• Si ton frère a commis un péché.

     

     

     

    Matthieu 18,15-20.

     

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.
    S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins.
    S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.
    Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.
    Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
    En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

     

     

     

    Mes Amis, c'est un évangile très important, car il

    s'agit, du devoir que nous avons envers les autres.

    Et cependant, qu'il est difficile parfois, d'accomplir

    ce devoir !

    Voici ce qu'il dit le prophète Ezéchiel :

     

    Un devoir de responsabilité fraternelle

    (Ézéchiel 33, 7-9)

    ... Si tu ne lui dis pas d'abandonner sa conduite mauvaise, lui, ton frère mourra de son péché, mais à toi, je demanderai compte de son sang...

     

    Je peux parler de cela très facilement, car moi-même,

    ai vécu une correction fraternelle à 29 ans, et elle

    m'a sauvé. Une vraie correction fraternelle.

    Cela venait de la part d'un Ami prêtre. Je le 

    remercierai toute ma vie.

     

    Ce n'est pas facile de le faire. Même dans certaines

    communautés religieuse ont laissé de le faire.

    Et, moi-même j'ai été appelé à le faire à mon

    meilleur ami. Et il ne m'a pas parlé durant 7 mois...

    Cela coute de dire " tu prend le mauvais chemin "

     

    Dans le monde, on dit : chacun fait comme il veut.

    Mais lorsqu'il s'agit du chemin de l'évangile...

    Nous avons le devoir de le dire à notre frère. Et 

    rendre grâce lorsqu' on nous fait pareil.

        

    C'est un devoir !

    1) Pour mon ami et moi, cela a été une grâce. Il a

    comprit, que je le faisais par amitié.

    2) Pour mon ami prêtre, encore maintenant,

    je le remercie pour son aide et son courage

     C'est un devoir !

     

    Merci Père Michel Zanotti-Sorkine !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

     

     

     

    Si ton frère a commis un péché.

     

     

     

    « Moi, Ta Brebis égaréeLa dynamique du pardon »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 13 Août 2015 à 08:53

    Bonjour Ana, tu as raison c'est un devoir que de dire à quelqu'un qu'il se trompe et qu'il est dans le mauvais chemin...

    Il fait toujours beau et chaud..

    Bon jeudi, gros bisous, caresses à titi...

    1
    Jeudi 13 Août 2015 à 00:09

    Bonsoir Nani,

    tu sais même quand je suis fatiguée me coucher de bonne heure me dessert, car je ne peux l'endormir et j'ai mal, quand je suis couchée, il faut que je sente venir le sommeil. Avant ça ne sert à rien.

    Mais j'ai le cerveau lent ce soir aussi je ne serai pas longue. Mais je peux prier cela marche tout seul. Quand le Seigneur est avec moi je me sens bien, même si je souffre physiquement.

    Alors bonsoir mon amie et à bientôt dans la prière.

     

    Je t'embrasse de tout mon coeur.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :