• SI TOI AUSSI TU AVAIS COMPRIS...

     

     

     

     

      Lc 19,41-44

     

    - il perçoit, intensément, l'enthousiasme des disciples qui l'acclament dans la descente du Mont des Oliviers: "Béni soit celui qui vient!"

    - et en même temps il voit devant lui Jérusalem, splendide, puissante, mais raidie dans ses remparts et dans son refus, Jérusalem qui ne reconnaît pas l'Envoyé de Dieu.

     

     Et Jésus pleure sur sa ville. Mais il n'y a aucune sensiblerie dans ces pleurs de Jésus. Certes il est fier de sa ville et de tout ce qu'elle symbolise pour l'espérance d'Israël; mais ce qui lui arrache des larmes, c'est le contraste trop violent entre l'offre de Dieu et la réponse de Jérusalem.

     

    Les larmes de Jésus, elles aussi, prennent leur sens à la fois comme une prière personnelle et comme une prédication prophétique. Jésus pleure ce que Jérusalem devait pleurer: l'occasion perdue de rencontrer son Dieu:

             "Si toi aussi tu avais compris, en ce jour, ce qui mène à la paix!"

     

     

    Mes Amis, Jésus permet certaines choses dans notre vie, pour que nous 

    puissions mieux comprendre le coeur de Celui qui est blessé. 

    Il s'est passé aujourd'hui quelque chose qui m'a profondement blessé.

    J'ai eu envie de pleurer et tout suite j'ai pensé à Jésus. Seul Lui a un coeur

    sensible à ce point. Il pleure de voir que les hommes ne repondent pas à son

    Amour.

    Il est rare de voir un homme pleurer, surtout en public. Il faut vraiment, pour cela,

    qu'il soit sous le coup d'un chagrin ou d'une joie immenses. Or les deux à la fois

    submergent Jésus à cet instant précis: Jésus en regardant la Ville Sainte il

    pleure.

    Nous allons vers Noël...  Il fait deux milles ans  il s'aprêtte à venir dans

    un petit village : Bethléem. Tous comme ses parents Marie et Joseph

    sont là pour le recensement...tout est prit, pas de place pour eux ! 

    L'histoire vous la savez. Quelqu'un tout de même leur envois vers

    les grottes des bergers.

    Déjà son arrivé commence par le rejet.

     

    Et comme alors, il est encore mal accueilli. On se moque de lui...

    ce qui m'a fait pleurer, c'est que cela arrive chez des "chrétiens"

    J'ai du contenir mon envie de crier " basta " 

    Interdiction de faire des chrèches....voila la fille ainée que Jésus Aime tant.

    MAIS POURQUOI ON N'AIME PAS L'AMOUR ? 

    Je ne comprend pas cela. Comment aimer des morceux de papier pour

    devenir riche...et mépriser l'Amour si grand de Jésus ? 

     

    Vivement le jour de Noël où je suis invité chez ceux qui n'ont rien. Ni droits,

    ni toit. Eux comprennent tout sans rien dire et en plus ils sont la joie

    des enfants. Voilà ceux qui l'accueillent comme il fait deux milles ans.

    Je vous partage ce qui m'arrive, car c'est aussi un cris du coeur de Jésus.

    Pensons un peu que ceux qui sont sur les routes depuilles de tout,

    -car ils sont le " malheur d'être chrétiens- c'est aussi Jésus qui pleure.

    Je vous demande de prier aussi pour mon coeur de pierre que ce

    soir est fâché. Je compte sur vous mes amis Merci. nani

     

    Merci de nous Aimer ainsi !

     

     

     

    titre

    Là où Il s'est livré pour Amour de Tous !

     

     

     

    POUR TOI JESUS

    « En un instant mon coeur fut touché et je crus !!!CONNAITRE UN PEU LA SAINTE FAMILLE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Décembre 2014 à 10:21

    de tout coeur, je te souhaite.. petite Ana...

     de bonnes fetes de fin d'annee..

     avec toute mon amitié...bisous a toi..."V"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :