•  

     

    ... ET QUELQUES JOURS DE PAUSE

     

    STARSZA KOBIETA

     

    D’origine purement commerciale (elle a été instituée en 1987 par la marque le Café Grand'mère), la fête des grands-mères, chaque premier dimanche de mars, est néanmoins l’occasion de rendre hommage à celles qui demeurent des modèles de tendresse, de fidélité conjugale et de foi. Témoignages.

     

    « Il ne peut y avoir de véritable croissance humaine et d’éducation sans un contact fécond avec les personnes âgées, parce que leur existence elle-même est comme un livre ouvert dans lequel les jeunes générations peuvent trouver de précieuses indications pour le chemin de la vie ». Magnifiques paroles de Benoît XVI en visite à la maison d’accueil pour personnes âgées de la communauté Sant’Egidio, à Rome, en novembre 2012. Une exhortation à écouter, côtoyer, entourer ses aïeux, récemment soulignée par la publication du texte « La vieillesse, notre avenir », fruit d’une collaboration du Dicastère pour le service du développement humain intégral et de l’Académie pour la vie.

    A l’occasion d’une conférence de presse le 9 février 2021, Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la Vie, a plaidé pour la reconstruction d’un « réseau d’affection et de liens qui unissent les générations ». Des liens tendres, riches et féconds dont témoignent avec chaleur les petits-enfants (plus si petits) que Aleteia a interrogés.

     

    Les grand-mères, ces confidentes avisées

    Leur présence, leur expérience et leur sagesse font des grand-mères de parfaites confidentes. Pour Camille, la différence de génération n’est pas un problème, au contraire. Etudiante âgée de 19 ans, Camille n’hésite pas à dire que ses deux « Bonne-Maman » sont pour elle des piliers : « Elles sont mes confidentes, et un amarrage solide lorsque mes questionnements de jeune étudiante se font trop importants. Deux générations nous séparent, pourtant, je n’ai jamais eu l’impression d’être aussi bien comprise que par mes grand-mères », confie-t-elle. « Leur éducation est sans doute loin de la mienne, mais elles s’adaptent sans cesse pour moi, sans pour autant perdre de vue leurs valeurs essentielles. »

     

     

    LOVE

     

     

    Une relation de complicité dont Armelle se fait également l’écho. Elle se souvient avec émotion de ces livres que « Bonne-Maman » avait lus pendant la nuit et qu’elle lui donnait au petit déjeuner : « Pour que je les lise dans la journée et que nous en discutions ensuite ensemble. »

     

    Des témoins de l’amour qui dure

    Des grands-parents qui demeurent unis malgré les années qui passent sont de beaux modèles de fidélité conjugale. Sans nier pour autant les épreuves que peuvent affronter les couples. Marie, femme de militaire, confie combien sa grand-mère a été un guide pour elle, en tant qu’épouse : « Elle me rappelait l’importance de demander les grâces du mariage dans les coups durs de l’existence. » Elle se souvient aussi de ses paroles, alors qu’elle se plaignait de ses multiples déménagements : avoir le choix entre être heureuse là où le métier de son mari la mène, ou subir chaque déménagement. Quant à Camille, elle est admirative du témoignage d’amour qu’offrent ses deux « Bonne-Maman » avec leurs maris : « Ils sont des rochers solides sur lesquels s’appuyer. Chaque petit enfant rêve de vivre une histoire d’amour aussi belle et solide que la leur ! ».

     

    Modèles de foi et « chaînons indispensables »

    L’exemple d’une grand-mère peut être d’une grande ressource dans la transmission de la foi. « Il suffit de penser au rôle déterminant que les personnes âgées ont eu dans la conservation et dans la transmission de la foi aux jeunes dans les pays en proie à des régimes athées et autoritaires », souligne d’ailleurs le texte « La vieillesse, notre avenir ». Un rôle d’autant plus important aujourd’hui. Lucide, le Pape François avait déclaré lors du premier Congrès international de pastorale des personnes âgées en janvier 2020 : « Dans les sociétés sécularisées de nombreux pays, les générations actuelles de parents n’ont pas, pour la plupart, cette formation chrétienne et cette foi vivante, qu’au contraire les grands-parents peuvent transmettre à leurs petits-enfants. Ils sont le chaînon indispensable pour éduquer à la foi les petits et les jeunes. »

    Cela passe par une invitation à aller à la messe. Par des prières, apprises puis récitées ensemble, comme l’a vécu Marie-Alix : « Lorsque je séjournais chez mes grands-parents, le rituel du soir était important : dans la chambre rose, Manine s’asseyait à la tête du lit et me faisait réciter mon Je vous salue Marie avant de me dire bonne nuit. » Marie-Alix a finalement demandé à être baptisée à l’âge de 12 ans.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    3 commentaires
  •  

    Ne jugez pas » Alice - Fraternité OFS Sherbrooke-Monde

     

    Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.

    Saint Luc 6

     

     

    Citation de Ghandi | Inform'Action

     

     

    « Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis » (Luc 6, 37). Est-il possible de mettre cette parole de l’Évangile en pratique ? N’est-il pas nécessaire de juger, si l’on ne veut pas baisser les bras face à ce qui ne va pas ? Mais cet appel de Jésus s’est profondément gravé dans les cœurs. Les apôtres Jacques et Paul, par ailleurs si différents, y font écho presque avec les mêmes mots. Jacques écrit : « Qui es-tu pour juger le prochain ? » (Jacques 4, 12). Et Paul : « Qui es-tu pour juger un serviteur d’autrui ? » (Romains 14, 4).

    Ni Jésus ni les apôtres n’ont cherché à abolir les tribunaux. Leur appel concerne la vie quotidienne. Si les disciples du Christ choisissent d’aimer, ils continuent cependant à commettre des fautes aux conséquences plus ou moins graves. La réaction spontanée est alors de juger celui qui – par sa négligence, ses faiblesses ou ses oublis – cause des torts ou des échecs. Nous avons bien sûr d’excellentes raisons de juger notre prochain : c’est pour son bien, pour qu’il apprenne et qu’il progresse…

     

     

    Jésus mange avec les pécheurs

     

    Jésus, qui connaît le cœur humain, n’est pas dupe des motivations plus cachées. Il dit :

    « Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ! » (Luc 6, 41).

    Je peux me servir des fautes des autres pour me rassurer sur mes propres qualités. Les raisons pour juger mon prochain flattent mon amour-propre (voir Luc 18, 9-14). Mais si je guette la moindre faute de mon prochain, n’est-ce pas pour me dispenser de faire face à mes propres problèmes ? Les mille défauts que je lui trouve ne prouvent pas encore que je vaux mieux que lui. La sévérité de mon jugement ne fait peut-être que cacher ma propre insécurité et ma peur d’être jugé.

    À deux reprises, Jésus a parlé de l’œil « malade » ou « mauvais » (Matthieu 6, 23 et 20,15). Il nomme ainsi le regard troublé par la jalousie. L’œil malade admire, envie et juge le prochain tout en même temps. Quand j’admire mon prochain pour ses qualités mais qu’en même temps, il me rend jaloux, mon œil devient mauvais. Je ne vois plus la réalité telle qu’elle est, et il peut même m’arriver de juger un autre pour un mal imaginaire qu’il n’a jamais fait.

     

     

    27 Versets Biblique sur la Miséricorde - DailyVerses.net

    Est-ce que renoncer à juger conduit à l’indifférence et à la passivité ?

     

    Jésus n’invite pas à fermer les yeux et à laisser les choses aller. Car aussitôt après avoir dit de ne pas juger, il continue : « Un aveugle peut-il guider un aveugle ? Ne tomberont ils pas tous les deux dans un trou ? » (Luc 6, 39). 

     

     

    Henri Pranzini, le « premier enfant » de sainte Thérèse de Lisieux

    Condamné à mort le 13 juillet 1887, le criminel ne manifeste ni remord ni demande de pardon. Pour Thérèse, il s’agit de l’empêcher à tout prix « de tomber en enfer ». À une époque où le catholicisme est fortement imprégné de la crainte du jugement de Dieu, les armes privilégiées de l’adolescente sont la prière et une confiance chevillée au corps en la miséricorde du Père. Elle demande à sa sœur Céline de faire dire une messe. Thérèse raconte : « Je dis au Bon Dieu que j’étais bien sûre qu'Il pardonnerait au pauvre malheureux Pranzini, que je le croirais même s'il ne se confessait pas et ne donnait aucune marque de repentir, tant j'avais de confiance en la miséricorde infinie de Jésusmais que je lui demandais seulement «un signe» de repentir pour ma simple consolation... » La prière de Thérèse est exaucée à la lettre ! Le lendemain de l’exécution de Pranzini, la jeune fille apprend dans le journal que le condamné, sans s’être confessé, a soudain saisi le crucifix que lui présentait le prêtre et embrassé « par trois fois ses plaies sacrées » 

     

     

    ______________________________________________________

     

    Je ne suis pas pour des pactes complices avec ce peuple Irakien qui a massacré des innocents 

     On estime à environ 400 000 le nombre de chrétiens dans ce pays du Moyen-Orient correspondant à l’ancienne Mésopotamie, berceau historique du christianisme. Les chrétiens constitueraient donc, aujourd’hui, environ 1 % des 40 millions d’Irakiens.

    Je ne crois pas que le pape François va en Irak " pour serrer des mains " Masi sans doute pour être la voix de ceux qui ne l'ont pas …

    En tout cas les chrétiens et les catholiques doivent prier pour que ce voyage soit un signe.

    SUIS-JE SUIS UNE CRIMINELLE pour avoir désiré la conversion d'un criminel ?

    peu importe, j'ai suivi ce que je considérait la justice de Dieu qui ne veut qu'une chose " que le pécheur se convertisse "

    Lors du jugement de Klaus Barbie et des autres grand criminelles j'ai senti une force en moi qui me demandait de prier pour eux et justement pour Barbie. J'ai été surprise et cela m'a gêné. J'ai consulté mon père spirituel qui m'a expliqué que personne sur cette terre prierait pour lui...

    Je ne demandait pas qu'il ne sois pas jugé pour ses crimes et oh combien nombreux ! Qu'il subisse la peine que la loi allait proclamer.

    J'ai prié pour qu'il sente en son intérieur le répartir … qu'il le fasse ressentir … cela ne se passa pas comme cela tout au moins dans ses réponses.   

     

     

    Ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés.

    Sans doute parce que j'ai vécu la miséricorde de Dieu en moi pécheresse

     

     

      

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    Le pape François entame ce vendredi 5 mars un voyage historique en Irak. Pendant trois jours, il va aller à la rencontre d’un pays durement éprouvé, d’’une communauté chrétienne en souffrance mais aussi d’une société en quête d’espérance. Suivez sa visite en direct.

     

    Le pape François s’est envolé de Rome vendredi dans la matinée pour rejoindre Bagdad où il a atterri peu après midi pour une visite de trois jours en Irak. Pendant ce voyage historique entre la plaine d’Ur, le Kurdistan irakien et la plaine de Ninive, le souverain pontife cherchera à « renforcer la fraternité » et à encourager « la construction d’un avenir de paix ». Parmi les moments forts de ce voyage, le pontife rencontrera le 6 mars le chef religieux des musulmans chiites d’Irak, l’ayatollah Ali al-Sistani, à Najaf. En se rendant dans le nord du pays le 7 mars, il se portera au chevet des chrétiens à Mossoul tout d’abord pour une prière en suffrage aux victimes de la guerre contre l’État islamique, puis à Qaraqosh pour une rencontre avec la communauté locale.

     

     

    Rencontre du pape François avec les autorités et la société civile irakienne

     

    Première prise de parole du pape François en Irak. Le pontife exhorte les autorités civiles à promouvoir une « solidarité fraternelle ». Celle-ci, selon lui, est la seule approche capable de garantir une authentique reconstruction dans une société diversifiée. « Je viens comme un pèlerin de paix, au nom du Christ, Prince de la paix », déclare le pontife argentin.

     

     

     

     

    Cette photo prise le 24 février 2021 montre une vue aérienne de la statue de la Vierge Marie à l'Église syriaque catholique de l'Immaculée Conception (al-Tahira-l-Kubra), dans la ville à prédominance chrétienne de Qaraqosh, dans la province de Ninive, à une trentaine de kilomètres de Mossoul. La province de Ninive, dans le nord de l'Irak, est le cœur de la communauté chrétienne du pays et sa capitale, Mossoul, est l'endroit où le groupe État islamique a choisi d'annoncer la création de son "califat" en 2014. Zaid AL-OBEIDI / AFP
     
     
     
     

    « Que se taisent les armes »

     

     

     

    _______________________________________________________

     

    Est ce que ce voyage et les paroles seront écoutés ? En tout cas je considère que dans tous les moments de crise et souffrance le dialogue est nécessaire. Je pense aussi à ce qui se passe dans nos propres pays d'occident ou dans un monde " protégé " par la démocratie, dans la paix… Combien nous sommes séparés par le manque d'écoute et de respect. Combien des droits sont piétinés. Combien aussi de irrespect envers le pays qui accueil comme la France. 

     

     

    Jésus Aujourd'hui

     

     

     

    Pour ce Carême ouvrons nos cœurs

    Que le Carême nous prépare le cœur pour recevoir le pardon de Dieu.

    Mais le recevoir et ensuite faire la même chose avec les autres.

    Pardonner du fond du cœur.

    Peut-être que tu ne me salues plus, mais dans mon cœur, moi, je t’ai pardonné.

    Et ainsi nous nous rapprochons de cette chose tellement grande,

    de Dieu, qui est la miséricorde.

    Et en pardonnant, ouvrons notre cœur

    pour que la miséricorde de Dieu nous pardonne.

    Parce que nous tous, nous avons à demander pardon.

    Pardonnons, et nous serons pardonnés.

    Ayons de la miséricorde avec les autres,

    et nous sentirons cette miséricorde de Dieu, qui, quand il pardonne, oublie.

     

     

     

    Le pape François est arrivé en Irak

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    9 commentaires
  •  

    Météo : mais où est passé l'éphéméride sur France 2 ?

     

     

    Vous êtes très nombreux à nous interroger sur les éphémérides diffusées dans les bulletins météo de France 2 et France 3. Nous avons mené l'enquête.

    Mais que se passe-t-il à la météo de France 2 et France 3 ? Vous êtes très nombreux à nous interroger sur les éphémérides diffusées dans les bulletins météo du service public. "A ma grande surprise, les chaînes publiques ne donnent plus l'éphéméride... Les saints auraient-ils disparu du calendrier ?", nous demande ainsi Marc, un fidèle lecteur."Pourquoi n'y a-t-il plus les mots “saint” ou “sainte” devant les fêtes à souhaiter le lendemain, dans les bulletins météo de la 2 ou la 3 depuis quelque mois ?", renchérit Philippe. "Pourquoi, pendant la diffusion de la météo du soir, France 2 ne donne plus la date et le saint du lendemain ? Heureusement, TF1 ose encore présenter les fêtes à souhaiter", peste Mariette.

    Que les téléspectateurs se rassurent. L'éphéméride est toujours présente sur les deux chaînes publiques. Elle continue d'apparaître dans tous les bulletins de France 3 et également dans Météo à la carte. Sur France 2, en revanche, elle n'apparaît plus que lors du bulletin de 19h55... mais de manière aléatoire, selon nos constatations. Ainsi, l'éphéméride était affichée dans le point météo de Tania Young d'avant 20 heures, le lundi 30 novembre, mais elle n'apparaissait pas dans le bulletin d'avant 20 heures du lendemain. L'éphéméride est réapparue le reste de la semaine pour s'éclipser de nouveau ce week-end dans les bulletins présentés par Nathalie Rihouet !

     

     

     

     

     

    Capture France 2Reste à savoir pourquoi France 2 et France 3 n'affichent plus la référence aux saints dans les fameuses éphémérides."Parce que nous sommes des chaînes publiques et donc laïques", nous répond-on en interne. Un choix éditorial adopté il y a déjà de nombreuses années déjà mais qui, visiblement, a échappé à de nombreux téléspectateurs.

     

     

     Les saints auraient-ils disparu du calendrier ?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    15 commentaires
  •  

    Nada te turbe, nada te espante todo se pasa Quien a Dios tiene nada le  falta Solo Dios basta | ARCO IRIS DEL ALMA 

    " Lorsque je pense que tout est fichu...

    Jésus me dit : Ne te laisses pas aller 

    Je suis avec toi "

     

     

    SÓLO DIOS BASTA Texto: Sta Teresa y de la Red Música: Fondo musical- Nada  te turbe Montaje: Eloísa. - ppt descargar 

     

     

    Que rien ne te trouble
    que rien ne t'effraie,
    tout passe,
    Dieu ne change pas,
    la patience obtient tout ;
    celui qui possède Dieu
    ne manque de rien :
    Dieu seul suffit.

    Elève ta pensée,
    monte au ciel,
    ne t'angoisse de rien,
    que rien ne te trouble.

    Suis Jésus Christ
    d'un grand coeur,
    et quoi qu'il arrive,
    que rien ne t'effraie.

    Tu vois la gloire du monde ?
    C' est une vaine gloire ;
    il n' a rien de stable
    tout passe.

    Aspire au céleste,
    qui dure toujours ;
    fidèle et riche en promesses,
    Dieu ne change pas.

    Aime-le comme il le mérite,
    Bonté immense ;
    mais il n'y a pas d'amour de qualité
    sans la patience.

    Que confiance et foi vive
    maintiennent l'âme,
    celui qui croit et espère
    obtient tout.

    Même s'il se voit
    assailli par l'enfer,
    il déjouera ses faveurs,
    celui qui possède Dieu.

    Même si lui viennent abandons,
    croix, malheurs,
    si Dieu est son trésor,
    il ne manque de rien.

    Allez-vous-en donc, biens du monde ;
    allez-vous-en, vains bonheurs :
    même si l'on vient à tout perdre,
    Dieu seul suffit.

     

    ____________________________________________

    Mauvaise connexion et épuisée en ce moment ...

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    16 commentaires
  •  

     La Prière de Jésus chanté en Slavon par les moines

     

    « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, fais-moi miséricorde. »

     

     

    Comment expliquez vous la différence entre la généalogie de Jésus selon  Matthieu et selon Luc ?

     

    La généalogie de Matthieu « nous présente l'histoire d'Israël à partir d'Abraham comme un pèlerinage qui, suivant des montées et des descentes, à travers des voies courtes et des voies longues, conduit enfin au Christ.

    La généalogie, avec ses figures lumineuses et obscures, avec ses succès et ses échecs, nous démontre que Dieu peut écrire droit également sur les lignes tortueuses de notre histoire.

    Dieu nous laisse notre liberté et, toutefois, il sait trouver dans notre échec des voies nouvelles pour son amour. Dieu n'échoue pas. Ainsi, cette généalogie est une garantie de la fidélité de Dieu; une garantie que Dieu ne nous laisse pas choir et une invitation à orienter notre vie toujours à nouveau vers Lui, à marcher toujours à nouveau vers le Christ. »

    Benoît XVI, homélie au sanctuaire de Mariazell, 8 septembre 2007

     

     

    Dans la génealogie de Jésus Le Roi David qui fit tuer Urie pour avoir sa femme

     

    Histoire du Roi David et Bethsabée : David arpentant les toits de la maison royale voit une femme très belle se baigner (II Samuel 11,2). C'est la femme d'Urie. Il est incapable de puiser en lui la force de détourner ses regards (Malbim). La nudité de cette femme se fraye un chemin jusqu'au coeur du roi (Abravanel). David "connaît" Bethsabée. Pour se débarrasser d'Urie, il le convoque et l'enivre. Urie (la rectitude) remet son propre arrêt de mort à Joab (le chef des armées). Joab doit le placer au front à un endroit où il ne peut que mourir. Il meurt.

     

     

     

    Amazon.com: AOFOTO 5x5ft Vintage Manger Filled with Hay Background Barn  Crib Birth of Christ Child Photography Backdrop Stable Newborn Jesus  Nativity Photo Studio Props Kid Baby Infant Portrait Xmas Wallpaper: Camera  &

    Où Jésus voulu venir se faire un homme parmi les hommes

     

     

    CROSS

    Et par où il voulu sauver l'HUMANITE ENTIERE 

     

     

    La Croix nous sauve parce qu'elle résume toute la vie du Christ et que son pardon y montre toute son étendue. Elle nous révèle aussi l’humanité de Jésus et en quoi l’humanité contribue elle aussi à son propre salut.

     

     La liste contient des saints et des pécheurs, des gens honnêtes et des gens corrompus. Ils reflètent les choix bienveillants de Dieu 

      

    Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham : 

    Abraham engendra Isaac,

    Isaac engendra Jacob,

    Jacob engendra Juda et ses frères,

    Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara,

    Pharès engendra Esrom,

    Esrom engendra Aram,

    Aram engendra Aminadab,

    Aminadab engendra Naassone,

    Naassone engendra Salmone,

    Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz,

    Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed,

    Jobed engendra Jessé,

    Jessé engendra le roi David. 

    David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,

    Salomon engendra Roboam,

    Roboam engendra Abia,

    Abia engendra Asa,

    Asa engendra Josaphat,

    Josaphat engendra Joram,

    Joram engendra Ozias,

    Ozias engendra Joatham,

    Joatham engendra Acaz,

    Acaz engendra Ezékias,

    Ezékias engendra Manassé,

    Manassé engendra Amone,

    Amone engendra Josias,

    Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.

     

    Après l’exil à Babylone,

    Jékonias engendra Salathiel,

    Salathiel engendra Zorobabel,

    Zorobabel engendra Abioud,

    Abioud engendra Eliakim,

    Eliakim engendra Azor,

    Azor engendra Sadok,

    Sadok engendra Akim,

    Akim engendra Elioud,

    Elioud engendra Eléazar,

    Eléazar engendra Mattane,

    Mattane engendra Jacob,

    Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie).

     

    Le nombre total des générations est donc :

    quatorze d’Abraham jusqu’à David,

    quatorze de David jusqu’à l’exil à Babylone,

    quatorze de l’exil à Babylone jusqu’au Christ.

     

     

    La généalogie de Jésus

     

     

    ___________________________________________________

     

    La Passion de Jésus selon LE LINCEUL DE TURIN

    La prophétie la plus claire concernant Jésus est contenue dans l’ensemble du chapitre 53 du livre d’Ésaïe

     « Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête ; nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui. Pourtant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Et nous, nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu et humilié. Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes : la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. Nous étions tous comme des brebis égarées : chacun suivait sa propre voie, et l’Éternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous. Il a été maltraité, il s’est humilié et n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche. 

     

    Jésus a choisit de faire partie de notre famille humaine. On peut le voir dans sa généalogie. Le chrétien, celui qui rentre dans les veines, et entrailles de cette famille ... ne peut avoir que le regard que Jésus à sur l'humanité. On peut être terrifiés par le mal, par la corruption, et bestialité des certains créatures. Cependant un chrétien ne doit pas accepter en son cœur aucun sentiment de racisme ou de désir du mal. Je vous le dis alors que dans un monde comme le nôtre, parfois je suis en combat contre ce regard qui veut rentrer dans la FISURE de mon être pécheur. Dans les camps de la mort des Nazis beaucoup des chrétiens donnèrent l'exemple  

     

    A Auschwitz-Birkenau, la foi a résisté

    Si les juifs représentent 90% des victimes du camp d’extermination d’Auschwitz, on estime qu’environ 100’000 Polonais y ont également péri. Une chercheuse polonaise a étudié les pratiques religieuses de ces prisonniers chrétiens.

    Alors que le 75e anniversaire de la libération du camp de la mort a été marqué en Israël et en Pologne, une historienne révèle un autre aspect du Konzentrationslager (KL). «Bien que la plupart des déportés à Auschwitz en provenance de l’Europe occupée soient juifs, le camp était, à l’origine, ouvert aux prisonniers polonais et accueillait également des résistants catholiques de France, d’Allemagne, de Belgique et d’autres pays», indique Teresa Wontor-Cichy, historienne au Musée d’État d’Auschwitz-Birkenau, auteur de l’étude La vie religieuse des prisonniers chrétiens au KL Auschwitz. «Jusqu’à présent, cet aspect de leur histoire n’a été étudié que de manière aléatoire. Mais il est important que le monde en sache davantage et en tienne compte».

    Maximilien Kolbe et Edith Stein

    Parmi les figures catholiques les plus connues, le Père Maximilian Kolbe et la religieuse carmélite d’origine juive Edith Stein, tous deux exécutés à Auschwitz-Birkenau. Leur vie spirituelle durant leur séjour a été largement documentée. Cependant, précise l’historienne à Catholic News Service, des milliers de laïcs catholiques avaient également gardé la foi dans le camp, où 1,2 million de détenus ont été tués par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

    «Jusqu’à présent, les dévotions religieuses n’étaient connues que par des mémoires et des articles occasionnels. Il est maintenant possible de les documenter plus complètement, indique Teresa Wontor-Cichy.

    Comme 95% des archives du camp ont été détruites, il est impossible de dire combien de chrétiens étaient ici. Mais les affiliations religieuses ont été notées lors de l’enregistrement des prisonniers et de leur décès. Et nous savons que les catholiques étaient les plus nombreux, principalement de Pologne, mais aussi de France, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Slovaquie et d’Union soviétique».

     

     

    76 ans après ... avons nous compris cette leçon ?

     

     

     

    La généalogie du Christ nous rejoint (Benoît XVI) Miséricorde

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    12 commentaires
  •  

    https://img.aws.la-croix.com/2020/03/13/1101083797/Lutte-JacoblAnge-dEugene-Delacroix-1860-eglise-Saint-Sulpice-Paris-detail_0_1400_1568.jpg

    Le combat de Jacob

     

     

    Jacob et l'histoire de de son combat avec Dieu

     

     

    Le gué du Yabboq - À Lire

    Le gué du Yabboq

     

    La nuit de Jacob au gué du Yabboq devient ainsi pour le croyant le point de référence pour comprendre la relation avec Dieu qui, dans la prière, trouve sa plus haute expression. La prière demande confiance, proximité, presque un corps à corps symbolique, non avec un Dieu adversaire et ennemi, mais avec un Seigneur bénissant qui reste toujours mystérieux, qui apparaît inaccessible. C’est pourquoi l’auteur sacré utilise le symbole de la lutte, qui implique force d’âme, persévérance, ténacité pour parvenir à ce que l’on désire.

    Et si l’objet du désir est la relation avec Dieu, sa bénédiction et son amour, alors la lutte ne pourra qu’atteindre son sommet dans le don de soi-même à Dieu, dans la reconnaissance de sa propre faiblesse, qui l’emporte précisément lorsqu’on en arrive à se remettre entre les mains miséricordieuses de Dieu.

    Chers frères et sœurs, toute notre vie est comme cette longue nuit de lutte et de prière, qu’il faut passer dans le désir et dans la demande d’une bénédiction de Dieu qui ne peut pas être arrachée ou gagnée en comptant sur nos forces, mais qui doit être reçue avec humilité de Lui, comme don gratuit qui permet, enfin, de reconnaître le visage du Seigneur.

    Et quand cela se produit, toute notre réalité change, nous recevons un nouveau nom et la bénédiction de Dieu. Mais encore davantage:

    Jacob, qui reçoit un nom nouveau, devient Israël, il donne également un nom nouveau au lieu où il a lutté avec Dieu, où il l’a prié, il le renomme Penuel, qui signifie «Visage de Dieu». Avec ce nom, il reconnaît ce lieu comblé de la présence du Seigneur, il rend cette terre sacrée en y imprimant presque la mémoire de cette mystérieuse rencontre avec Dieu. Celui qui se laisse bénir par Dieu, qui s’abandonne à Lui, qui se laisse transformer par Lui, rend le monde béni.

    Que le Seigneur nous aide à combattre la bonne bataille de la foi (1 Tm 6, 12; 2 Tm 4, 7)

    Pape émérite Benoît XVI

     

    _________________________________________________________

     

    Merci aux visiteurs et à ceux multiples sur le Web.

    Suis un peu fatiguée ce temps-ci mais je sens que je dois partager ce que mon cœur ressent.

    Avec le monde politique, tout ce mal qui nous entoure et le médiats… Rien nous aide à entrer dans ce regard de Dieu qui pourtant se trouve caché dans tout être humain. Le regard de l'humanité peut devenir l'haine,

    Celui de la Miséricorde ...la persécution ... le pardon

     

    Maïti Girtanner Après 40 ans, elle rencontre, pardonne.

     

     

     

     

    https://www.sapeople.com/wp-content/uploads/2021/02/happy-cats-walk-together-snow-th.jpg

     

     

     

     

     

    Le combat de Jacob ou le corps à corps avec Dieu. La Réconciliation

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires