• Accueil

    2013-03-24 18.43.41.jpg

    Mon Papa ! Tu es toujours présent ! Je te dédie ce blog ! Ta guignole !

     

    Voilà l'adresse de mon blog que j'aime beaucoup et que je délaisse pour celui-ci ...

    Cliquez ! UN ENFANT AU COEUR FRAGILE

  • scan275

    Goutte de lumière

     Si vous saviez ce qu'il y a

    Dans l'œil sans fond d'un petit chat,

    Qu'il soit jaune, vert ou lilas

    Vrai, vous n'en reviendrez pas !

    On y voit des oiseaux de lune,

    Des palais de laine et de lait,

    Le sphinx émergeant de ses lunes,

    Et des ballets ultraviolets.

    Sur des bassins d'une eau sans rides,

    S'épanouit la fleur de lotus

    Tandis qu'une main translucide

    Peint des soleils sur papyrus.

    Tout l'univers est reflété

    Dans cette goutte de lumière

    Qui ouvre sur l'éternité

    Ainsi qu'un hublot sur la mer.

     

     

    Marc Alyn

     

     

     

     Résultat de recherche d'images pour "images de nanipeinture"

     

     

    Image associée

     

    Si petit ! et si grand !

    Devant ce chat je vois la Vie, la pureté la bonté, et il m'aide à survivre.

    Je crois que je suis devenue un être humain méchant, qui n'est plus capable de pardonner de sourire à celui ou celle qui m'a détruit.

    Devant cet animal je retrouve un miroir de ce que j'ai été.

    Cet après midi j'ai dit cela à mon doc :

    Madame je suis devenue un chat. Et si l'on devait me renommer je voudrais m'appeler Titi. On a ris de bon cœur, mais je sentais mes yeux se mouiller et je voyais les siens.

    Je sais, ce n'est pas un blog sympa le mien, il n'apporte pas grand chose comme je lui ai dit à mon Doc. Alors je m'exprime sans trop me dire ce que les autres vont penser

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "images de nanipeinture"

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "images de nanipeinture"

     

    Résultat de recherche d'images pour "images de nanipeinture"

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Bradi-Barth  _ L'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie

     

     Il y a des jours où les patrons et les saints ne suffisent pas.
    Alors il faut prendre son courage à deux mains.
    Et s'adresser directement à celle qui est au-dessus de tout.
    Être hardi. Une fois.
    S'adresser hardiment à celle qui est infiniment belle.
    Parce qu'aussi elle est infiniment bonne.
    À celle qui intercède.
    La seule qui puisse parler de l'autorité d'une mère.
    S'adresser hardiment à celle qui est infiniment pure.
    Parce qu'aussi elle est infiniment douce.
    [...]
    À celle qui est infiniment riche.
    Parce qu'aussi elle est infiniment pauvre.
    À celle qui est infiniment haute.
    Parce qu'aussi elle est infiniment descendante.
    À celle qui est infiniment grande.
    Parce qu'aussi elle est infiniment petite.
    Infiniment humble.
    Une jeune mère.
    À celle qui est infiniment jeune.
    Parce qu'aussi elle est infiniment mère.
    [...]
    À celle qui est infiniment joyeuse.
    Parce qu'aussi elle est infiniment douloureuse.
    [...]
    À celle qui est infiniment touchante.
    Parce qu'aussi elle est infiniment touchée.
    À celle qui est toute Grandeur et toute Foi.
    Parce qu'aussi elle est toute Charité.
    [...]
    À celle qui est Marie.
    Parce qu'elle est pleine de grâce.
    À celle qui est pleine de grâce.
    Parce qu'elle est avec nous.
    À celle qui est avec nous.
    Parce que le Seigneur est avec elle.

    Charles Péguy
    (Le Porche du Mystère de la Deuxième Vertu, extraits.)

     

     

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    A celle qui porta Celui qui porte TOUT

     

    Image associée

    Intercédez pour nous !

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Le Père Boulard a été refusé de nationalité Française deux fois 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  •  

    Ah vous mes amis qui m'avez connue innocente et pleine de joie ...

    A toi Michèle qui m'as tu appris et avec qui j'ai cru à toutes les beautés de ce monde et de l'autre.

    A vous ... que j'ai connu dès ma jeunesse à la rue Philippe de Girard ... dans cette vieille maison ouverte à milles et milles visages. Oh combien de rire et d'innocence ! combien des moments tristes partagés.

    A vous mes amis " de la rue " vous à qui je dois tant et tant des belles choses et la principale

    LA GRATUITE ... Nous n'avions presque rien à chacun mais à tous. 

    Vous, depuis votre regard vous m'avez dit que j'était  une chouette fille qui rigolait à qui l'on pouvait tout demander car pour la vie, RIEN EST IMPOSSIBLE.

    A vous oui, à vous qui m'avez habillé avec les plus beaux habits de votre amitié. Avec vous qui m'avez permis de rentrer dans votre vie et à qui j'ai partagé tout de la mienne.

    combien des choses à dire sans fin ... mais hélas les mots ne sont que des mots et ce qui reste est bien écrit dans les cœurs.

    Seulement que pour vous avoir connu, et juste que pour cela, je suis heureuse d'avoir vécu.

    Ah les amis que je me sens loin de ces moments et que mon innocence a été piétiné ! 

    Serais-je capable comme avant de croire à tout ?

    Sans doute personne parmi vous lira ce que j'écris là comme un cris ... le cris d'un enfant à qui on a enlevé ce beau enveloppe fragile comme l'on arrache les pétales d'une petite rose.

    A vous qui lirez ces mots et qui avec encore un cœur innocent où l'on peut encore croire à l'humanité et à la vérité des mots sortis du cœur. Même par gentillesse ne vous laissez pas voler l'innocence.

    Préférez ne rien savoir et croyez à la VIE et rien qu'à cela.

    Je me vois en train de nager et de me de patauger dans ce marasme du mensonge et je ne sais pas si je vais continuer à me battre ou bien je vais m'arrêter... je ne sais rien. 

    Mais religion, maudite ! foutez moi la paix car vous m'avez desfiguré et défiguré le visage de Jésus.

    Lui je l'ai connu avant que la religion, j'avais 7 ans et déjà je savais que lui me donnerais la main lors de moments bons et autres.

    Ce qui il y a après ? Je n'attend rien que cette main là et l'enfer et le reste ... s'il vous plaît ne me parlez plus de tout cela car mon enfer et mon purgatoire je l'ai bien goutté déjà 

    Oh Amis ! je sais que l'on se retrouvera car quelque chose de si VRAI et de si BEAU n'est pas possible que cela disparaisse à tout jamais.

    A combien je comprend tous les revolutionaries ...

     

    By Robert Doisneau, "Les chats des clochards", 1950.

     

    Soulager la poussée Dentaire avec les huiles essentielles - lca-aroma

    Ardèche | 1953 |¤ Robert Doisneau | 10 juillet 2015 | Atelier Robert Doisneau | Site officiel

     

    Blue!

     

    Somos todos diferentes

     

    Luis alfonso 67 años 40 años en la calle.

    67 ans de rue... et un tel regard !!!! 

     

    ●A little mud makes you smile.lol

     

    2nous2:  Happy!

     

    hit the road Jack

    Bisous ! 

    OUI, LA VIE EST BELLE MEME SI ....

    I LOVE THIS!!

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Kel Maleh Rachamim (prière de clémence)

    « Dieu empli de Miséricorde résidant dans les hauteurs, accorde le juste repos sous les ailes de la Présence Divine [A Viviane D] En conséquence, que le Maître miséricordieux le protège à jamais, sous ses ailes, et enveloppe son âme dans la vie éternelle. Que Dieu soit son héritage, et puisse-t-il reposer en paix sur sa couche et nous disons : Amen. »

    Résultat de recherche d'images pour "shema israel priere"

    Chère Viviane,

    Je viens d'apprendre ton départ après une année de grande souffrance.

    Je t'appelais presque tous les jours et j'ai encore ta voix dans mon cœur lors de la dernière fois.

    Je suis triste de pas avoir pu t'embrasser avant ton départ.

    Je te remercie !

    Pour chaque parole qui m'a tant encouragé lorsque il m'était difficile de pardonner le mal.

    Pour cette accueil lorsque nous passions des moments chez toi. De ta présence maternelle presque.

    Je pleur mais je suis aussi rassurée de savoir que plus jamais tu ne souffriras comme je t'ai vu souffrir.

    Merci de ces moments passés et des rires.

    Merci de ce je ne sais pas quoi qui me touchais tant.

    Tu étais une vraie fille d'Israël qui chaque vendredi allumais ta bougie avant de prendre le repas du shabbat.

    Viviane tu me connais et je sais que tu m'aimais et moi aussi. Je crois que ton départ marque ma vie et que je te dois beaucoup. Si jamais tu voyais ma mère dis lui de ma part Shalom

    Merci !

    Résultat de recherche d'images pour "shema israel priere"

     

    La Promesse

    « Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d'eux pour toujours. » Ézéchiel 37:26

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique