• Accueil

     

      

     

    Frère Charles de Jésus celui qui a si bien imité le Christe sur cette terre

  •  

     

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,22-30.

     

    Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers

    qui seront derniers. »

     

    « Prendre place au festin dans le royaume de Dieu »

          [Quand le pécheur reconnaît sa faute], la grâce divine fait

    naître une si grande contrition, compassion et vraie soif de

    Dieu, que le pécheur, soudain délivré du péché et de la peine,

    est relevé… La contrition nous purifie, la compassion nous

    prépare, la vraie soif de Dieu nous rend dignes. Selon ma

    façon de comprendre, voilà les trois moyens par lesquels

    toutes les âmes vont au ciel, c'est-à-dire celles qui ont péché

    sur terre et qui seront sauvées. Car toute âme pécheresse doit

    être guérie par ces trois remèdes. Même guérie, ses blessures

    demeurent devant Dieu, non plus en tant que blessures, mais

    en tant que signes glorieux. En contrepartie de notre punition

    ici-bas par la souffrance et par la pénitence, au ciel nous

    serons récompensés par l'amour bienveillant de notre

    Seigneur... Il considère le péché de ceux qui l'aiment comme

    une tristesse et une souffrance, mais, à cause de son amour,

    pas comme condamnable. La récompense que nous

    recevrons ne sera pas minime, mais éminente, honorable,

    glorieuse ; et ainsi la honte sera changée en gloire et en joie.


          Car en sa bienveillance, notre Seigneur ne veut pas que

    ses serviteurs désespèrent par suite de leurs chutes

    fréquentes et pitoyables ; nos chutes ne l'empêchent pas de

    nous aimer… Il veut que nous sachions qu'il est le fondement

    de toute notre vie dans l'amour et, plus encore, qu'il est notre

    protecteur éternel, nous défendant avec puissance contre

    tous les ennemis qui s'acharnent furieusement sur nous. Et,

    hélas, nous avons grandement besoin de lui puisque nous

    leur donnons souvent prise sur nous par nos chutes.

     

     

     

    Merci de la belle peinture

     

     

    Je ne sais pas si cela sera pareil

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chaque jour je trouve un Monsieur qui se ressemble

    à celui ci. Seulement il ne demande rien.

    J'ai voulu lui parler et il m'a renvoyé. Ces personnes

    souffrent tant que n'acceptent plus rien. Ils cherchent 

    dans nos poubelles bien remplies des sancs et de

    l'alimentation perimé d'un où deux jours....ça vous parle ?

    Dans le metro je trouve une vieille dame habillé des vieux

    lambeaux. Son visage est caché et elle est là sans rien

    demander. 

    Ces derniers serons les princes

    au Ciel.

    Pourquoi pas au moins bien habillé

    chaudement et dans une chambre chaude ?

    Honte !!!

    Lorsque je vois la Sécu rembourser bien des choses

    pour le plaisir. Mais pas pour manger !

    Pardon Seigneur de mon peché

    Les lumières de Noël commencent à se poser dans les

    quartier....

    Alors que la vrai fête de Noël serait celle des pauvre qui

    peuvent manger bien au chaud. Voir rire ses visages

    qui se cachent remplis d'honte. Et des enfants avec des vrais 

    joués comme tout les enfants. 

    Les accueillir à la fête des enfants à l'Elysés...Palace

    de la République.

     

    La table est comme celle là, pour Noël on est tous

    agoutines dans des tables longues avec des belles napes.

    On a même droit aux pommes de terre sautés. Du poulé,

    des légûmes et même une bûche chacun. On nous donne un

    cadeau par personne. Et j'ai oublié ! l'appero ! Coca, etc des

    autres sodas.

    Cela commence avec la Messe de 11h et aprés le repas...

    on fait la vaisselle et le Cine ! 

    Voilà le Noël de la JOIE.

    Ce jour en particulier ses frères et soeurs sont les

    Rois de la Fête. Il y  en a qui arrive mieux habillé...

    Nous avons un vestière et des douches. 

    Tout cela n'est pas de la bouse de la République...

    Une famille du 16 pourvoit...et chacun participe selon

    la bouse...

    VOILA UNE VRAIE BONNE NOUVELLE POUR NOËL !

     

    (cela se passe au 10 rue Violet Paris 15 M° Duplex)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ils sont un sens de l'humour !!!

     

    La cinquantaine voûtée, Danièle vient de poser son plateau sur une table haute installée rue des Piliers de Tutelle : « On y mange bien, on n'est pas seul, ...

     

     

    J'étais belle quand j'étais jeune. Mon mari était commissaire divisionnaire proche du palais. Nous étions riches. Le champagne coulait à flot dans nos ...

     

    Madame, vous êtes resté si belle...avec un regard

    plein de tendresse.

     

     

     

     

     

    ESPOIR D'UN JOUR 

     

    Où L'AMOUR SERA ROI

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    Mes Amis

          Saint Paul disait : « La faiblesse de Dieu est plus forte que tous les hommes » (1Co 1,25). Que la prédication soit l'œuvre de Dieu, c'est évident. Comment douze hommes, des ignorants, ont-ils pu avoir l'idée d'une telle démarche, eux qui vivaient près des lacs et des fleuves et dans le désert ? Eux qui n'avaient jamais fréquenté les villes et leurs assemblées, comment ont-ils pu songer à se mobiliser contre la terre entière ? Ils étaient craintifs et sans courage : l'évangéliste le montre bien, il n'a voulu ni excuser ni cacher leurs défauts. C'est là une preuve très forte de vérité. Que dit-il à leur sujet ? Quand le Christ a été arrêté, après avoir fait les miracles innombrables, la plupart se sont enfuis, et celui qui était leur chef de file n'est resté que pour le renier.

         

     Quand le Christ était vivant, ces hommes étaient incapables de soutenir les assauts de ses ennemis. Et lorsqu'il était mort et enseveli…, comment croyez-vous qu'ils se seraient mobilisés contre la terre entière ? Est-ce qu'ils n'auraient pas dû se dire : « Il n'a pas été capable de se sauver lui-même, et il nous protégerait ? Quand il était vivant, il n'a pas pu se défendre, et maintenant qu'il est mort, il nous tendrait la main ? Quand il était vivant, il n'a pas pu se soumettre aucune nation, et nous allons convaincre la terre entière en proclamant son nom ? »... La chose est donc évidente : s'ils ne l'avaient pas vu ressuscité et s'ils n'avaient pas eu la preuve de sa toute-puissance, ils n'auraient pas pris un risque pareil.

     

     

    Encore aujourd'hui nous voyons ce Ministère du

    prêtre. Ils sont fait des longs etudes mais ils ne sont pas

    épargnés de par la faiblesse humaine. Ils sont comme

    les disciples du debut.

    Ils sont des pauvres êtres humains comme moi et

    vous. Je suis chrétienne, baptisé dans l'Eglise Catholique,

    dès ma naissance. Et j'ai eu la grâce de RE-CHOISIR

    ma foi à mes 30 ans à Taizé lieu Eucoumenique.

    Comme les disciples de Jésus, ses prêtres ont la

    charge de nous aider sur le chemin de la foi. 

    Il y a des prêtres, qui passent des heures à ecouter les

    personnes chaque jour. Chaque jour dans le monde,

    chaque minute, des célebrations de l'Eucharistie 

    nous permettent de recevoir le Christ Réssuscité  dans 

    un morceau de pain consacré par le prêtre.

    Et quel merveille. Quelle HUMILITE de Dieu.

    Aux paroles du prêtre dans la consecration, le Christ

    vient à nous dans sa présence réelle. Je le crois de tout

    mon être, sans que pour cela je ne tienne du respect

    pour les autres confessions car nous sommes

    tous des frères.

    Voici la consecration des jeunes prêtres dont l'un 

    est mon ami Derek

     

     

     

     

     

    Beaucoup de ses visages me sont familiers

    Chaque année deux par deux, des seminaristes passent

    un certaint temps dans differents endroits. Auprès des

    personnes de la rue avec les petits frères de Mère 

    Teresa de Calcuta.

    Depuis 92 j'ai connu pas mal.

     

    Mon grand ami Derek prêtre maintenant

     

     

     

     Merci Jésus de ton grand AMOUR pour nous.

    Pardon de ma part de responsabilité dans les infidelités

    de l'Eglise dont tu est la tête. Pardon de mes péchés.

     

     

     

     

     

     

    MERCI JESUS NOTRE

     

    TOUT

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

     

    Ainsi les motivations de Judas sont claires. C'est le dépit et sa suffisance qui ont poussé Judas à vendre Jésus à ses ennemis. Il "assure ses arrières" en s'octroyant les bonnes grâces des princes des prêtres. Même si il était nécessaire que Jésus soit arrêté pour accomplir la Passion, le baiser que Judas fait à Jésus pour le désigner aux soldats est infâme. Si proche de Jésus pendant ces derniers mois, ayant mangé la Pâque avec lui le soir même, voilà que Judas livre son maître.

     

    Néanmoins Judas n'est pas "un monstre". Il est très humain et ressemble à n'importe quel homme qui agit ponctuellement par cupidité, par dépit ou par envie. D'ailleurs, il réalise très vite son erreur. C'est émouvant de voir comment Judas est pris de remords en voyant la tournure des évènements. Influencé par Satan, terrorisé à la vue des conséquences de son acte, Judas, voulant "effacer" son crime, rend l'argent aux princes des prêtres. Malheureusement, jamais il ne demandera pardon à Jésus. Déchiré de remords, il se donne la mort en accomplissant la loi, telle que Satan lui inspire :
    " Maintenant on le conduit à la mort ; tu l'as vendu : te rappelles-tu ce qu'il y a dans la loi ? Celui qui a vendu la vie d'un de ses frères, d'un des enfants d'Israël, et qui en a reçu le prix, doit mourir de mort. Finis-en misérable, finis-en ! " Alors Judas désespéré, prit sa ceinture, et se pendit à un arbre qui croissait là dans un enfoncement ; il creva par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se répandirent sur la terre. " (VNSJC 3 page 239)              

    ANNE CATHERINE EMMERICH

     

     

     

     Ce n'est pas facile pour moi de parler sur l'Amitié.

    Elle m'a bien blessé. 

    Je me suis sentie parfois comme un objet de "bonne

    compagnie" pour l'oublier lorsque elle est remplacé.

    Seul Jésus ne m'a jamais deçue ni non plus une

    personne qu'à pesar du temps et la distance, le silence;

    je croirai toujours à son Amitié.

     

     

    J'ai toujours cru à l'amitié de Jésus pour judas.

    Et malgré tout ce qui est écrit et etudié...

    Quelque chose devait attiré Judas vers Jésus.

    Je crois à la tragedie de ses deux coeurs. 

    Celui de Jésus qui sais...mais qui est toujours les bras

    ouverts pour recevoir ce ami torturé par le désir de sa

    reusite. Judas croit que Jésus va devenir une personne

    importante dans ce peuple occupé par les Romains.

    Et que par son amitié il deviendra des siens.

    Je ne crois pas que Judas ait préparé d'avance sa 

    trahison. Lorsque il a été choisi il a suivi son Maître.

    Il faut dire que aucun des disciples n'étaint pas des

    saint hommes. Jésus a choisi non pas ce qui brille,

    mais des hommes comme les autres. C'est à leur contacte,

    qu'ils sont peu à peu rentré dans une certaine

    comprehénsion de la personne de Jésus. Cependant, au

    jardin de Gethsémani ils vont s'endormir au lieu

    d'accompagner leur AMI. Et au moment de l'arrestation,

    ils partirons tous, chacun de leur coté par peur.

    C'est à partir de là, que l'on va voir clairement la difference

    d'Amitié de Pierre et de Judas pour Leur Maître.

     

     

    Apré la cene, Judas partira "faire sa besogne" Tandis que

    tous les disciples suivrons Jésus dans le jardin

    de Gethémani.

    Judas viendra avec les gardes pour leur servir de guide.

    Et il ira embrasser son Maître. Comme réponse, Jésus

    Lui dit " AMI, C'EST AINSI QUE TU LIVRES LE FILS

    DE L'HOMME ? Ce venait à vouloir dire. 

    "Mon Ami il est encore l'heure de te repentir..."

    Peut-être que Judas fut ému de son acte, car il partit

    rendre le sac avec les 20 pièces. " Voici votre argent je

    viens de vous livrer un homme innocent "

    Voyant que son acte n'a aucune repercution vis à vis

    du drame que Jésus va souffrir... Judas va se désespérer.

     

     

    Mais personne saura ce que se passera dans son coeur 

    au dernier moment.

    Et tout cas il fut bouleversé du drame déclanché qui

    va couter la vie à son Ami. Ami car c'est ainsi que Jésus

    lui confirme lors de son baiser son affection de toujours.

    Il y a bien des choses écrites dans la loi...mais que Jésus

    est venu réparer, sauver.

     

     

     

     

    JE NE TE CONDAMNE PAS

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,34-40.

     

    Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,
    et l'un d'entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l'épreuve :

    « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
     

    Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout

    ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
     

    Voilà le grand, le premier commandement.
     

    Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
     

    Tout ce qu'il y a dans l'Écriture - dans la Loi et les Prophètes - dépend de ces deux commandements. »

     

     

     

     

    Mes Amis, nous voici dans le pointe fine de l'Amour.

     

    Comment nous devons AIMER le Seigneur...Ce Seigneur 

    qui est venu et c'est fait créature et Serviteur par Amour

    de nous.

    " Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout

    ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. "

     

    Jésus Nous dit ce " DE TOUT " c'est un appel radical.

    Dieu ne connait pas les moitiés. IL nous conduit

    au centre de nos entrailles... "de tout notre coeur"

    Un Amour absolu et sans partage. 

    De toute notre Âme

    Dans ce lieux profond de notre être.

    De tout notre esprit

    Dans chaque acte que fait parti de notre vie

     

    Ce que Dieu nous demande n'enlève rien à nos

    Amours de cette terre. Et cependant il nous demande

    de l'Aimer en premier. Seul dans un coeur prit par

    l'Amour de Dieu peut Aimer l'autre.

     

    Et voici le second, qui lui est semblable : Tu

    aimeras ton prochain comme toi-même.

     

    "Tout ce qu'il y a dans l'Écriture - dans la Loi

    et les Prophètes - dépend de ces deux

    commandements. "

     

    Et le TOUT APPUILLE DU Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

     

    Parfois, il nous est plus facile d'Aimer l'autre plus que à nous

    même. Il me semble que Dieu veut nous donner

    un ordre dans l'Amour. 

    Nous Aimer bien. NOUS AIMER COMME DIEU NOUS

    AIME.

    Ce n'est pas chose facile de s'Aimer avec une telle qualité.

    Le monde nous propose de regarder les beautés exterieures...

    comme les stars du Cinema de la chanson, de la reusite.

    C'est avec un regard de mensonge...car CHAQUE CREATURE

    EST UNIQUE ET BELLE AUX YEUX DE SON

    CREATEUR.

    Mais comment bien me regarder  et m'Aimer en verité ?

    Il me semble que c'est faire la paix avec sois. Acepter

    nos failles, savoir se réléver à chaque fois avec patience.

     

    C'est ainsi que nous pourrons accueillir l'autre comme à

    nous même.

    C'est Jésus qui nous l'apprend...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU TO

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

     

     

    Pourquoi Jésus dit-il à ses disciples de

    ne

    pas juger ?

     

    « Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis » (Luc 6, 37).

    Est-il possible de mettre cette parole de l’Évangile en pratique ? N’est-il pas nécessaire de juger, si l’on ne veut pas baisser les bras face à ce qui ne va pas ? Mais cet appel de Jésus s’est profondément gravé dans les cœurs. Les apôtres Jacques et Paul, par ailleurs si différents, y font écho presque avec les mêmes mots. Jacques écrit : « Qui es-tu pour juger le prochain ? » (Jacques 4, 12). Et Paul : « Qui es-tu pour juger un serviteur d’autrui ? » (Romains 14, 4).

    Ni Jésus ni les apôtres n’ont cherché à abolir les tribunaux. Leur appel concerne la vie quotidienne.

    Si les disciples du Christ choisissent d’aimer, ils continuent cependant à commettre des fautes aux conséquences plus ou moins graves. La réaction spontanée est alors de juger celui qui – par sa négligence, ses faiblesses ou ses oublis – cause des torts ou des échecs. "Nous avons bien sûr d’excellentes raisons de juger notre prochain" : c’est pour son bien, pour

    qu’il apprenne et qu’il progresse…

    Jésus, qui connaît le cœur humain, n’est pas dupe des motivations plus cachées. Il dit : « Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ! » (Luc 6, 41). Je peux me servir des fautes des autres pour me rassurer sur mes propres qualités.

    Les raisons pour juger mon prochain flattent mon amour-propre (voir Luc 18, 9-14). Mais si je guette la moindre faute de mon prochain, n’est-ce pas pour me dispenser de faire face à mes propres problèmes ? Les mille défauts que je lui trouve ne prouvent pas encore que je vaux mieux que lui.

    La sévérité de mon jugement ne fait peut-être que cacher ma propre insécurité et ma peur d’être jugé.

     

     

     

    Mais quel est le Mystère de Jésus ?

     

    Jésus ne "fonctionne pas" selon la psychologie comme nous.

    Jésus est un coeur brûlant d'Amour. Il n'est que

    AMOUR

    Nous pouvons le contempler dans sa rencontre avec

    la femme de Samarie.

    En ce temps les Samaritains et le Juifs ne se parlaient pas.

    Or Jésus va s'adresser à la femme Samaritaine pour 

    lui demander à boire.

    A partir de là, toute la vie de cette femme sera

    transformé.

    Quelle chance d'avoir un SAUVEUR qui ne veut que 

    nous soyons heureux, et ça GRATUITEMENT... sans rien 

    nous demander en echange.

     

     

     

    GOD BLESS YOU TO 

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique