• MES SOUVENIRS D'ENFANCE

     

    Entrez, mes souvenirs, ouvrez ma solitude !
    Le monde m'a troublée ; elle aussi me fait peur.
    Que d'orages encore et que d'inquiétude
    Avant que son silence assoupisse mon cœur !

    Je suis comme l'enfant qui cherche après sa mère,
    Qui crie, et qui s'arrête effrayé de sa voix.
    J'ai de plus que l'enfant une mémoire amère :
    Dans son premier chagrin, lui, n'a pas d'autrefois.

    Entrez, mes souvenirs, quand vous seriez en larmes,
    Car vous êtes mon père, et ma mère, et mes cieux !
    Vos tristesses jamais ne reviennent sans charmes ;
    Je vous souris toujours en essuyant mes yeux.

    Revenez ! Vous aussi, rendez-moi vos sourires,
    Vos longs soleils, votre ombre, et vos vertes fraîcheurs,
    Où les anges riaient dans nos vierges délires,
    Où nos fronts s'allumaient sous de chastes rougeurs.

    Dans vos flots ramenés quand mon cœur se replonge,
    Ô mes amours d'enfance ! ô mes jeunes amours !
    Je vous revois couler comme l'eau dans un songe,
    Ô vous, dont les miroirs se ressemblent toujours !



    Marceline Desbordes-Valmore.
    (1786-1859)

     

    MES SOUVENIRS D'ENFANCE

     

    « POUR VOUS MES AMISIL EST BON DE PARTAGER LA JOIE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 19 Octobre 2013 à 07:38

    Bonjour ma petite nani, je vois que Jonathan a prié pour que tu aies mieux, c'est un grand coeur... Il est un ami sincère (pas comme certains)... Je te fais de gros bisous

    1
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 19:16

    Nous avons prié pour toi. Si tu le peux donne-moi de tes nouvelles chère Ana. Nous t'aimons de l'amour du Seigneur et ne sommes pas insensibles à ta souffrance. Que la joie et la paix de Dieu descendent dans ton coeur meurtri ! Grosses bises à toi mon amie et ma soeur en Christ.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :