• Si quelqu 'un est tout petit, qu 'il vienne à Moi.

     

    L'Abandon espirituel 

    " Je comprends si bien qu’il n’y a que l’amour qui puisse nous rendre agréables au Bon Dieu que cet amour est le seul bien que j’ambitionne. Jésus se plaît à me montrer l’unique chemin qui conduit à cette fournaise Divine, ce chemin c’est l’abandon du petit enfant qui s’endort sans crainte dans les bras de son Père."
     

    Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

    __________________________

    ( Mes amis, l'article d'hier n'avait pas été bien enregistrée, j'ai fait le nécéssaire. Article avant celui-ci Merci )

     

     

     

    Mes Amis, je me suis trompé, j'ai cru que

    c'était demain la fête de petite Thérèse, j'ai sauté 

    un mois. Mais, Dieu permet parfois certaines

    choses et se sert d'êtres biens pauvres. Alors

    je mantiens l'article.

    Je me suis centré sur le point rouge qui 

      a été l'essence de la vie de ma petite Soeur

    Thérèse de l'Enfant Jésus. Elle rentre au Carmel à

    âge de 15 ans, et le Seigneur  la prend avec Lui

    à l'âge de 24 ans. 

    Elle fut d'abord frappée par une première parole :

    " Si quelqu 'un est tout petit, qu 'il vienne à Moi "(Prov 9, 4). Ici elle se sent personnellement visée :

    la petitesse, ...

    Comme à l'époque de pte Thérèse, le monde

    cherche ce qui lui appartient, ... la grandeur,

    la richesse, et même elle fait la découverte

    que dans la vie des prêtres, avait cet esprit

    du monde aussi. 

    Pourquoi la petitesse prend cet empleur dans

    sa vie ? 

    Elle malgré son jeune âge, a expérimenté la

    souffrance. Elle perd sa maman à 4 ans. Et

    elle sera gravement malade...tellement, que

    son Père se demande si sa petite Reine ne

    allait devenir folle.

    Alors, cette jeune fille, se sait fragile, elle connait

    son coeur bien trop sensible. Alors elle trouve

    la solution de s'ensortir :

     Jésus se plaît à me montrer l’unique chemin qui conduit à cette fournaise Divine, ce chemin c’est l’abandon du petit enfant qui s’endort sans crainte dans les bras de son Père."

     La petitesse et l'abandon sont le propre de

    l'enfant, cependant elle se battra comme un

    vaillant guerrier. 

    Son astuce ? Elle avait vu dans un voyage 

    l'ascenseur pour la première fois, alors cela

    lui donne une idée : à chaque fois qu' elle

    aura des moments difficiles, elle montera dans

    l'ascenseur  - les bras de Jésus !

    Sa vie sera Abandon, confiance et aucune

    crainte malgré les combats dans la foi.

    Elle que vivait dans les bras de son unique Amour,

    elle avait aussi des moments de doute :

    Est-ce que Ciel existe-il ?

    Mais à la place de s'enfermer dans ses combats,

    dans les difficultés d'une vie de Communauté, 

    pas facile !!!  ( j'en suis témoin !)

    Elle offre tout pour ses frères Missionnaires, 

    pour les prêtres, pour les âmes, pour ceux 

    qui n'ont pas la foi. Ils serons ses chéris. 

    Elle priera pour un jeune homme condamné

    à la guillotine. Sa première âme Pranzini !

    Elle demandera un signe pour savoir si 

    lui se turnera vers le Bon Dieu. 

    Pranzini en montant sur l'échaffaud, fait les

    pas vers la guillotine, puis, il tourne sa tête 

    vers le prêtre qui lui tend le crucufix et il

    dépose un baiser.

    Sa confiance a été gagnante ! 

    Mes Amis, je peux vous dire, que Thérèse m'a

    appris ce chemin, qu'il n'est pas toujours facile,

    si on ne prend pas l'habitude de se faire petit.

    C'est un chemin qui apporte une joie, qui 

    pacifie tout notre être. Plus on se sens fragile,

    par la maladie, les difficultés de la vie, la

    souffrance, plus on a droit à notre ascenseur,

    les bras de Jésus. Parfois, nous le serons

    sans le savoir, ce sont les astuces de Jésus.

    Parfois, on croira que tout va bien, et on oublira

    les bras de Jésus ... pas grave ! Lui fera le 

    nécessaire.

    Je bénis ma fragilité mes Amis, elle est ma

    bénediction, la chance inuit de ma vie, car c'est le

    lévier qui m'aide à sortir de mon orgueil. Accepter

    sa fragilité, c'est partir au combat en se sachant 

    entouré de la cuirasse - les bras de Jésus !

     

    Pardon de ma fougue ! Mais je veux partager,

    dire, le bien que cette jeune Carmelite m'a fait.

    Si un jour vous passez par Lisieux, allez

    voir sa maison et tous les souvenirs de son

    enfance. Si vous voulez la connaître mieux,

    vous pouvez trouver ses écrits

    autobiographiques.

    " Histoire d'un Âme "

    Histoire d'une âme : Manuscrits autobiographiques 7$

     

     Et si quelqu'un ne peux pas l'acheter, je lui offre

    le mien.

     

    A peine sortie du Noviciat, on lui demande de rester pour aider la Maîtresse des novices. Elle aidera des novices plus âgées qu'elle.

     

    Pte Thérèse 4 ans à la perte de sa maman

     

    A 8 ans

     

    A 15 ans avant sa rentrée au Carmel

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "petite thérèse"

    Malade de tuberculose

     

     

     

     

    Petite Thérèse à 24 ans dans sa rencontre avec son Dieu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TOUT EST GRACE

     

     

     

      Si quelqu 'un est tout petit, qu 'il vienne à Moi.

    « VIVRE LA PAROLE DE DIEU"J’ai une si grande confiance qu’il ne pourra m’abandonner " »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Septembre 2015 à 09:47

    Bonjour ANA, merci pour ce bel article sur Sainte Thérèse ..

    J'ai été souvent à Lisieux lorsque j'habitais dans le nord de la France, elle m'a beaucoup soutenue pendant la maladie de mon fils...

    Bonne journée chère petite amie... GROS BISOUS

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :