tu m’accorderas Ton Ciel, parce que je ne serai jamais capable de gagner, Tu ne peux que me l’offrir, au nom du peu de désir qu’il y a dans mon cœur et surtout au nom de ma faiblesse. Seigneur, je Te demande la grâce de pouvoir donner aux frères tout l’Amour que j’aimerais Te donner, je Te demande de me consumer de charité, donne-moi de m’user pour les autres et surtout pour ceux qui sont le moins aimés, pour les moins aimables. Donne-moi d’aimer quand je ne me sens pas aimée, donne-moi d’aimer quand j’ai envie de me révolter, donne-moi d’aimer quand je ne crois pas à l’amour des autres. Donne-moi de me souvenir que chaque blessure peut et doit m’élever jusqu’à Toi. Que rien et surtout pas une créature ne vienne m’éloigner de Toi. Donne-moi de considérer les choses qui passent et de vivre comme si ma prière, Tu allais l’exaucer ce soir, comme si je devais paraître devant Toi ce soir. O Seigneur, puisse-t-il en être ainsi.

    Cathy - Pont-Saint-Esprit, le 28 novembre 1979 - Décédée à 21 ans

      Résultat de recherche d'images pour "entre les mains d'amour de Dieu"

    Bien évidement ! Mes amis ! Vous êtes livres de penser autrement et mon amitié n'est pas liée à ce que l'on doive penser pareil, croire en quelque chose, dire oui.

    Chaque être a pour moi la même importance et suis toujours dans l'attente d'apprendre ce que chacun de vous me partagez.

    Image associée

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Bonsoir, j'ai des problèmes informatique je vous envoi ce message avec le mobile. Je verrai demain jeudi. Bisous

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  •  

     

    Óscar Romero est le second d'une famille nombreuse de sept enfants (cinq frères et deux sœurs), dont le père est postier. Il est baptisé à l'âge d'un an le 11 mai 1919. Il naît dans un pays déchiré où 40 % des terres sont détenues par treize familles. À l'époque, l'Église est persécutée et les assassinats sont fréquents.

    Après quelques années à l'école il devient apprenti menuisier à l'âge de douze ans. Deux ans plus tard, en 1931, il entre au séminaire des prêtres Clarétains à San Miguel, contre l'avis de son père.

    En 1937, il rejoint le séminaire national de San Salvador, dirigé par les Pères Jésuites puis continue ses études à Rome, où il est ordonné prêtre le 4 avril 1942. Il vise l'obtention d'un doctorat en théologie mais doit en 1943, à l'âge de 26 ans, interrompre ses études et sous la pression de l'évêque, dans une Italie encore fasciste, rentre au Salvador. Sur la route du retour, il fait escale en Espagne puis à Cuba où la police cubaine l'interne au motif qu'il provient de l'Italie mussolinienne. Des ennuis de santé lui valent son élargissement et un retour vers le Salvador via Mexico.

    Romero travaille comme prêtre de paroisse à Abamoros, puis est affecté pendant vingt ans dans le cadre du diocèse de San Miguel. Il promeut différents groupes apostoliques, inaugure une équipe des « Alcooliques anonymes », aide à la construction de la Cathédrale San Miguel et soutient la dévotion à la « Vierge de la Paix ». Il est par suite nommé recteur du séminaire inter-diocésain de San Salvador.

    Afficher l’image source

    L’ennemi à abattre

    Les dénonciations, les prises de position contre les crimes et la torture infligés quotidiennement par « les escadrons de la mort » et l’armée salvadorienne, font d’Oscar Romero « un dangereux agitateur ». Pourtant l’archevêque ne faiblit pas et le 23 mars 1980,à l’occasion d’un sermon dans la Basilique du Sacré-Coeur de San Salvador,Mgr Romero lance un appel aux soldats : « Un soldat n’est pas obligé d’obéir à un ordre qui va contre la loi de Dieu (…) Il est temps d’obéir à votre conscience (…) » Le lendemain, alors qu’il dit la messe dans la chapelle de la Divine-Providence, une balle l’atteint en plein cœur. Il meurt aussitôt. A l’occasion de ses funérailles, où se pressent prêtres et évêques du monde entier, une bombe éclate suivi de des coups de feu dispensant la foule réunie dans la Basilique. Mgr Romero est aussitôt enterré à la hâte dans le transept droit de la Basilique. Les médias pro-junte dénoncèrent une attaque de groupuscules d’extrême-gauche aussitôt dénoncés par un texte, signé par 22 hauts-représentants du clergé présents aux funérailles, affirmant que la bombe et les coups de fusils provenaient du palais présidentiel.

    Pourquoi le Vatican a-t-il considéré Monseigneur Oscar Romero comme un danger"?

     

      Romarin.

     

    Trente-huit ans après son assassinat, le Vatican canonise l'archevêque Oscar Arnulfo Romero et se réconcilie enfin avec "le saint de l'Amérique".

    Malgré la plus haute reconnaissance qu'il reçoit du Saint-Siège ce dimanche, le travail du martyr salvadorien n'a pas toujours été reconnu ni compris par la hiérarchie du catholicisme.

    Romero, qui était déjà considéré comme un saint pour de nombreuses personnes au Salvador et en Amérique latine, était un personnage controversé depuis sa nomination en tant qu'archevêque de San Salvador en 1977 jusqu'à son assassinat le 24 mars 1980. par le coup de droite.

    En dénonçant les violations des droits de l'homme commises par le gouvernement militaire, il s'est imposé de nombreux ennemis dans un climat de tension intense au sein de la nation d'Amérique centrale.

    En fait, son meurtre alors qu’il officiait dans une messe est considéré par beaucoup comme le début d’une guerre civile qui a duré 12 ans et qui est calculée laissé environ 100 000 morts.

    Ses ennemis étaient aussi à l'intérieur de l'église au Salvador et au Vatican.

    On lui a demandé :

    Vous êtes-vous senti abandonné?

    Il l'a exprimé de cette façon. Il nous a dit une fois directement: "Je me sens seul et abandonné et parfois je réagis avec vous qui êtes près de moi, à tort, je vous demande pardon." Je l'ai vu pleurer dans sa solitude et j'ai été choqué qu'une fois, sur sa crème d'asperges, ses larmes aient coulé. J'ai pleuré Il nous a dit: "Montre-moi que je me trompe et je vais m'excuser auprès des gens dimanche, si je ne peux pas faire quelque chose, c'est de tromper les gens". C'était dans ses dernières semaines.

     

    Photos de victimes de violations des droits de l'homme dans le conflit salvadorien.

     

    Je ne le savais pas qu'il allait être reconnu par l'Eglise. Ce matin j'ai regardé à la TV la Messe de sa canonisation. Et je me suis dit : Il a fallu du temps pour reconnaître un martyre ! Je l'ai toujours aimé cet homme si près du peuple et si abandonné car ce qu'il disait mettait l'Eglise dans un embarras en dénonçant le gouvernement ouvertement. Il a fait son devoir !

    Merci à vous, Ami des pauvres et persécutés.

     

        

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Silencieusement,
    secrètement,
    comme Jésus à Nazareth,
    obscurément comme Lui,
    passer inaperçu sur la terre,
    comme un voyageur dans la nuit,
    pauvrement,
    laborieusement,
    humblement,
    doucement,
    avec bienfaisance comme lui…

    Afficher l’image source

    Qui a écouté un tel appel… ne l'oublie à jamais.

    Au milieu des milliers de jeunes, derrière une colonne j'écoutais ces mots " quitte ton pays … " à cette époque j'ai cru qu'il s'agissait seulement d'un endroit.

    Quinze jours à peines et je quittais tout.

    Je ne quittais pas ce "tout petit tout " pour rien… ce ne fut pas une passade. Je faisais confiance à QUELQU'UN et j'avais de la joie dans la nuit qui me transportais de mon pays vers un pays dont je ne connaissais rien… juste la langue… La France.

    Il m'est impératif de pouvoir partager tout cela … pour ceux qui passeront par là … qui le liront ou pas. Mais puisque je n'aurais pas de descendance, je dois laisser cette petite trace de vie.

     

    Suis en train de traverser un désert au quel je ne tiens pas car il est pas propre. Plein de voix, des révoltes, des bruits. Beaucoup diront que c'est la vie, que c'est normal. Je ne le crois pas. Car c'est écrit :

    Ésaïe 55
    10Comme la pluie et la neige descendent des cieux, Et n'y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange, 11Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. 12Oui, vous sortirez avec joie, Et vous serez conduits en paix; Les montagnes et les collines éclateront d'allégresse devant vous, Et tous les arbres de la campagne battront des mains.

     A cause de cette parole, je sais que je sortirai avec joie et serai conduite à la paix.

    Afficher l’image source

    Mes amis, je ne vous mène pas à la suite d'une croyance quelconque, je partage quelque chose qui fait partie de moi. Sans cette "chose là" je ne serais pas parmi vous sans doute. Le silence est sans doute le secret du bonheur. Donner de la valeur aux personnes et aux moments. Purifier notre regard dans ce silence…    

    Afficher l’image source

     

    GOG BLESS YOU

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  •  

    Russia

    U
    N
    E

    P
    A
    I
    X

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rose Black,
    12 ans

    le 18/1/2003

    Sur mon coeur il y a une blessure
    Dans ma tête il y des morts
    Devant mes yeux il y a l'horreur

    Mais devant les yeux de l'armée
    Que voient-ils ?
    L'invention de la guerre est la pire de toutes
    Mais a-t-on inventé la paix ?

    Dans mon coeur, il y a, tout brodé d'or
    Un trésor
    Qu'on pourra ouvrir
    Si la paix va revenir
    Il y est marqué
    "Vive la paix et l'amitié"

    Dans mes yeux il y a, et il y aura toujours
    Cette lueur d'espoir
    Pour le retour
    De ces beaux jours

    Dans ma tête
    Il y a une confiance
    En tous ceux qui parlent de paix
    Les messagers anti-guerre
    Que l'on appelle missionnaires

    Dans ma chapelle
    Il y a un homme
    Cloué à une croix
    Son nom est Jésus, je crois
    La paix
    Est comme cet homme
    Elle est clouée
    Mais jamais oubliée
    Même après 2003 ans
    D'essais innocents

    Sans prendre les armes
    Pouvons-nous discuter ?

    Pouvons-nous encore faire confiance à la race humaine ? J'espère que oui, sinon, nous sommes perdus à jamais... à jamais... à jamais !

    Zero Racismo

     L MARIA CORREA - Google+

     

    Photograph PLEASE by hasnain raza on 500px, LOVE this picture! The expression....I noticed scars/scratches on his face, he is precious!

    Μην αποκάμνουμε στην προσευχή 

     all the beauty things...

    Quoi ajuter à ce cris d'enfant ? A 12 ans en 2003 on voit les choses en face, plus d'enfance, d'innocence. Tout " l'avance technologique" c'est emparé de l'enfant pour lui ouvrir les yeux non pas au beau, mais au caduque… pas à la gratuité de la beauté mais à ce qui s'achète … Les parents sont exclaves de cela et, transmettent ces valeurs par leur propres angoisses et incertitudes. Une mère me soulignait que son enfant avait toutes les "marques" il le faut me disait-elle … sinon les autres camarades…

    Moi ma mère m'a donné une leçon de vie que je n'oublierai jamais. Ayant inventé une histoire pour cacher la vraie raison d'un œil au beurre noir, elle m'a fait avec la maitresse, dire la vraie histoire, la vraie raison. Elle me voulait vraie, et me montrais comme cela serait pour ma vie une basse très importante. Cependant, je dois dire que dans le temps que courent être vraie et faire confiance… cela m'a procuré parfois de tracas et de la souffrance.

     

    Humanity should be our race. Love should be our religion.♥☼♥ Live life in peace.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique