• Accueil

     

     

     

    Accueil

     

     

     

    unicef33@unicef.fr

    http://www.unicef.fr

     

     

     

     

     

     

     

      

     

  •  

     

     

     

    Il peut paraître difficile de reconnaître Dieu sous le visage humain de Jésus venu parmi les hommes il y a 2000 ans. Jésus signifie « Dieu sauve ». Son nom est déjà un programme, une mission à réaliser. Il est né à Bethléem en Judée au sud de la Palestine. Ses parents, Joseph et Marie, habitaient Nazareth en Galilée. Jésus a pratiqué le métier de menuisier charpentier jusqu’à l’âge de trente ans. Certains historiens des premiers siècles attestent de l’existence de Jésus sans pour autant croire qu’il est le Fils de Dieu. Mais ce sont les évangiles qui constituent une source essentielle pour notre connaissance de Jésus. Ecrits par des auteurs différents, ils nous font entrer à partir des récits de sa vie dans l’intimité profonde de sa relation à Dieu.

     

     

    baptême du Seigneur

     

    Les évangiles nous font connaître ces fait.

    Mais Jean, le disciple Aimé de Jésus

    nous dit à la fin :

     

    C'est ce disciple qui témoigne de ces faits et qui les a écrits, et nous savons que son témoignage est véridique. Il y a encore bien d'autres choses qu'a faites Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu'on en écrirait. 

    saint Jean

     

    Durand mon temps de noviciat, j'ai fait des

    carnets sur la personne de Jésus. Son regard, ses

    paroles, ses habitudes et surtout sa prière au Père.

    Dans la vie de saints, il y a ceux qui ont tâché

    de l'imiter de plus prés. Saint François d'Assise,

    frère Charle de Foucaud ( Charle de Jésus)

    A travers eux, on a pu "connaître" l'Homme Jésus.

    L'Homme parfait.

    Nous sommes appelés à devenir selon sa 

    ressemblance.

    Si je dis oui, alors je m'engage a suivreses pas.

    A regarder comme Lui regarde.

    A me conduir comme lui s'est conduit sur cette terre.

    A Aimer comme Lui nous a Aimé.

     

     

     

    Dans le temps présent, on peut voir que ses

    Paroles sur la persécution et mort s'accomplissent.

    Nous voyons des frères confrontés à la violence

    de ceux qui nient le Christ. Nous voyons

    comment ils préférent mourir avant de le 

    renier. C'est le siècle où il y a eut le plus

    des persécutions des chrétiens.

    Beaucoup disent que nous sommes dans

    les derniers temps...

    Le Seigneur nous demande de veiller et prier...

     

     

    Quand on aime Jésus on a envie d'être toujours avec lui, de le prier sans cesse, de le garder présent dans notre cœur en pensant à lui quoi que nous fassions.

     

     

    GOD BLESS YOU TO

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Tiziano Vecellio, dit le Titien (1489/1490-1576) Monastère de l'Escorial, Monastère

    Jean le Baptiste

     

    Évangile de Jésus Christ selon

    saint Marc 6,17-29.

     

    Hérode, prince de Galilée, avait fait arrêter Jean et l'avait mis en prison. En effet, il avait épousé Hérodiade, la femme de son frère Philippe, 

    et Jean lui disait : « Tu n'as pas le droit de prendre la femme de ton frère. »
    Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mettre à mort. Mais elle n'y arrivait pas
    parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c'était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l'avait entendu, il était très embarrassé, et pourtant, il aimait l'entendre.
    Cependant, une occasion favorable se présenta lorsque Hérode, pour son anniversaire, donna un banquet à ses dignitaires, aux chefs de l'armée et aux notables de la Galilée.
    La fille d'Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi tout ce que tu veux, je te le donnerai. »
    Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c'est la moitié de mon royaume. »
    Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu'est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean le Baptiste. »
    Aussitôt la jeune fille s'empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que tout de suite tu me donnes sur un plat la tête de Jean Baptiste. »
    Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment fait devant les convives, il ne voulut pas lui opposer un refus.
    Aussitôt il envoya un garde avec l'ordre d'apporter la tête de Jean. Le garde s'en alla, et le décapita dans la prison.
    Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.
    Lorsque les disciples de Jean apprirent cela, ils vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau. 

     

     

     

     

    Mes amis,

    Jean donne de lui une affirmation positive. Il n'est pas la Parole ; il est une voix qui annonce le Christ et appelle à " aplanir les chemins du Seigneur ". Pour ceux qui l'interrogent, il n'a donc pas la légitimité nécessaire pour instaurer un nouveau rite pénitentiel. Mais peu importe. Car l'essentiel n'est pas le baptême d'eau mais le baptême d'Esprit inauguré par Jésus. De même que Jean plonge les baptisés dans l'eau du Jourdain, Jésus communiquera l'Esprit et permettra aux croyants d'être immergés dans une vie nouvelle. L'essentiel n'est pas ce qu'il est mais ce qu'il annonce ou plutôt Celui qu'il annonce. Il n'est qu'un témoin qui doit s'effacer devant Celui qu'il désigne : le Messie, " l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde " (Jn 1,29).

    Il est " l'ami de l'époux " qui se réjouit de l'entendre (Jn 3,29).

    Ainsi, la vocation de Jean est d'éclairer le Messie et non pas de lui faire de l'ombre. Il doit diminuer pour que Jésus grandisse (Jn 1,30).

    N'est-ce pas là aussi la vocation de l'Eglise ? Comme le Baptiste, n'avons-nous pas à dire au monde l'exigence de Dieu ? A témoigner du Christ sauveur sans jamais nous substituer à Lui ? A nous tenir au coté de l'Epoux ?

    Que se soit là notre joie et qu'elle soit parfaite ! (Jn 1,29).

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    Évangile de Jésus Christ selon

    saint Matthieu 24,42-51.

     

    Jésus parlait à ses disciples de sa venue : " Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra.
    Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
    Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra.
    Quel est donc le serviteur fidèle et sensé à qui le maître de maison a confié la charge de son personnel pour lui donner la nourriture en temps voulu ?
    Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera à son travail !
    Amen, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens.
    Mais si ce mauvais serviteur se dit : 'Mon maître s'attarde',
    et s'il se met à frapper ses compagnons, s'il mange et boit avec les ivrognes,
    son maître viendra le jour où il ne l'attend pas et à l'heure qu'il n'a pas prévue :
    il se séparera de lui et le mettra parmi les hypocrites ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents.

     

     

     

     

      

    Mes amis, chaque jour est une grâce nouvelle

    de Jésus. Depuis le petit matin, notre coeur 

    devrais rentrer dans l'action de grâce. Nous

    avons une journée de plus pour Aime. C'est

    l'unique chose que nous apporterons...nous

    nous trouverons devant Le Père avec notre

    degré d'Amour. 

    C'est l'unique sens de notre journée.

    Le Seigneur en naissant nous a donné gratuitement

    des dons. Nons les avons fait grandir, et ils

    on été tournés envers les autres frères.

    Parfois, dans notre cheminement, nous avons 

    pris des chemins diférents...mais le Seigneur

    nous a toujours donné la possibilité de retrouver

    un autre raccoursi pour aller vers lui.

    Que notre coeur sois au milieu de nos moments

    de la journée. Habituons-nous de sa présénce.

    N'utilisont pas ces grâces que Dieu nous donne,

    pour les faire valoir aux yeux des autres.

    Mais gardons ces grâces  grandir en nous

    et donner leur fruit...lorsque Dieu voudra.

     

     Vivre avec Jésus est merveilleux. Il est au

    milieu de nous occupations, de notre repos,

    lors d'une detente. Si nous le vivons ainsi, 

    nous faissons du bien à son Coeur.

    Il y a des gens qui disent que Dieu n'a pas

    besoin de notre Amour. C'est un grand erreur

    et lui faire de la peine. Lorsque nous avons été

    formés dans le sein de notre mère,

    Lui était le Maître d'oeuvre de sa merveille.

    Lui nous a Aimé le premier.

    Ne craignons pas cette rencontre...ce terme

    de vie ici bas car nous avons étés crées pour

    l'Eternité

     

    On viens de me faire un compliment ? 

    cela est du au Seigneur...

    sans Lui nous ne sommes que des petites

    creatures, capables du pire.

     

     

     

     

    Ah si nous pouvions radoter le non de Jésus sans

    cèse....Lorsque j'étais enfant, je lui parlais

    comme un ami parle à son copain : Oh la la

    maman va me gronder Jésus...viens avec moi !

    Quelle belle complicité de mon enfance.

     

     

    Puis... en grandissant, on devient des personnes "importantes"

    gardons notre coeur d'enfant !

     

     

     

     

     

    merci Etienne

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU TO

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    Des enfants en Colombie 


    Évangile de Jésus Christ selonÉvangile de Jésus .

    saint Matthieu 23,27-32.

     

    Jésus disait : " Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des tombeaux blanchis à la chaux : à l'extérieur, ils ont une belle apparence, mais l'intérieur est rempli d'ossements et de toutes sortes de choses impures.
    C'est ainsi que vous, à l'extérieur, pour les gens, vous avez l'apparence d'hommes justes, mais à l'intérieur vous êtes pleins d'hypocrisie et de mal.
    Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, vous décorez les sépulcres des justes,
    et vous dites : 'Si nous avions vécu à l'époque de nos pères, nous n'aurions pas été leurs complices pour verser le sang des prophètes. '
    Ainsi vous témoignez contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes.
    Eh bien, vous, achevez donc ce que vos pères ont commencé !

     

     

    Pape François 

     

    Audience générale du 02/10/2013 

     

    Le Christ appelle tous les hommes à s’ouvrir au pardon de Dieu

          Vous pourriez me dire : l’Église est formée de pécheurs, nous le voyons chaque jour. Et cela est vrai, nous sommes une Église de pécheurs ; et nous, pécheurs, sommes appelés à nous laisser transformer, renouveler, sanctifier par Dieu. Certains au cours de l’histoire ont été tentés d’affirmer : l’Église est seulement l’Église des purs, de ceux qui vivent de façon totalement cohérente, et les autres en sont exclus. Ce n’est pas vrai ! C’est une hérésie ! L’Église, qui est sainte, ne rejette pas les pécheurs ; elle ne nous rejette pas. Elle ne rejette pas parce qu’elle appelle chacun de nous, elle nous accueille, elle est ouverte aussi à ceux qui sont le plus éloignés. Elle nous appelle tous à nous laisser envelopper par la miséricorde, par la tendresse et par le pardon du Père, qui offre à tous la possibilité de le rencontrer, de marcher vers la sainteté...

          Dans l’Église, le Dieu que nous rencontrons n’est pas un juge impitoyable, mais il est comme le père de la parabole de l’Évangile (Lc 15,11s). Tu peux être comme le fils qui a quitté la maison, qui a touché le fond de l’éloignement de Dieu. Lorsque tu as la force de dire : je veux rentrer à la maison, tu trouveras la porte ouverte. Dieu vient à ta rencontre parce qu’il t’attend toujours. Dieu t’attend toujours, Dieu te prend dans ses bras, il t’embrasse, et se réjouit. Ainsi est le Seigneur, ainsi est la tendresse de notre Père qui est aux cieux.

          Le Seigneur veut que nous fassions partie d’une Église qui sait ouvrir ses bras pour accueillir tout le monde, qui n’est pas la maison d’un petit nombre, mais la maison de tous, où tous puissent être renouvelés, transformés, sanctifiés par son amour, les plus forts et les plus faibles, les pécheurs, les indifférents, ceux qui se sentent découragés et perdus.   

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU TO

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Malgré la christianophobie communiste, le christianisme progresse en Chine… Le professeur Fengggang Yang, professeur de sociologie d’origine chinoise à la Purdue University (Indiana) et expert en religion, estime que d’ici à 2025 le nombre de Chinois chrétiens pourrait atteindre les 160 millions, puis dépasser 247 millions en 2030… Cela ferait de la Chine communiste le pays comptant la plus importante communauté chrétienne au monde !

     

    Voici le réponse qui nous vient de l'Évangile de Jean : Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, ...

     

    Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux

    Thessaloniciens 2,1-3a.14-17.
     

     

    Frères, nous voulons vous demander une chose, au sujet de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui :
    si l'on nous attribue une révélation, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n'allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer.
     

    Ne laissez personne vous égarer d'aucune manière.
     

    C'est à cela que Dieu vous a appelés par notre proclamation de l'Évangile, pour que vous entriez en possession de la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.
     

    Ainsi donc, frères, tenez bon, et gardez ferme les traditions que

    nous vous avons enseignées, soit de vive voix, soit par lettre.
     

    Laissez-vous réconforter par notre Seigneur Jésus Christ lui-même et par Dieu notre Père, lui qui nous a aimés et qui, dans sa grâce, nous a pour toujours donné réconfort et joyeuse espérance ;
    qu'ils affermissent votre cœur dans tout ce que vous pouvez faire et dire de bien.

     

     

    Mon ami, mon amie...CHOISI !

     

     

     

    Mes amis, chaque jour et à chaque moment nous 

    devons faire un choix.

    Suivre le Christ ?

    Suivre le monde et ses mensonges ?

     

    Un fait concret et petit

     

    Lors de mes achats dans un magasin,

    en passant à la caisse j'ai payé les produits

    sur le tapis. J'avais un sac avec la pharmacie.

    En arrivant chez moi, je vois un produit douche

    dans le sac de la pharmacie. Je ne l'avais pas

    mis sur le tapis des courses.

    Premier raisonnement : Ah, je n'ai pas payé le

    produit douche ! ...pour une fois j'aurai un article

    gratuit...ils sont si voleurs dans ce magasin !!!

    Puis tout suite...une petite voix... Ah et maintenant

    tu vas te mettre à voler pour 2 euros 20cents ?

    Puis tout suite, un petit nuage dans mon coeur !

    Non ce n'est pas à moi je vais rendre !

    Le jour suivant, je retourne au magasin et

    passe à la caisse : Voila madame, je dois 2euros 20

    au magasin je vous le donne. 

    La dame m'a regardé comme si elle avais vu un

    fantôme. Maintenant c'est trop tard, je ne peux

    pas le encaisser. Alors je le donne à un pauvre ?

     

    En quittant la caisse j'ai entendu ce qu'elle

    disait à la personne suivante...

    ça alors, cela n'existe plus des gens comme cela.

    Elle veut donner les 2euros 20cts !

    Je vous assure, je n'était pas fière mais avec

    le coeur léger d'avoir accomplit mon devoir.

     

    Ce n'est pas pour me faire valoir devant vous, mais

    dans des petit actes de chaque jour, 

    nous avons des choix à faire.

    Puis mon histoire est toute petite. 

    Regardons tous ces hommes et de femmes

    et des enfants, sont en train de faire des chois

    VRAIMENT DE VIE OU DE MORT

     

    Rester chrétien et mourir ?

    je préfère mourir avant de renier le Christ.

    Je vous disait sur mon profil, être devenue

    apolitique. Je viens de me rendre compte que

    un silence devant certaines lois qui vont

    à l'encontre des enfants, des anciens, de la moral

    chrétienne = vivre  dans l'Evangile. Il faut dire 

    NON. Et le signer.

     

    Être chrétien ne veut pas dire de faire

    silence à tout.

    Nous sommes responsables de nos frères !

    Cette vendeuse a dut réflechir avec ma petite

    histoire de 2euros et 20cts !

     

    Ce sont avec de petites gouttes que l'océan

    est là. C'est avec des petits efforts, que nos 

    muscles de verité se font forts.

     

     

    Voici une histoire de la verité des sentiments chez les animaux

     

     

     

    GOD BLESS YOU TO

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique