• histoire d'un regard

    Image associée


    Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,35-42.
    En ce temps-là, Jean le Baptiste* se trouvait avec deux de ses disciples.
    Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit *: « Voici l’Agneau de Dieu. » *
    Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
    Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : "Que cherchez vous"

    Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
    Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
    André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
    Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
    André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "poser son regard"

    Lorsque on est regardé ...

    Notre regard  exprime ce qu'il' voit.

    J'ai été toujours touché profondément lorsque

    je vois la conséquence du regard de Jésus.

    Son regard est toujours aimant... celui de l'innocence puisque dans lui il n'y a place à la méchanceté

    Son regard va toujours vers l'autre pour

    le faire sortir de lui même.

    C'est cela que j'expérimente dans ma vie.

    Lorsque je ressent la méchanceté, la peur de

    l'autre, sa souffrance cela touche mon regard.

     

    « Venez, et vous verrez. »

    lorsque on suis quelqu'un c'est pour voir quelque chose ... pour suivre . Or Jésus ne fais pas sa réclame ... ne fais pas des promesse en ce moment. Il invite juste à le suivre pour demeurer et voir par eux mêmes.

    Que cherchez vous ?

    C'est le temps des soldes ...

    On entend dire que à tel endroit on fait de

    bons affaires ...

    Ses deux hommes qui suivaient Jésus avaient sans doute entendu parler de lui.

    Mais Jésus veux les amener au fond de leur cœur.

    Je me souviens d'un jour très particulier.

    J'avais été mal regardé dans mon enfance.

    Je ne m'aimais guère.

    Je me trouvais dans la Grande Chartreuse allé pour rencontrer un moine.

    Durant les longs moments de silence seule dans l'hôtellerie je lisais tout le temps.

    Un jour je suis allée dans la toute chapelle solitaire. J'avoue avoir eu en ce temps peur du regard de l'autre.

    Et sans doute j'allais chercher quelque chose.

    Je me suis trouvé devant moi même avec tout le poids  lourd de mon regard.

    Mais j'étais allée dans cette petite chapelle.

    Tout d'un coup dans ce silence, j'ai senti une grande paix. Tout se détendais en moi ...

     je me sentais bien là, comme jamais dans un autre moment.

    Je me souviens de cette rencontre de la femme surprise en adultère que l'on amenait à Jésus pour que lui " donne son accord de la dilapider selon la "loi "

    Jésus s'adressa à la femme et lui dit :

    "femme personne t'a condamné ? moi non plus je ne te condamne pas."

    Et justement pour moi ce fut ce même passage ... de quelqu'un qui se sentant peu de chose et sous un poids trop lourd, je me suis sentie réparé. Réconcilie avec moi même.

    (étant fille mère je deviendrai rien dans ma vie" répété durant 6 ans ...)

     En rentrant dans cette petite chapelle seul à seul avec Jésus je cherchais ce regard qui me donna la paix et la liberté, la reconnaissance de me savoir regardé telle que n’était et avec mon vécu sans me demander quoi que ce sois

     La relation avec votre animal est bonne pour votre santé, jouer avec lui aujourd'hui

    Parfois je sens le regard de mon chat

    me regardant comme si j'étais importante pour

    lui

    ociquitu

     

    Gif animé Animaux Drôles

     

    « Ce besoin en nous de la tendresse Je suis aux soldes de mon blog canal »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 17 Janvier à 17:56

    BONJOUR ANA !

    La punition des femmes adultères c'est la "LAPIDATION" !

    En gros, c'est la tuer en lui lançant des pierres jusqu'à sa mort ! C'était légal à l'époque antique chez les Juifs et les Chrétiens et çà dure toujours chez les musulmans !

    Jésus à préféré ne pas confirmer la culpabilité de cette pauvre femme, pour ne pas avoir à la lapider !

    Tous çà pour dire qu'à l'époque de Jésus les mœurs étaient cruelles et qu'il est difficile de faire des parallèles avec aujourd’hui et nos enfants sont suffisamment éveillés pour comprendre ce qui se cache sous cette attitude !

    J'ai eu l’occasion d'entendre des prêches sublimes et rassembleurs : "J'ai touché la vérité et je peux vous y conduire !"

    Pour ma part, j'aurais  toujours un doute avec ceux qui prétendent connaitre la VÉRITÉ, mais je suivrais au bout du monde quelqu'un qui recherche la vraie VÉRITÉ !

    Mais ce n'est QUE avis !

    Gros Bisous NANI !

    RÉMY.

     

      • Mercredi 17 Janvier à 20:30

        C'est bien ce que je disais !................... Jésus ne voulait pas Lapider cette femme ! Je voulais seulement dire qu'à cette époque les Mœurs était CRUELLES ! C'est Tout !........Bisous Nani !

      • Mercredi 17 Janvier à 18:53

        Cher Rémy !

        JÉSUS N'AURAIT JAMAIS LAPIDE  CETTE FEMME

        ET NE LAPIDE PERSONNE

        CAR ON EST LIBRE DE FAIRE OU PAS AVEC SA VIE

        LE BIEN ET LE MAL.

        MON POINT DE VIE BIEN A MOI yes

        bisous !

    3
    Dimanche 14 Janvier à 10:37

    C'est toujours bon de sentir qu'on a de l'importance pour quelqu'un, ne serait-ce qu'un chat.

    Merci pour ce témoignage émouvant.

    Bon dimanche ... gris foncé !
    Bisoux, nani et titi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :