• Accueil

     

     

    unicef33@unicef.fr

    http://www.unicef.fr

     

     

     

     

     I

     

     

     

     

      

    Durant ce temps que nous vivons et qui est assez rude.

    Je comprendrai que vous ne veniez  pas sur mon blog...

     

  •  

     

     

    Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 2,19-20. 

     

    Grâce à la Loi (qui a fait mourir le Christ) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour Dieu. Avec le Christ, je suis fixé à la croix :
    je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi.

     

    +

    Mes frères et soeurs qui souffrez, pour l'unique

    cause : d' être chrétiens. 

    Certains voient déjà le visage de Dieu.

    Et ceux qui cheminent encore sur cette terre.

    Vous qui par des autres -frères violents- ont tout

    perdu, même la vie, des parents, des amis, des

    enfants. Merci de cette leçon que vous nous

    donnez. C'est vrai, j'ai vecu des moments,

    où je me sentais comme rejetée même de Dieu.

    J'ai reçu la plus grande des grêces. La foi.

    Le Seigneur est avec vous. Vous vivez ce 

    chemin interminable. Et vous ne savez pas

    jusqu'à quand. Mais vous priez. 

    Seigneur je te remercie d'avoir montré

    ce que tu as caché aux sages et savants.

    Cet regard d'eternité. 

    Nous prions pour vous, nous prions pour la paix.

    Voyez comme la parole de Dieu pour ce jour,

    est bien placé pour vous particulièrement.

    Vous les Bien-Aimés du coeur du Christ.

    Vous devenez cet agneau inmolé, qui souffre

    par la Barbarie des autres hommes.

    NOUS PRIONS POUR VOUS.

    Nous vous envoyons notre amour des frères

     

    Irak : Zéro chrétien à Mossoul

     

    18/06/2014IRAK

     

    « Priez pour la paix en Irak ! » Alors que les derniers chrétiens de Mossoul ont pris la fuite, des familles ont pu trouver refuge dans des églises.

     

    « Nous n’avons même pas pu prendre nos chaussures, nous avons dû fuir en sandales ! » explique une chrétienne de Mossoul, qui a tout quitté un quart d’heure avant l’arrivée de l’EIIL, l’Etat Islamique en Irak et au Levant.

     

    Ces derniers sont des islamistes radicaux sunnites, ils se sont emparés de Mossoul le 10 juin dernier. Des milliers de réfugiés se trouvent maintenant à Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan, située à 88 kilomètres à l’est de Mossoul.

     

    « Dieu est bon tout le temps »

     

    Un collaborateur de Portes Ouvertes a pu s’entretenir avec cinq familles qui sont maintenant réfugiées dans une église locale. «Maintenant, il y a zéro chrétien à Mossoul. La situation était déjà mauvaise, mais nous n’en sommes jamais arrivés à ce point » raconte un des réfugiés. Une femme plus âgée nous explique comment son voyage pour quitter Mossoul s’est déroulé : « Nous avons vu beaucoup de personnes qui pleuraient, et qui étaient très énervées. Mais nous disions : « ‘Ô Dieu, Tu es bon. Merci pour cette paix que nous avons (…)» Un responsable d’Eglise ajoute « Dieu est bon, tout le temps ! », « Priez pour la paix en Irak. Nous avons eu bien assez de guerres. Il n’y a plus un seul endroit sûr ici. »

     

    Réfugiés dans un monastère au Kurdistan

     

    Il y a 200 familles chrétiennes de Mossoul qui sont maintenant à Al Kosh, dans le monastère de Mar Girguis (St George). Selon les habitants, le Kurdistan a toujours été « un autre monde » par rapport au reste de l’Irak. L’un des quartiers qui semble le plus « sûr » d’Erbil est le quartier chrétien d’Ankawa, qui compte environ 35 000 résidents. Ces dernières années, de nombreux chrétiens ont fui dans la zone kurde, considérée comme relativement sûre. Ils craignent maintenant d’être attaqués même là.

     

    Photo : Réfugiés au monastère de Al Kosh

     


    Sujets de prière :

     

    • Remercions Dieu pour les familles qui ont pu trouver refuge dans des églises et prions pour les chrétiens en fuite, qu’ils trouvent un endroit sûr pour s’établir,
    • Prions pour les chrétiens qui se trouvent encore dans les régions occupées par l’EIIL,
    • Prions pour que la progression de l’EILL puisse être stoppée, que la violence cesse et que le pays retrouve la paix

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Merci Aline, c'est pour nos frères chrétiens de ta part

     

      

     

    Frères qui donnent la mort il est encore temps !

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • On accusait la femme pécheresse d'avoir dépensé trop d'argent, pour avoir acheté ce nard de grand prix qu'elle avait répandu sur les pieds de son Jésus adoré

     


    Saint(s) du jour : Ste Marie-Madeleine

    Les lectures du jour  

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 7,36-50.
     

     

    En ce temps-là, un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Il entra dans la maison du pharisien et se mit à table.
    Et voici qu'une femme qui, dans la ville, était pécheresse, ayant appris qu'il était à table dans la maison du Pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum ;
    et se tenant par derrière, près de ses pieds, tout en pleurs, elle se mit à arroser ses pieds de ses larmes, et elle essuyait avec les cheveux de sa tête et embrassait ses pieds, et elle les oignait de parfum.
    A cette vue, le Pharisien qui l'avait invité se dit en lui-même : " S'il était prophète, il saurait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, que c'est une pécheresse. "
    Et prenant la parole, Jésus lui dit : " Simon, j'ai quelque chose à te dire. " Et lui : " Maître, parlez, " dit-il.
    " Un créancier avait deux débiteurs : l'un devait cinq cents deniers et l'autre cinquante.
    Comme ils n'avaient pas de quoi rendre, il fit remise à tous les deux. Lequel donc d'entre eux l'aimera davantage ? "
    Simon répondit : " Celui, je pense, auquel il a remis le plus. " Il lui dit : " Tu as bien jugé. "
    Et, se tournant vers la femme, il dit à Simon : " Vois-tu cette femme, ? Je suis entré dans ta maison, et tu n'as pas versé d'eau sur mes pieds ; mais elle, elle a arrosé mes pieds de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux.
    Tu ne m'as point donné de baiser ; mais elle, depuis que je suis entré, elle ne cessait pas d'embrasser mes pieds.
    Tu n'as pas oint ma tête d'huile ; mais elle, elle a oint mes pieds de parfum.
    C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés lui sont pardonnés, parce qu'elle a beaucoup aimé ; mais celui à qui l'on pardonne peu, aime peu. "
    Et à elle, il dit : " Tes péchés sont pardonnés. "
    Et les convives se mirent à se dire en eux-mêmes : " Qui est celui-ci qui même pardonne les péchés ? "
    Et il dit à la femme : " Ta foi t'a sauvée, va en paix. "

     

    Mes amis quel beau evangile de ce jour 22Juillet.

    Je dirais que cet evangile va de paire, avec les

    autres lectures d'information -sans le faire express-

    Notre Seigneur Jésus, est toujours positif. Pourquoi?

    Parce que en Lui il y a LA VIE.

    Il retrouve une femme péchérese et Il la défend

    devant ces " maîtres de la loi" qui sont tordus.

    Ils voient petit, mesquin, rapaces.

    C'est en lisant la bonne nouvelle que je vous

    partage, qui me rend compte, comme l'oeil

    humain ne voit pas toujours le bien au milieux

    du mal. C'est au milieu du désastre, qui jaissent

    des gestes sublimes...comme celui d'un ou

    plusieurs frères musulmans qui donnent leur

    vie pour les chrétiens à Mossoul - Irak

    Lire cela me fais du bien. Je pense que le Seigneur,

    aussi il est émou.

    C'est épouvantable comme la violence aveugle.

    Comme des hommes se mettent a hair des autres

    hommes, sans même les connaître !

    La Solution pour toute Paix, se trouve

    dans le coeur. Dans le regard de l'autre. Pas désirer

    le mieux QUE pour soi, mais ouvrir le coeur

    et la porte au bonheur des autres aussi. 

    On croit que tendre l'autre coté pour se laisser 

    frapper encore, veut dire " idiot"

    Pourquoi le Seigneur le dit ? Parce que la violence 

    ne peut être arrêté que par l'amour.

    _____________________________________________

    Je sais aussi, que certains ne veulent voir ou ecouter la violence. 

    Ce qui se passe ailleurd. Ou bien s'engager pour juste difusser

    ce que les medias ne disent pas. Ce blog est Celui de Jésus. Et 

    dans mon coeur il me dit vas-y, dis.

    Alors aucune pretension de ma part. Et désolé si cela ne plait

    pas à tout le monde. C'est vrai, le Moyen Orient est bien loin

    de chez nous !  Mais la bas il y a des frères qui souffrent.

    ____________________________________________________________________

    Bonne Nouvelle

     

     

    22 juillet 2014

    Musulman, il donne sa vie pour les chrétiens de Mossoul

    D'après le site chaldéen Ankawa (en arabe), le Dr Mahmoud Dr Mahmoud al-Asali, professeur à l'Université de Mossoul, a été assassiné par les jihadistes de l'EIIL, pour avoir protesté contre l'exil forcé des chrétiens.

    L'association Fraternité en Irak rapporte, quant à elle, que des musulmans ont tenté de s'interposer vendredi, sans succès, pour empêcher les membres du pseudo Etat islamique de saccager et incendier l'archevêché syriaque catholique de Mossoul.

    Dimanche à Bagdad, à l'issue de la messe, des musulmans se sont réunis devant l'église Saint Georges, pour manifester leur solidarité à l'égard des chrétiens persécutés dans leur pays. Sur leurs pancartes, cette inscription : "#Je suis Irakien, #Je suis chrétien".

     

    En France, on attend toujours un communiqué du Conseil français du culte musulman condamnant les persécutions des chrétiens en Irak.

    Louise Tudy

     

     

     

    "Les 18 et 19 juillet, la ville irakienne de Mossoul a été le théâtre d’un insupportable nettoyage religieux : chrétiens, yézidis et shabaks ont été placés devant un faux choix : 1) se convertir, 2) payer l’impôt et porter les armes avec l’EI 3) partir sans rien emmener 4) ou bien mourir. Tous n’ont donc eu d’autre option que de s’exiler.

     

    Face au sort de ces milliers de familles jetées sur la route, l’indifférence du gouvernement français et de la diplomatie européenne est saisissante. Le Secrétaire Général de l’ONU vient pourtant lui-même de qualifier ces persécutions de « crime contre l’humanité ».

    Où est la France, garante du Droit international et des Droits de l’Homme, qui élevait courageusement la voix en 2003, au moment de l’intervention américaine en Irak, pour dénoncer un usage de la force injustifié ? Où est la France protectrice historique des chrétiens et des minorités du Proche-Orient ?

    Nous appelons le gouvernement français à agir immédiatement et à demander une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU pour obtenir :

    1. un plan d’aide humanitaire d’urgence pour les 1,2 millions de réfugiés en Irak ;
    2. la mise en œuvre de sanctions contre l’EI et les acteurs soupçonnés de l’avoir financé et armé ;
    3. l’intervention d’une force de soutien de l’ONU en faveur :
    • des forces armées de la Région autonome du Kurdistan irakien qui ont protégé la minorité Yézidi dans la région du Sinjar et les chrétiens à Qaraqosh ;
    • de la réorganisation de l’armée régulière irakienne, afin de lui apporter un soutien technique.

    Nous ne pouvons rester sourds face à l’appel au secours des chrétiens et des minorités d’Irak. Il en va de notre responsabilité de nation."

    Michel Janva

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Eglises brûles

    le père Nageeb qui décrit une situation apocalyptique à Mossoul, la ville tombée aux mains des djihadistes.  

     

    Mes amis, je vous passe le texte lettre,

    Du Cardinal Barbarin. Là vous trouverez les VRAIS

    INFORMATION.  

    Etant donné que ces informations ne sont

    pas tenues en compte par les moyens des medias.

    Alors entre chrétiens on se passe les nouvelles.

    C'est un peu irresponsable. Que les medias ne nous

    donnent de nouvelles de nos frères.

    Lisez donc ce que l'on nous comunique des

    sources sûres.

     

     

    21 juillet 2014

     

    L'appel à l'aide du cardinal Barbarin pour les chrétiens d'Irak

     

    Appel du cardinal Philippe Barbarin dans Le Figaro :

     

     

    "Les mots semblent impuissants devant la tragédie des chrétiens d'Orient. En Irak, les informations parfois contradictoires qui nous parviennent témoignent du chaos et de l'angoisse de nos frères. Mardi 24 juin, j'avais reçu l'appel du Patriarche des Chaldéens, Louis-Raphaël Ier Sako que j'avais eu la joie d'accueillir à Lyon en mars. Il était en synode avec une vingtaine d'évêques de la région. Il m'avait dit que la situation était effrayante, mais que des menaces beaucoup plus graves étaient encore à venir. L'éradication des minorités religieuses n'est hélas pas un dommage collatéral de la folle stratégie des assassins: c'est leur but affiché.

    En France, il faut bien le dire, la situation des chrétiens d'Irak n'est pas un grand générateur d'émotions. Comment expliquer que, jusque dans nos paroisses, nous ne portions pas davantage le souci de nos frères d'Orient? Plusieurs raisons l'expliquent sans doute. La presse est le reflet des consciences de notre pays: les chrétiens de là-bas sont considérés comme un problème étranger. Il y a sans doute aussi une espèce de fatalisme: la région est en proie à des secousses meurtrières depuis si longtemps que tous, nous nous habituons à l'inacceptable.

    Le fait qu'ici, en Occident, les religions soient officiellement respectées mais aussi fréquemment suspectées, n'arrange rien. La situation des chrétiens persécutés dans le monde ne provoque souvent chez nos politiques qu'une compassion polie, tardive et peu suivie d'effets. Asia Bibi a entamé sa quatrième année de détention préventive dans une prison pakistanaise de haute sécurité sans que cela n'empêche grand-monde de dormir ; Meriam Yahia Ibrahim Ishag avait accouché dans les prisons soudanaises, enchaînée pour allaiter son petit dans le couloir de la mort. Là encore, il a manqué de grandes voix françaises pour s'y opposer simplement, fortement, fermement.

    Le réflexe communautaire d'un groupe humain l'invite à défendre ses membres. Que les chrétiens aient reçu la vocation d'aimer tout homme sans distinction de race, de culture ou de religion est un enseignement directement issu de l'Evangile. Mais, de grâce! que cela ne nous fasse pas fermer les yeux sur les malheurs de nos frères les plus proches.

    En 1794, l'un des plus grands massacres de prêtres de notre histoire s'est déroulé à Rochefort. 829 prêtres réfractaires y ont été déportés par le Comité de Salut public ; sur les 829, seuls 274 survécurent: ils firent le serment de ne jamais parler de l'horreur qu'ils avaient vécue, pour permettre à la France de se relever. Aujourd'hui, la ville de Qaraqosh, dans la plaine de Ninive, est devenue sous l'afflux des réfugiés la plus grande ville chrétienne d'Irak. Entendez-vous le cri qui monte? C'est celui d'un camp de réfugiés. Qaraqosh n'est pas Rochefort, car le massacre est en cours.Voilà pourquoi nous ne pouvons pas rester silencieux.

    Le Patriarche me disait hier qu'une partition du pays serait préférable à une guerre civile qui tue d'abord les innocents. Si seulement la communauté internationale pouvait aider à trouver une solution… Mais n'attendons pas tout des États et de leur diplomatie. Agissons ici et maintenant, comme le pape nous y a appelés.

    Lorsque Jean-Paul II m'a accueilli dans le collège des cardinaux, il a insisté sur le sens de la pourpre cardinalice: c'est le rappel du sang des martyrs. C'est pourquoi j'appelle aujourd'hui les chrétiens d'ici à faire monter vers le ciel une prière fervente pour nos frères d'Orient. Je les invite à cultiver la conscience de cette fraternité qui nous lie par-delà les kilomètres et les siècles. Je veux leur redire les paroles du Patriarche: «Ce qui nous manque le plus, c'est votre proximité, votre solidarité. Nous voulons avoir la certitude que nous ne sommes pas oubliés!»

    Je propose d'encourager les associations œuvrant dans la plaine de Ninive. Je supplie les chrétiens d'ici et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui travaillent dans les secteurs de la santé, de l'éducation, de l'alimentation, de l'aide d'urgence de venir en aide aux survivants. J'ai le désir de lancer un jumelage entre notre diocèse et l'un de ceux qui en a le plus besoin. Je suggère qu'un pourcentage des quêtes de nos paroisses qui le souhaitent soit versé durant l'année qui vient pour le soulagement de la détresse de nos frères d'Irak. J'invite tous les chrétiens à rester éveillés et attentifs, à être les veilleurs de leurs frères.

    Que les héritiers de Saint Pothin deviennent les frères de ceux de Saint Thomas, apôtre de l'Orient. Comme l'a dit le pape François, nous sommes face à un œcuménisme de sang: ce ne sont pas des catholiques, des protestants, des orthodoxes que l'on martyrise: ce sont des chrétiens. Il est d'ailleurs à craindre que les persécutions ne s'arrêteront pas aux chrétiens. Il faut dès aujourd'hui que la ville de Qaraqosh devienne un sanctuaire pour tous les belligérants, et un havre de paix pour les populations civiles qui, par milliers et de toutes les confessions, y affluent. Car ce sont des hommes que l'on tue, dans le silence, entre deux ola d'un stade de foot brésilien.

    Le Patriarche me l'a dit: «Nous gardons espoir, mais comme vous le savez, l'espoir est fragile.» Et si leur espoir était aussi entre nos mains? Le Pape François le rappelle: «Les chrétiens persécutés pour leur foi sont si nombreux! Jésus est avec eux. Nous aussi.» Nous aussi!"

     

    Posté le 21 juillet 2014 à 15h57 par Michel Janva | Catégorie(s):  Cathophobie ,L'Eglise : L'Eglise en France , Pays : Irak

     

    ____________________________________________________________________

     

    I

     

     

    Le 25 Juillet le blog sera ouvert et ceux qui le

    voudrons, je le ferai. Nous pouvons jeûner.

    Pas se priver de manger du pain et comme boisson

    de l'eau ou un the.

    Je crois bien que le pape va le proposer.

    Je propose des moments de silence. Même si

    nous serons tous unis par cette prière.

    Des intentions de prière,

    écrites ou pas.

    Vous verez mes amis, nous sortirons fortifies

    et nous aurons pu être prés de nos frères.

     

     

    Irak: les chrétiens de Mossoul cherchent refuge dans les zones sous contrôle kurde. par RFI. media Dahuk, ville du Kudistan autonome irakien.

     

     

     

    Irak: la ville de Mossoul sous le contrôle d'islamistes

     

    Ces deux vidéos montrent les atrocités perpétrées par l'EIIL à Mossoul, en Irak. Sur la première, un homme qualifié d'« apostat » est abattu d'une balle

     

    Matthieu 10:24

    Le disciple n'est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. Il suffit au disciple d'être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur.

     

     

     GOD BLESS YOU

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

    Livre de Michée 6,1-4.6-8.

     

    21 Juillet 2014 lecture de ce jour

    Écoutez donc ce que le Seigneur me dit : Debout ! Engage un procès devant les montagnes, que les collines entendent ta voix.
    Montagnes, écoutez le procès du Seigneur, vous aussi, fondements inébranlables de la terre. Car le Seigneur est en procès avec son peuple, il se porte partie contre Israël :
    Mon peuple, que t'ai-je fait ? En quoi t'ai-je fatigué ? Réponds-moi.
    Est-ce parce que je t'ai fait monter du pays d'Égypte, que je t'ai racheté de la maison d'esclavage, et que je t'ai donné comme guides Moïse, Aaron et leur sœur Myriam ?
    L'homme qui entre dans le Temple pose cette question : « Comment dois-je me présenter devant le Seigneur, me prosterner devant le Très-Haut ? Dois-je me présenter avec de jeunes taureaux pour les immoler en sacrifice ?
    Pour lui plaire, faut-il offrir des centaines de béliers, verser de l'huile à flots sur l'autel ? Faudra-t-il que j'offre mon fils aîné pour ma faute, le fruit de mes entrailles pour mon péché ? »
    Et il reçoit cette réponse : « Homme, le Seigneur t'a fait savoir ce qui est bien, ce qu'il réclame de toi : rien d'autre que pratiquer la justice, aimer la miséricorde, et marcher humblement avec ton Dieu. »

     

     

     

     

    « Homme, le Seigneur t'a fait savoir ce qui est bien, ce qu'il réclame de toi : rien d'autre que pratiquer la justice, aimer la miséricorde, et marcher humblement avec ton Dieu. »

     

    __________________

    Mes amis, c'est dans les lectures de ce jour,

    que l'on peut comprendre bien des choses.

    Voici ce que Dieu demande pour nous tous

    Savoir, practiquer, Aimer la Miséricode

     

    Pour cheminer dans ce sentier, il faut surtout

    un coeur qui ecoute.

     

    Je ne vois pas quelqu'un à qui l'on pourrait

    atribuer ces trois choses.

    Seulement Marie, la Mère de Jésus.

    Celle que Le Père à choisi depuis l'eternité,

    pour qu'elle devienne la Mère du Verbe

    incarné, deuxième personne de la Sainte 

    Trinité : Père, Fils et Sainte Esprit.

    Trois personnes et un Seu Dieu

     

    La Tres Sainte Vierge Marie, a ecouté lorsque

    l'Ange du Seigneur, lui annonce qu'elle sera la mère

    du Tres Haut.

    -------------------------------------- 

    Evangile : L’Annonciation (Lc 1, 26-38)

     

     

    L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
    à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
    L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
    A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
    L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
    Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
    Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
    il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
    Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
    L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.
    Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : ‘la femme stérile’.
    Car rien n’est impossible à Dieu. »
    Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

     

    --------------------------------------------------

    Nous voyons comme dans la vie de Marie, elle

    ne fait qu'un avec Dieu.

    Toute sa vie sera une constante ecoute de Dieu.

     

    Regardons dans notre vie. Et posons-nous ces

    trois questions :sur ce que Dieu nous demande :

     

    « Homme, le Seigneur t'a fait savoir ce qui est bien, ce qu'il réclame de toi : rien d'autre que pratiquer la justice, aimer la miséricorde, et marcher humblement avec ton Dieu. »

     

    Mes amis, ne nous laissons pas égarer par

    a cause de la violence. 

    Dieu est un Dieu de Paix. Un Dieu d'Amour.

    L'unique personne dans notre vie, qui respecte 

    notre liberté.

    Qui nous reçois si nous avons péché.

    Ne accussons pas Dieu des fautes humaines.

     

    Mes amis, c'est un temps unique,

    de redresser la barre de notre vie, et sauter sur les

    obstacles qui nous éloignent de Dieu

     

    Etant jeune, je me souviens d'avoir déglingolé

    une montagne... et en plus de nuit. C'était un pélé.

    Je l'ai fait car les pierres etaient glisantes,

    et il y avait des personnes âgées. J'ai voulu être 

    en bas, pour voir l'expectacle des glisades. Il faut

    dire que ces personnes avaient une lampe.

    Je l'avoue, j'ai été une idiote.

    Non seulement je ne suis pas tombé, malgré ma

    course; et la descente se passa sans aucun

    blessé. 

     

    __________________________________________

    Regardons le courage de nos frères chrétiens.

    Regardons l'Amour de Dieu dans notre vie. 

    Rentrons dans cette maison de Paix, le Coeur

    du Seigneur contre le notre.

    Ne permetons pas que notre coeur, sorte de

    ce Coeur pour aller dans l'haine, la violence.

    Dieu est Juste et il agira dans SON TEMPS 

    A LUI.

    Je vous le dis, car je tâche de le vivre ainsi.

     

    Le cœur tourné vers Dieu. Pour que Dieu occupe la première place dans notre vie, nous devons nous attacher à Lui, puiser en Lui ce dont nous avons besoin.

     

     

     

     

    Dans cette paix, allons vers nos frères qui souffrent.

    Souffrons avec eux dans cette paix

    pour leur donner cette force de Dieu.

     

     

    Non mes amis je ne rêve pas, c'est vraiment

    l'unique chemin vers la paix.

    Souvenons-nous de Jésus en Croix.

     

     

    GOD BLESS YOU

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Sur le net...

    Nous assistons donc à une destruction progressive de l'Europe, de ses peuples et de ses valeurs dont les prémices peuvent aboutir à une guerre civile en plein 21eme siècle

    ==============================================

     

    Sain  Jean 14

    Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin?6Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

     

     

    Mes amis, j'avoue avoir eu du mal pour cet

    article.

    Nous voyons que la Croix a été remplacé par le

    drapeau djihadiste.

    Nous pouvons voir, de tas des mots qui courent

    dans le net.

    Que dire? que penser ? 

    Juste humainement  ça fait peur.

     

    « Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle »  Jn 6, 68

     

    Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au

    Père que par moi. ( jean 14)

     

    Mes amis, c'est le meilleur de moments pour nous

    enfoncer et d'ecouter ces paroles de Jésus.

     

     

    N'ayons pas peur !

     

    Notre Père des cieux ne va pas nous 

    abandonner.

     

    Mais aussi, il nous demande ce que nous tous

    avons fait de sa création. 

    Comment nous l'avons abandonné tellement

    des fois, Lui, notre Vie.

    C'est le moment de nous réveiller.

    Surtout vous les jeunes !

    Je sais, car je l'ai fait aussi. Nous affichons

    dans les murs de nos chambres, des artistes,

    le Che Gevara, et des autres affiches

     

     

    C'est peut-être nos manques de nous positionner

    comme des Chrétiens, alors que nous disons

    l'être. Que de tas des autres jeunes, on eut

    assez de cette vie molle et sont partis vers

    des autres combats. Vous voyez bien ce que je 

    veux dire ? Vers la violence. 

    C'est pour cela que les églises sont vides, 

    parce que les uns et les autres, n'on pas

    comprit, QU'IL FAUT LAISSER JESUS

    PARLER AUX COEURS.

    QUE L'ON A ASSEZ DES HOMELIES PLEINES

    DE MOTS MOUS.

    Quant est-ce-que nous serons capables

    de rentrer dans une eglise, dire un mot au Seigneur?

    LE LAISSER NOUS PARLER !

    Allez, changeons de trottoir ! laissons

    ces "paradis vides" de la boisson, du sexe,

    de la drogue. De coucher à droite et à gauche,

    en nous servant de l'autre comme d'un objet.

    Je vous parle, non pas en grenuille de bénitier !

    Je ne suis pas à aucune autre solde que celle

    l'Amour de Jésus et de mon prochain.

    Oui, c'est sérieux ce qui se passe. 

    Mais que tous ces enfants morts à cause

    de la violence, nous réveillent. 

    Mettons-nous à genoux devant le Seigneur.

    Il y a des gestes qui peuvent donner la vie.

     

    Alors, nos les accros de Jésus, reveillons-nous.

    Je ne dis tout cela dans la colère. Je n'ai pas de la

    colère. J'ai bien de la peine de voir tant de

    violence sur des enfants, femmes, pères et mères.

     

    ______________________________________________________________________

    L'évangile nous rapporte que Jésus pleura en deux occasions. La première nous est assez familière, c'est l'évangile de la Résurrection de Lazare. Jésus aimait Lazare et lorsqu'il s'approche du tombeau, il est saisi par la douleur de la mort et il pelure sur son ami. L'autre moment où Jésus pleure c'est précisément l'épisode que nous venons d'entendre maintenant, où Jésus pleure sur Jérusalem.

     

    ______________________________________________________

     

     

     

     

     

     

     

     

    DONNEZ-NOUS

     

    SEIGNEUR

     

    UN COEUR NOUVEAU

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique