• LE CANTIQUE DES CANTIQUES

      

     

     

     Jean de la Croix XVIe siècle

    Au moment de sa mort, le 14 décembre 1591, Il demandera qu’on lui lise le Cantique descantiques, plutôt que d’entendre la prière des agonisants. A cause de son attrait de l’humain et de ses capacités culturelles, par sa fréquentation assidue des Écritures, Jean de la Croixsavait par cœur le Cantique des cantiques, dans le texte de la Vulgate en latin, la langueconnue des clercs à l’époque. Avec les Psaumes, c’est le texte de l’Ecriture le plus cité par notre saint.

    Comme en une inspiration divine propre à la rédaction des Écritures, il compose les strophes du Cantique spirituel au moment le plus pénible de son enfermement au cachot de Tolède en 1578. Par la suite, il le commentera vers après vers. D’emblée, on peut dire que le Christ en est la figure centrale : « Christ son époux »[1] ; c’est aussi le vrai Salomon, maître de sagesse et Roi par excellence[2]. Pour lui, la lecture du Cantique doit transposer envers Dieu, un chant qui exprime l’amour humain. Ce chant contient un sens second qui doit s’entendre de l’union d’amour entre le spirituel et le Christ.

    La symbolique nuptiale, appelée plus ordinairement « alliance », est présente tout au longde la Bible ; elle apporte sens à la vie en ses différents états : homme et femme, père et mère, enfant, frère et sœur, maître et serviteur… et sert finalement de langage à l’expérience spirituelle. Elles sont d’ailleurs significatives les hésitations à définir le Cantique descantiques comme chant d’amour humain, mais aussi divin ! Dans son Prologue il situe bien la portée du langage symbolique auquel il identifie le Cantique et dont lui-même entend faire usage. Evoquant « les âmes embrasées d'amour » dans lesquelles l'Esprit réside, il demande:« Qui pourra dire ce qu'il (l'Esprit) leur fait désirer? Personne assurément, non pas même celles en qui tout cela se passe. De là vient qu'elles emploient des figures, des comparaisons, des similitudes pour épancher quelque chose de ce qu'elles goûtent ». Il ne cite littéralement le Cantiquepourtant celui-ci affleure en chaque phrase. Voici les strophes 13 à 15:

      

    LE CANTIQUE DE CANTIQUES

    "L Aimé, c'est pour moi les montagnes,

    Les vallons boisés, solitaires,

    Toutes les îles étrangères

    Et les fleuves retentissants;

    C'est le doux murmure des brises caressantes.

    Il est pour moi la nuit tranquille,

    Semblable au lever de l'aurore,

    "L Aimé, c'est pour moi les montagnes,

    Les vallons boisés, solitaires,

    Toutes les îles étrangères

    Et les fleuves retentissants;

    C'est le doux murmure des brises caressantes.

    Il est pour moi la nuit tranquille,

    Semblable au lever de l'aurore,

    La mélodie silencieuse

    Et la solitude sonore,

    Le souper qui recrée en enflammant l'amour.

    Notre lit tout fleuri s'enlace

    A la caverne des lions,

    Il est de pourpre tout tendu,

    De paix il est édifié,

    Mille boucliers d'or viennent le couronner".

    Chacun est appelé à vivre de ce mystère. Dans un amour qui est don de soi et qui construit l’unité, s’éclairent les relations de l’homme et de la femme, des parents et de l’enfant. Au cœur des épousailles et de la filiation spirituelle, telles qu’en parlent Thérèse deJésus et Jean de la Croix, chacun découvre en lui-même son identité première et puise laplénitude de sa vie divine, reçue et partagée. D’une manière plus signifiante, la femme consacrée[3] au Christ-Époux montre à toute l’Église et au monde cette unité.

     

    Jean de la Croix rassemble l’expérience de la prière dans ses poèmes, quand il écrit:

    « Où t’es-tu caché, Bien-Aimé,

    Me laissant toute gémissante ?

    Comme le cerf, tu t’es enfui,

    M’ayant blessée; mais à ta suite,

    "L Aimé, c'est pour moi les montagnes,

    Les vallons boisés, solitaires,

    Toutes les îles étrangères

    Et les fleuves retentissants;

    C'est le doux murmure des brises caressantes.

    Il est pour moi la nuit tranquille,

    Semblable au lever de l'aurore,

    La mélodie silencieuse

    Et la solitude sonore,

    Le souper qui recrée en enflammant l'amour.

    Notre lit tout fleuri s'enlace

    A la caverne des lions,

    Il est de pourpre tout tendu,

    De paix il est édifié,

    Mille boucliers d'or viennent le couronner".

     Le fait que dans la prière on éprouve à la fois la présence et l’absence de Dieu, et que l’on ressente d’autant plus son absence qu’il est réellement présent - permet au Cantique de jouer ce rôle de fil rouge pour l’expression. En effet, la mystique se vit dans la vive conscience de la transcendance de Dieu et donc plus on est en contact avec lui, plus on l’éprouve comme transcendant, de même que dans le Cantique, il apparaît que se perdent et se trouvent sans cesse les amants. Dans cette lecture, il y a un fort investissement affectif. Il y a là une grande richesse culturelle qui déborde le monde monastique pour renouveler tout le peuple chrétien. L’amour devient ainsi la valeur première.

     

     

    Mes Amis, je vous offre le plus beau chant d'Amour.

    Ce sont ses textes que s'alimentent mon âme.

     

    ******

    ( Merci aussi de vos prières. J'ai un accord de dossier

    depuis cette apré-midi. On voudrais pouvoir passer 

    Noël à la maison. On le saura ce vendredi )

     

     

    GOD BLESS YOU

     

    LE CANTIQUE DES CANTIQUES

    « DIFFERNCE ENTRE LA RELIGION ET L'SPIRITUALITENOTRE DIEU N'EST PAS LE DIEU DES MORTS, MAIS DES VIVANT »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 12 Décembre 2013 à 20:45

    Je passe ma tite Nani , vite car je ne suis pas encore très bien  je suis allée chez le médecin ce soir et je suis sous anti bio. Je ne vais pas tarder à aller me coucher. Aussi je te souhaite une bonne soirée . Que dieu soit avec toi . Bisous à demain...*Josse*...

    3
    Jeudi 12 Décembre 2013 à 14:38

    bonjour ana
    j'espère de tout coeur que tu pourras passer noël bien au chaud dans une maison
    moi aussi je pense aux sans logis qui doivent dormir vu le froid dans la rue
     des  fortes gelées  -6° sous abri et beaucoup de brouillard givrant
    pas d’espoir encore aujourd’hui d’avoir un temps sec et froid et nous sommes en zone pollution 
    je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    je t'embrasse

    2
    Jeudi 12 Décembre 2013 à 08:50

    Je pense fort à toi nani pour que vous passiez Noël bien au chaud. Courage Nani je t'embrasse fort.

    1
    Jeudi 12 Décembre 2013 à 08:46

    Bonjour Ana, un très bel article sur Jean de la Croix... J'espère pour toi que tu pourras passer les fêtes de Noël avec tes colocataires... Il fait toujours aussi froid mais le soleil arrive... Bon jeudi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :