•  

     

     

     

    Ruah ... = Oui Seigneur ni par puissance ni par force, mais par ton Esprit !

    Viens Seigneur nous donner le courage ! Que nous, chrétiens, ne ripostons pas

    avec la violence. 

    Mais que nous allions nous fortifier dans la prière... car L'Amour désarme plus

    qu'une arme. Courage Chrétiens et Catholiques de la Terre... À ceux de

    Bethléem. 

     

     

    Clic Caroline Becker Publié le 09/06/21

     Vous pouvez trouver le témoignage de Florian Né à Lyon dans une famille modeste et athée, Florian n’a jamais baigné dans la religion. Après avoir suivi quelques cours de catéchisme par tradition, il a tout arrêté vers l’âge de douze ans, dernière fois où il a mis les pieds dans une église. « On ne parlait jamais de spiritualité chez moi. L’idée d’un monde invisible était inexistante », raconte-t-il. 

     

     

     

    Florian, d’une soif de pouvoir à une soif du Christ

     

     

     

     

     

    « Ni par puissance ni par force, mais par l’Esprit du Seigneur » (Za 4,6)

     

     

    Le verset que nous méditons est extrait du livre de Zacharie. Zorobabel est invité à reconstruire le Temple de Jérusalem, mais l’entreprise semble impossible : il se trouve devant une montagne de ruines et plus encore de problèmes, car les oppositions au projet ne manquent pas. C’est à ce moment où le découragement guette les fidèles, que le Seigneur s’adresse au prophète : dans une vision, celui-ci contemple un lampadaire à sept becs, alimentés par l’huile de deux oliviers, qui représentent les Oints du Seigneur. L’interprétation lui est donnée par la Parole :

    « Ni par puissance ni par force, mais par l’Esprit du Seigneur »

     

     

     

    38 Versets Biblique sur la Force - DailyVerses.net

     

    Les deux Oints – qui représentent Josué (le pouvoir spirituel) et Zorobabel (le pouvoir temporel) – sont indispensables, mais leur principe d’action n’est pas leur savoir-faire ou leur force naturels :

    il faut qu’ils consentent à l’action de l’Esprit, symbolisé par l’huile, qui seul peut mener à bien l’entreprise de la reconstruction du Temple.

    « Le salut d’un roi n’est pas dans son armée, ni la victoire d’un guerrier, dans sa force. Illusion que des chevaux pour la victoire : une armée ne donne pas le salut » (Ps 32, 16-17).

     

     

    David contre Goliath - Enseignements bibliques de Myriam Voisin

    David et Goliath

     

    Notre Seigneur nous le répète à chaque page de l’Évangile : « Veillez ! ». Tout comme Jésus est entièrement tourné vers son Père, aux aguets de ses moindres désirs, ainsi le disciple est invité à « garder les yeux levés vers son Seigneur comme les yeux de l’esclave vers la main de son maître, comme les yeux de la servante vers la main de sa maîtresse » (Ps 122,2), prêt à répondre au moindre appel : « Faites tout ce qu’il vous dira » (Jn 2,5). 

     

     

    _______________________________________________________________

     Prologue de mon cœur ...

    Ces petites croix qui guérissent et qui sauvent

     

    Toute ma vie, j'ai porté une petite croix en bois au coup avec une ficelle.

    Avec tous ces derniers affaires, où la laïcité veux, parait-il que je cache ma

    croix. J'ai pris la résolution de la porter à l'extérieur... on met aussi

    des beaux bijoux dans les décolletés des femmes ... pourquoi ne pas porter sa

    croix en bois d'olivier ... que mon chat aime tant pas sa senteur !!!

    On porte bien les marques, et l'on voit des affiches parfois indécentes ...

    Alors je porterai ma pte croix en bois à mon coup.

     

     

    Si vous en voulez une voici ce qui dit ce chrétien. MERCI !

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    6 commentaires
  •  

     

      

    Pierre, prenant alors la parole, lui dit : Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi ; qu'en sera-t-il pour nous ?

    Marc 10
    Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle. Plusieurs des premiers seront les derniers et plusieurs des derniers seront les premiers.

     

     

     

     

    Padre Pio bedroom

    La chambre de Padre Pio à Pietrelcina, en Italie.

     

    Padre Pio, Faustine, Louis et Zélie Martin, Pier Giorgio Frassati... C'est dans leur chambre que le plus intime de leur vie spirituelle prenait forme. Découvrez les chambres des grands saints.

     

     

    En pénétrant dans les chambres des grands saints, on peut imaginer leur vie quotidienne… Comment travaillait Padre Pio ? Quelle musique écoutait le jeune prêtre Karol Wojtyla ? Que méditait la petite Thérèse en regardant la statue de la Vierge posée sur sa commode ? Quelle soit de style bourgeois comme celle du couple Martin, simple et pratique comme celle de Mère Teresa, ou austère comme celle de sainte Rita, ces chambres des grands saints dévoilent les petites choses de leur quotidien et les vrais trésors de leur vie intérieure. Découvrez-les. 

     

     

    LOUIS AND ZELIE MARTIN BEDROOM

    La chambre de Louis et Zélie Martin à Alençon, dans l'Orne (Parents de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus
     
    Décorée d'étoffe rouge et or, la chambre de Louis et Zélie Martin dans leur maison située rue Saint-Blaise à Alençon se trouve à l'étage. Au-dessus du lit conjugal, un Christ crucifié, en face sur la commode, la statue de saint Joseph. C'est ici que la petite Thérèse est née. Sa mère qui avait l’habitude de confier chaque enfant à Dieu dès ses premières heures, dit alors cette prière : « Seigneur, donnez-moi la grâce que cet enfant soit consacré par Vous, et que rien ne ternisse la pureté de son âme. » 
     
     
     
     
     
     
    ST THERESA BEDROOM
    La chambre de sainte Thérèse à Lisieux dans le Calvados
    Thérèse de Lisieux passera dans cette chambre onze ans de sa vie jusqu’à son entrée au Carmel en 1898. À la mort de sa mère, en 1877, toute la famille Martin s’installe à Lisieux, et loue la maison des Buissonnets. Sur la commode de la chambre de la petite Thérèse, la statue de la Vierge rappelle que la petite fille est guérie par son sourire, le dimanche 13 mai 1883. Comme elle décrira plus tard, souffrante, elle prie la Vierge et voit tout à coup son visage respirant une immense tendresse. Thérèse n'a aucun doute : c'était le "le sourire de la Vierge".
     
     
     
     
     
     
    PIER GIORGIO FRASSATI BEDROOM
     
    La chambre de Pier Giorgio Frassati à Pollone, en Italie
    C'est dans cette chambre de maison d'été des Frassati à Pollone, dans le Piémont, que les parents de Pier Giorgio ont installé le lit dans lequel Pier Giorgio est mort à 24 ans. Le jeune étudiant contracte la poliomyélite au chevet d'un malade qui en six jours, entraîne sa mort. Le Christ crucifié accroché au mur rappelle que dès son plus jeune âge, Pier Giorgio a un lien particulier avec lui. Près du lit, sur la petite table, un autre symbole, celui de l'Eucharistie. Le jeune homme adore Jésus des nuits entières et communie tous les matins. "Le Christ vient me rendre visite tous les jours lors de la communion. Moi, je rends visite à Ses pauvres”, explique-t-il à ses amis. 
     
     
     
     
    CURE D'ARS BEDROOM
     
    La chambre du curé d'Ars à Ars, dans l'Ain
    C'est dans cette chambre que Saint-Jean Marie Vianney, le curé d'Ars, passe ses derniers mois. Pourtant, il s'agit de la chambre de son évêque qui transfère le malade chez lui. Celui qui rappelle à tous les blessés par la vie que chaque homme est une créature de Dieu, se sent à la fin de sa vie indigne de son ministère. Même s'il sait que "Sa patience nous attend depuis le commencement du monde jusqu’à la venue du Messie, ce n’est que miséricorde… ". 
     
     
     
     
     
     
     
     
    ST RITA OF CASCIA; BEDROOM
     
    La chambre de sainte Rita à Roccaporena, en Italie
    La fenêtre de la chambre natale de sainte Rita de Cascia donne sur le Scoglio, un rocher escarpé qui domine Roccaporena, le village typique de la région d'Ombrie. C'est là où la jeune fille aime se retirer et prier. Dès l'âge de 16 ans, Rita préfère rester dans sa chambre et penser à son désir d'une vie religieuse. Ses parents en décident autrement. Malgré les douloureuses épreuves traversées plus tard dans sa vie d’épouse et de mère, elle ne cesse d’ancrer davantage ses pas dans ceux du Seigneur, convaincue que rien n’est impossible à Dieu. 
     
     
     
     
     
    John Paul II bedroom
     
    Chambre du Pape Jean-Paul II
     
    La chambre de Karol Wojtyla à Cracovie, en Pologne
    Le futur pape Jean-Paul II habite ce studio dans les années 1951-1958. Il y travaille (notamment sa thèse sur la pensée du philosophe Max Scheler), il y prie, mais aussi a l'habitude de recevoir ses amis qui passent le voir à l'improviste ou de nombreux étudiants dont il est aumônier. Sur le bureau sa machine à écrire, les manuscrits des homélies. À côté, son gramophone. Il aime écouter surtout la musique classique, mais il est également amateur de la musique folklorique montagnarde des Tatras. Au-dessus de son lit, la Vierge Noire de Czestochowa. 
     
     
     
     
     
     
    MOTHER TERESA BEDROOM
     
    La chambre de Mère Teresa à Calcutta, en Inde
    Voici la chambre où a vécu et travaillé Mère Térésa de Calcutta en Inde, des années 1950 jusqu’à sa mort en 1997. Mère Teresa y tient des réunions, prend des appels téléphoniques, écrit des lettres et y rencontre les sœurs… La carte du monde et la carte de l’Inde accrochées au mur pas loin de son bureau servent à l’aider à montrer aux religieuses où se trouvent les centres de la congrégation. La photo du pape Jean-Paul II rappelle leur amitié spirituelle. C'est de cette chambre et de ce lit que Mère Teresa rejoindra le Ciel.
     
     
     
     
     
     
    Tunique cousue par Saint François d'Assisse lui-même !
     
    La tunique de saint François d'Assise
    À la mort de saint François à Assise, une basilique a été construite à l'endroit même où il est enterré. 800 ans plus tard, dans ce haut lieu de pèlerinage à mi-chemin entre Rome et Florence, le père Enzo veille toujours sur les reliques de saint François et en premier lieu sur sa tunique de toile maintes fois reprise. En effet, sa tunique qui comprend au total 31 coutures que le saint aurait été cousue lui-même !
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La Tunique de Saint François d'Assisse 31 coutures que le saint aurait été cousue lui-même !
     
     
     
     
     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    14 commentaires
  •  

     

     

     Garde-nous seigneur quand nous dormons...

     

     

     

    Ce simple mot par lequel nous devons commencer toutes nos prières

     

    Nos rythmes de vie, les soucis quotidiens, les angoisses que nous pouvons éprouver face à un monde secoué de crises … tout cela ne nous aide pas à bien dormir ! Nous pouvons avoir du mal à trouver le sommeil, souffrir d’insomnie et même redouter ce moment où l’on est censé s’abandonner aux bras de Morphée.

     

     

     

     

    Métro, boulot, dodo"

     

    Un temps de prière le soir, parce qu’il permet de s’alléger de nos soucis devant le Seigneur, de prendre un peu de hauteur, de déposer nos masques, de nous laisser bercer avec douceur par Notre Père, est une clef pour trouver un sommeil apaisé et réparateur.

     

     

     

     

     

     

    12 Versets Biblique sur le Repos - DailyVerses.net

     

     

    “Je me couche et aussitôt je m’endors en paix, car c’est toi seul, Éternel, qui me donnes la sécurité dans ma demeure.” (Psaume 4 ; 9)

     

     

     

    Voici trois propositions pour un temps de prière du soir :

    Faire une relecture de sa journée pour s’endormir reconnaissant et le cœur léger. La poétesse Marie-Noël raconte dans ses écrits comment au lieu de chercher chaque soir la liste de ses péchés et de ses manquements, elle faisait la liste de ses “dettes” : 

     

     

     

     

    3 façons de bien finir sa journée avec le Seigneur - L'Eglise Catholique à  Reims et dans les Ardennes

     

    “Je révise en mon cœur tout ce que j’ai reçu d’autrui dans la journée”.

     

    Se souvenir des belles choses … de chaque sourire, service reçu, apprentissage, moment de partage vécu dans sa journée et rendre grâce à Dieu pour ces personnes rencontrées et ces expériences vécues. Quelle belle façon de s’endormir dans la gratitude ! S'offrir un moment de ressourcement en pratiquant la méditation chrétienne ou en puisant dans la Parole de Dieu.

     

     

     

     

    Le Carmel de Flavignerot fête ses 40 ans, à la découverte du quotidien des  sœurs

     

    Ces Carmélites et toutes celles du monde prient chaque jour pour Nous ...

     

     

     La méditation chrétienne, qu’elle s’appuie sur la Bible (comme la lectio divina) ou sur une oraison silencieuse (comme nous l’enseigne sainte Thérèse d’Avila) offre l’opportunité d’un cœur à cœur avec le Seigneur. De quoi s’endormir avec le sentiment d’être précieux et aimé, comme un enfant dans les bras de ses parents !

     

     

     

     

    Peut-on prier en tous lieux ? – HappyPeople

    Nous pouvons prier en tout lieu...

     

    Entrer dans une communion de prière pour se sentir appartenir au corps du Christ. Nous pouvons bien sûr, pour cela, prier en famille, mais aussi s’unir à des millions de chrétiens partout dans le monde en récitant les vêpres ou les complies, prières de la liturgie des heures. Une belle manière de glisser dans le sommeil, rassuré et porté par un sentiment fort de communauté fraternelle.

     

     

     

     

    Chant de reconnaissance à Notre-Dame du Mont-Carmel

     

     

    Peut-être, il y a des jeunes blogueuses qui regardent, qui cherchez un lieu pour

    répondre à l'appel de Dieu...

    SANS ENGAGEMENT, il est possible d'aller dans

    un des Carmels cet été et passer 15 jours pour mieux les connaître. Je vous assure ce n'est pas du temps perdu ! 

     

     

     

    en Palestine...

     

     

    TOUT EST GRÂCE !

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    8 commentaires
  •  

     

     

     

    Pétition pour une proposition de loi visant à définir le sens du terme « parents » en matière de filiation. Guillaume DRAGO

    https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/444 

    signer avant21/06/2022

    CAR....

     

    La commission spéciale de l'Assemblée nationale en charge de l'examen du projet de loi bioéthique, 2 juin 2021.

     

    Au deuxième jour de l’examen en commission du projet de loi bioéthique, mercredi 2 juin, les députés membres de cette commission ont rétabli l’article 1 du texte ouvrant la PMA à toutes les femmes. Cet article avait été supprimé par les sénateurs en deuxième lecture.

     

     

    EXPLICATION et possibilité de signer la pétition en cliquant sur ce lien

     Date limite de recueil des signatures 21/06/2022

    https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/444

     

     

    Pétition pour une proposition de loi visant à définir le sens du terme « parents » en matière de filiation

    Exposé des motifs

    Si son article 310 stipule que « tous les enfants dont la filiation est légalement établie ont les mêmes droits et les mêmes devoirs dans leurs rapports avec leur père et mère », le Code civil ne comporte pas d’article consacré à la définition de la notion de « parents ».


    Ce n’est pas un oubli ou une lacune parce que le Code civil n’est pas un dictionnaire de la langue française et que la loi ne définit que les termes ambigus, ceux qui peuvent être sujets à litige, pour anticiper et éviter les litiges.
    En l’occurrence, la notion de « parents » était jusqu’à présent si évidente qu’une définition était superflue.

    Le législateur s’est donc contenté de mettre en œuvre la notion de parents, dont l’usage législatif et jurisprudentiel est clair sur le fait que les parents sont les père et mère d’une personne.
    La filiation de droit commun (c’est-à-dire hors adoption), est ainsi fondée sur la réalité charnelle de l’engendrement de l’enfant : le père et la mère sont indiqués dans l’acte de naissance qui, comme son nom l’indique, dit à chaque enfant chacun de qui il est né, à savoir l’homme et la femme qui l’ont engendré.
    La filiation s’établit de différentes manières (présomption de paternité, reconnaissance, possession d’état) qui présument toutes la filiation biologique. A l’exception du cas prévu par le Code civil de l’assistance médicale à la procréation avec tiers-donneur, la filiation peut être contestée et sera anéantie si la preuve est rapportée que l’enfant n’est pas issu de l’homme ou la femme désignés comme père et mère. Par exemple, lorsqu’un conflit de paternité oppose deux hommes, ils ne sont départagés ni sur leurs capacités éducatives, ni sur leur QI, ni sur leur fortune, ni sur leur casier judiciaire, autant d’éléments importants pourtant pour l’enfant, mais sur la preuve biologique : celui des deux qui a engendré l’enfant est le père.
    Certains enfants étant privés, par les malheurs et aléas de la vie, de leurs parents d’origine, la société prévoit l’adoption pour offrir à l’enfant des parents adoptifs. L’adoption, qui intervient ainsi dans l’intérêt de l’enfant, ne prive pas ce dernier de ses parents d’origine, mais répare la privation qu’il a subie.


    Mais la confusion s’installe depuis quelque temps parce qu’un « droit » à être désigné comme « parents » est revendiqué par des adultes qui désirent un enfant. Ils revendiquent à la fois l’effacement délibéré de l’un ou des deux parents de l’enfant et d’être reconnus eux-mêmes comme son parent unique ou ses deux parents. Ceci créerait une discrimination à l’égard des enfants concernés, interdits par la loi d’avoir leur lignée paternelle ou maternelle selon les cas alors que tous les autres enfants disposent d’une double lignée paternelle et maternelle ou, au moins, du droit de rechercher l’une et l’autre : une telle différence de traitement serait génératrice d’une inégalité entre les enfants.
    Ceux qui défendent cette revendication en France prétendent que l’article 7 de la Convention internationale des droits de l’enfant aux termes duquel « l’enfant a le droit de connaître ses parents et, dans la mesure du possible, d’être élevé par eux », ne concernerait pas nécessairement les père et mère de l’enfant. Cette interprétation, qui exploite l’absence de définition explicite des parents au niveau national comme au niveau international, vide de son sens cet article 7 en faisant prévaloir le désir de l’adulte sur le droit de l’enfant à connaître ses père et mère et, si possible, à être élevé par eux.
    Il est donc urgent et nécessaire d’inscrire explicitement dans le Code civil ce que la loi prend en compte aujourd’hui implicitement, à savoir que les parents d’une personne sont l’homme et la femme dont elle est née, c’est-à-dire ses père et mère (ou, dans les conditions prévues par la loi, ceux qui l’ont adoptée).

     

    PROPOSITION DE LOI

    Article unique

    Le Code civil est ainsi modifié :
    I. – L’article 310 est complété par un alinéa 1er ainsi rédigé :
    "La filiation est le lien qui rattache une personne à ses parents, c'est-à-dire ses père et mère, l’homme et la femme dont elle est née ou, dans les conditions prévues par la loi, ceux qui l’ont adoptée."

     

    MERCI

     

     

    Proposition de loi visant à définir le sens du terme "parents" en matière de filiation

     

     Jésus, fils de Dieu pour naître et venir parmi nous IL A EU BESOIN

    d'un Père Joseph et Marie ... Cela fait réfléchir 

      

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    8 commentaires
  •  

     

     

    Le manteau de la Vierge | Et maintenant une histoire ! 

    La fuite en Égypte

     

    Nous catholiques, nous n'adorons pas les statues, mais seulement la présence réelle de Jésus dans la Sainte hostie consacré par les mains du prêtre dans la messe. Nous avons dans notre piété la tradition d'honorer les saints dans les statues qui les représentent. Cela n'est en aucun cas une idolâtrie.

     

     

     

     

     

    Qui a fait la statue de Saint Joseph qui accompagnera les pèlerins cet été en France ? 

     

    Luc de Moustier qui a fait la statue de Saint Joseph

    Ingénieur, Luc de Moustier a choisi, à 49 ans, la vie d’artiste. D’abord peintre, ce père et grand-père est finalement devenu sculpteur. Pour vivre sa passion, il affirme avec force que saint Joseph lui a offert un atelier à Boulogne-Billancourt. Aussi, pour le remercier, Luc lui a fait le cadeau d’une statue. Le sourire aux lèvres, l’artiste raconte : « Je suis là depuis quatre ans, et je peux affirmer que c’est bien grâce à saint Joseph ! Car, avec mon épouse, nous l’avons prié avec insistance… Et lorsque nous avons signé l’acte d’achat de mon atelier, les dates concordaient jour pour jour avec le début de notre prière ».

     

     

     

    Une petite collection des statues qui sont faites et qui peuvent orner un coin de prière de nos maisons si nous avons la dévotion à Saint Joseph

     

     

     

    Buste de saint Joseph
    Buste de Joseph en plâtre statuaire avec une patine à base de cires et pigments naturels, réalisée dans les ateliers de l'entreprise familiale Villa d'Elba. Stable et de petite taille, il trouve facilement une place dans la maison. Buste de Joseph, Villa d'Elba, 13 cm, 27 euros.

     

    Saint Joseph portant Jésus
    Dans la même veine, mais d'un aspect plus mat, cette statuette (résine finition albâtre) s'intègre parfaitement dans un coin prière. Saint Joseph, Catho Retro, 15 cm, 35 euros.
     
     
     
    Joseph embrassant Jésus
    Reproduction en terre cuite d'une statue d’Yvonne Parvillée, sculpteur chrétien de l’entre-deux-guerres, réalisée par Constance Flambard, particulièrement touchée par la tendresse du mouvement. Il ne s’agit pas de moulage, mais de modelage de la terre, ce qui fait de chaque pièce une pièce unique. Saint Joseph, Atelier d'Acos, 40 cm, 100 euros.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique