• QUI A DIEU A TOUT....

    Que rien ne te trouble

    Que rien ne t’effraie
    Tout passe,
    Dieu ne change pas,
    La patience
    tout obtient ;
    Celui qui a Dieu
    ne manque de rien
    Dieu seul suffit!

    Sainte Teresa de Avila

     

    Sainte Terese elle même...

    Quelle grâce Dieu accorde à une âme lorsqu'il lui donne de faire oraison, même si elle n'y est pas aussi disposée qu'il le faudrait.

    Malgré les fautes commises, celui qui a commencé à faire oraison ne doit pas y renoncer, c'est le moyen pour se guérir. Sans l'oraison, ce serait beaucoup plus difficile.

    Quant à celui qui n'a pas encore commencé, pour l'amour du Seigneur, je le conjure de ne pas se priver d'un si grand bien. Il ne s'agit pas de craindre, mais de désirer. Si l'on persévère, j'espère en la miséricorde de Dieu. Personne, après l'avoir pris pour ami, n'a été abandonné de lui.

     

    Car l'oraison, à mon avis, n'est autre chose qu'une relation d'amitié où l'on s'entretient souvent, seul à seul, avec Celui dont nous savons qu'il nous aime.

    Lorsque vous voyez le prix de son amitié pour vous et combien il vous aime, vous supportez la peine de rester longtemps auprès de Celui qui est si différent de vous.

     

    O bonté infinie de mon Dieu, vous supportez Celui qui supporte votre présence.

    O quel bon ami vous êtes, mon Seigneur. Vous attendez qu'il se fasse à votre manière d'être, tout en supportant, vous, la sienne. Aussi, je ne comprends pas, mon Créateur, pourquoi tout le monde ne cherche pas à s'approcher de vous par cette intime amitié.

    Oui, Vie de toutes les vies, vous ne donnez la mort à aucun de ceux qui se confient à vous et vous veulent pour ami, mais vous soutenez la vie du corps par un surcroît de santé et vous donnez la vie à l'âme.

    Celui qui travaille à garder cette précieuse compagnie, je le tiens pour avancé. Pour cela, nous ne devons pas prêter de l'importance à notre manque de ferveur, mais rendre grâce au Seigneur qui nous donne de désirer le contenter, même si nos œuvres sont minces.

     

    Cette manière de garder le Christ avec soi, de vivre avec Lui, est profitable à toutes les étapes, c'est un moyen très sûr de progresser... Restons auprès du Christ en faisant taire l'intelligence. Occupons-la à regarder Celui qui nous regarde. Tenons-lui compagnie, parlons-lui, humilions-nous. Réjouissons-nous en sa présence.

     

    La vie de Sainte Thérèse d’Avila par elle-même, chapitre 8 et 13

     

     

     

     

     

     

     

    Carmelites

     

     

     

     

     

    Un petit coin du Carmel de Clamart  qui a fermé. C'est ici que j'ai fait mon ecole de vie pour me preparer au Noviciat. Il est à la suite de celui qui avait à Paris et qui fut la première fondation du Carmel en France par des Carmelites Espagnoles. J'ai passé presque deux ans...les meilleurs de ma vie. Ce fut

    aux pieds du tabernacle au petit matin et le soir...Que mon Amitié avec Jésus

    fut pour moi le cadeau de ma vie. C'est à ses pieds que je fus guérie en partie 

    des grandes blessures de mon enfance. C'est à ses pieds que je compris

    definitivement que j'etais toute à lui et Lui tout à moi. Lorsque il me fit

    comprendre de retourner dans le monde -avec bien de souffrance-

    Desormais je ne pouvais faire autrement que de donner aux autres CE QUE J'AVAIS RECU si indignement et malgré mes pechés. La Communauté m'aimait et moi aussi. Je garde leur amitié et suis l'esprit des Fondateurs du Carmel

     

     

    Histoire du Carmel de Clamart

     Le Carmel de l'Encarnation est celui de la rue Saint-Jacques de Paris, fondé en 1604. Première maison de Carmélites déchaussées en France, le carmel de la rue Saint-Jacques est fondé par les religieuses espagnoles, Anne de Jésus et Anne de Saint-Barthélemy, selon la règle de sainte Thérèse d'Avila (1515-1582). Cette dernière avait réformée l'ordre du carmel et l'ouvre aux religieuses féminines. Sœur Madeleine de Saint-Joseph est la première prieure française du carmel de la rue Saint-Jacques. Lors de la séparation des biens de l'Église et de l'État en 1905, les Carmélites sont expulsées de Paris. Elles viennent s'installer à Clamart à partir de 1920 après être allées en Belgique.

     

    Le Choeur de Clamart

     

     

     

     

     

     

     

    De nuit nous irons chercher la souce...le Dieu VIVANT

     

     

     

     

    Rose jaune

     

     

     

    TOUT EST GRÂCE

     

    TOUT PEUT DEVENIR

     

    UNE GRÂCE

     

     

    « QUE VEUX-TU QUE JE FASSE POUR TOI ?JE SAIS LA SOURCE QUI JAILLIT ET FUIT... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 18:15

    Bonjour ana
    ma connexion internet est beaucoup trop lente et je ne peux ouvrir ton blog correctement
    La météo nous annonce une amélioration ,mais un épais brouillard dans la vallée de la Saône qui persiste cet après-midi
    je te souhaite de passer une bonne  fin de journée
    je t'embrasse très fort

    3
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:52

    Bonjour Ana, il t'a été difficile de quitté le carmel mais ce choix tu l'as fait car Jésus te demander de le faire... Ta vie tu la passes à faire du bien aux autres c'est ce que Dieu t'a demandé .. Rien qu'aujourd'hui tu vas faire le ménage chez le Papy pour qu'il rentre chez lui dans un logement propre... Il a de la chance de t'avoir comme amie.. Le soleil brille ce matin, nous irons promener Jade au bord de la mer cet après-midi... Bon mercredi, gros bisous

    2
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 00:08

    Bonsoir Nani, ou bonjour,

    tu étais donc au Carmel autrefois.

    C'est un beau chemin de vie; la baby-sitter de mes petits enfants est entrée au Carmel 'Orléans je crois. Quand on voyait son sourire, c'est un choix qui ne nous étonne guère.

    J'ai justement rencontré sa Maman le jour où je faisais ces photos.

    J'écoutais le chant de Taizé et pensais à mes enfants qui ont tous fait des séjours là bas avec les groupes jeunes de la paroisse. C'est là bas qu'une de mes filles touchée alors par le Saint Esprit, nous a annoncé qu'elle souhaitait être confirmée; alors qu'elle l'avait refusé en classe de 3è.

    Depuis elle est à nouveau dans le doute! Elle s'est mariée à l'église non pas pour me faire plaisir (ce que je réfutais) mais pour le coté sacré du mariage. Ils ont refusé de faire baptiser leurs enfants bébé, mais qu'ils pourraient un jour choisir après avoir été catéchisés. Et déjà deux de es grandes petites filles ont choisi le baptême et la première communion en même temps.

    Les deux filles de mon fils ont été baptisées petites et ne sont pas catéchisées, car il y a eu le divorce de leurs parents. Hé oui personne ne eut dire qu'il y échappera. Nous les avons aidés à divorcer dans une certaine paix, c'est déjà ça.

    Chacun d'eux s'est remis en ménage: mon fils avec une femme qui a deux garçons; mon ex bru avec un homme plus jeune et ils attendent leur premier enfant à tous deux. J'en suis heureuse pour eux. Et l'une de mes petites filles est retournée vivre avec sa Maman (la plus jeune 12 ans, qui ne s'entendait pas avec sa belle-mère et c'est réciproque).

    Nous sommes mariés depuis 45 ans depuis ce 6 septembre et comptons bien le rester.

    Nous appartenons tous deux à une équipe Notre-Dame et l'oraison est quelque chose qui nous parle et pour moi me fait vivre; même si depuis que je suis malade (fibromyalgie, compliquée de sciatique athrolombaire chronique). Cela m'handicape dans ma vie, mais me permet toutefois de faire partie d'équipe du Service Evangélique de ma paroisse. Je vois les personnes seules en demande de "parole" pas forcément pour la communion. Je n'ai que trois personnes qui veulent recevoir la communion, la dernière ce fut très occasionnel.

    Mais quelle solitude se cache derrière ses demandes de visites!

    Moi je suis plus de formation ignatienne, cela correspond plus à ma vie.

    ET voilà que de confidences ont entrainées ton article sur ta formation de carmélite!

    Vive la grande Thérèse d'Avila!

    Bonne journée de mercredi et bisous.

    1
    Mardi 18 Novembre 2014 à 19:36

    Bonsoir Nani,

    Je vois que tu as une longue vie de carmélite derrière toi, cela doit être parfois difficile de faire un tel choix. J’avais un ami à Clamart qui maintenant n’est plus de ce monde, il fait partie des croyants qui m’ont beaucoup aidé dans mon cheminement spirituel. J’espère que nos partages nous aiderons aussi à avancer avec notre Seigneur.

    Je te souhaite une bonne soirée Nani, et la bénédiction du Très haut.

    Ton frère en Jésus Christ notre Seigneur.

    Gilbert.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :