• "J’ai une si grande confiance qu’il ne pourra m’abandonner "

    FUSAIN La famille à Alençon

    Famille Martin, Thérèse sur les genoux de sa Maman

    Notes de Céline: A partir de Mars 1915... nous nous occupâmes alors de faire travailler les artistes: Annould fit les « 2 familles » en dessin, lesquelles auront besoin de retouches importante

     

    Mieux connaître Thérèse

    Thérèse se sait petite et faible. Elle nous propose le chemin de confiance d’abandon de l’enfant qui s’endort sans crainte dans les bras de son Père. Elle fait tout ce qui est en son pouvoir, mais elle attend tout de Dieu pour mener l’ouvrage à son achèvement·:· «C’est la confiance rien que la confiance qui conduit à l’amour» (LT 197). 


    Ce chemin passe par les petites choses de la vie quotidienne : Thérèse est attentive à l’extraordinaire de la présence de Dieu qui se donne à nous dans l’instant présent. Cette présence d’amour la fait aller de l’avant sans crainte.

    A travers ses souffrances, elle continue d’aimer et de sourire. A la douleur physique s’est ajoutée l’épreuve spirituelle : il lui semble que son âme est envahie de ténèbres, que la vie éternelle n’existe pas. Dans ces tentations contre la foi, elle choisit de croire et elle s’abandonne avec confiance dans les bras du Père, se faisant solidaire des pêcheurs. Ses derniers mots : "Je ne me repends pas de m’être livrée à l’Amour… Mon Dieu je vous aime." (Derniers Entretiens)

    Elle nous invite à nous abandonner simplement dans la confiance à l’Amour infini et miséricordieux de Dieu. Tout le monde peut suivre cette petite voie, c'est la sainteté à la portée de tous : «La sainteté n'est pas dans telle ou telle pratique, elle consiste en une disposition du coeur qui nous rend humbles et petits entre les bras de Dieu, conscients de notre faiblesse et confiants jusqu'à l'audace en sa bonté de Père. » (Derniers entretiens)

     

     

    Mes Amis, il m'est venu une idée. Faire 

    mieux connaître Pte Thérèse durant ce

    mois avant sa fête.

    «C’est la confiance rien que la confiance qui conduit à l’amour»

     

    Commençons par remarquer que le mot anglais de

    ‘confident’ a gardé la valeur originelle de personne

    sur laquelle on peut compter. Le verbe

    latin"confidere" étant formé d’un préfixe (con-,

    avec) et d’une racine (fides, la foi), il faut donc

    appuyer notre confiance sur une foi.

    Mais j'ai trouve encore plus intime.

    Confiance = Se fier à quelqu'un

     

    Pte Thérèse, depuis son enfance, a vecu 

    dans une grande intimité avec Jésus. Cela ne

    veux pas dire qu'elle était une pte fille sans 

    caractère. 

    Ce qui frappe à la lecture du manuscrit A , c'est

    l'extrême précocité de Thérèse. Jusqu'à 4 ans, elle

    fait la joie de son entourage : "C'est un petit lutin"

    dit sa mère. Vers 3 ans, "lorsque je commençais à

    parler, dit Thérèse, apprenant que Pauline serait

    religieuse, je dis : "moi aussi je serai religieuse".

    C'est là un de mes premiers souvenirs et depuis,

    jamais je n'ai changé de résolution ." C'est

    l'époque du : " je choisis tout " "Ce petit trait de

    mon enfance est le résumé de ma vie" dira-t-elle

    plus tard. C'est à cet âge que Thérèse fait

    remarquer à son père que son nom est écrit dans

    le ciel.

    28 Août 1877, Mme Martin meurt d'un cancer du

    sein à 46 ans. A partir de ce moment, le caractère

    de Thérèse va changer :

    "Mon heureux caractère changea complètement , moi, si vive, si expansive, je devins timide et douce, sensible à l'extrême."

     

    Ce " je choisi tout "

    On donna aux deux petites, Celine et Thérèse,

     de petits habits pour leur poupées dans un

    panier, on leur demande de choisir. Celine

    prendra un ou deux habits. Thérèse dira :

    " je choisi tout "

    Plus tard dans sa vie de jeune Carmelite, elle

    choisira tout. Tout offrir par Amour, pour Jésus.

     

    "J’ai une si grande confiance qu’il ne pourra m’abandonner "

     

    .......

     

    Vivre l'instant présent ....

     

    "Je sentis la charité entrer dans mon cœur , le besoin de m'oublier pour faire plaisir et depuis lors , je fus heureuse." ....

     

    FUSAIN La famille à Lisieux

    La  famille Martin à Lisieux - 1917

     

    Notes de Céline: A partir de Mars 1915... nous nous occupâmes alors de faire travailler les artistes: Annould fit les « 2 familles » en dessin, lesquelles auront besoin de retouches importantes.

     

     

    Les Buissonnets

     

    Maison de la famille Martin à Lisieux

    On peut la visiter

     

     

    L'Envers du Ciel

    -CAHIER SCOLAIRE

    Pourquoi dit un enfant ne vois-je pas reluire
    Au Ciel les ailes d'or des Anges radieux ?
    Sa mère répondit avec un doux sourire :
    Mon fils ce que tu vois, n'est que l'envers des Cieux
    Et l'enfant s'écria levant son œil *oeuil candide
    Vers les divins lambris du palais éternel :
    Puisque l'Envers des Cieux, ô mère est si limpide
    Comme il doit être beau l'autre côté du Ciel
    Comme il doit être beau, comme il doit être beau
    l'autre côté, l'autre côté du Ciel.

    Sur le vaste horizon quand la nuit fut venue
    A l'heure où tout chagrin dans un rêve s'endort,
    Le regard de l'enfant s'élança vers la nue,
    Il contempla l'azur semé de perles d'or,
    Les étoiles au ciel formaient une couronne
    Et l'enfant murmurait près du sein maternel
    Puisque l'Envers des Cieux si doucement rayonne,
    Oh que je voudrais voir l'autre côté du Ciel !
    Oh que je voudrais voir oh que je voudrais voir
    L'autre côté l'autre côté du Ciel.

     

    Zelie

     

    Mme Martin Maman

     

     

    Louis jeune

    Mr Martin Papa chèri de Thérèse

     

     

     

     

     

    JE CHOISI TOUT !!!

     

     

     

     

    "J’ai une si grande confiance qu’il ne pourra m’abandonner "

     

    « Si quelqu 'un est tout petit, qu 'il vienne à Moi.A LA GRANDE CHARTREUSE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 09:13

    Bonjour Ana, merci pour ce beau texte racontant la petite enfance de Sainte Thérèse..

    Bonne journée chère petite amie..

    Caresses à Titi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :