• Pourquoi l’Église aide-t-elle l’étranger ?

    A group of Syrian refugees board a plane with Pope Francis on April 16, 2016 at the airport of Mytilene, in the Greek island of Lesbos. Twelve Syrian refugees were accompanying Pope Francis on his return flight to Rome after his visit to Lesbos on Saturday and will be housed in the Vatican, the Holy See said. "The pope has desired to make a gesture of welcome regarding refugees, accompanying on his plane to Rome three families of refugees from Syria, 12 people in all, including six children," a Vatican statement said. AFP PHOTO POOL / FILIPPO MONTEFORTE / AFP PHOTO / POOL / FILIPPO MONTEFORTE

     

      

    Quels seront les résultats de l’initiative du Pape visant à aider des familles musulmanes qui seront prises en charge par une organisation catholique ? S’agit-il d’un faux pas ? Comment réagissent les chrétiens d’Orient face à ce qui s’est passé ? 

    La rédaction arabophone d’Aleteia a scruté, ces derniers jours, les réactions de chrétiens publiées sur leur page et repéré les réactions de dignitaires catholiques, orthodoxes et musulmans qui se sont tous accordés à dire que seul le Pape est en mesure d’expliquer les raisons et d’éclairer les coulisses de son geste. Cependant, il est à craindre que d’aucuns considèreront l’initiative du Pape comme un faux pas et garderont longtemps le triste souvenir d’un coup fatal porté aux chrétiens d’Orient. 

    Des milliers et des milliers de commentaires ont été postés mais rares ont été les lecteurs à exprimer une opinion favorable à l’initiative du Saint-Père. Les réactions de ces centaines de chrétiens d’Orient sont explosives. Elles tirent le signal d’alarme, soulèvent des questions qui restent pour l’heure sans réponse mais doivent être entendues. 

    « Pourquoi l’Église aide-t-elle l’étranger et reste loin de ses enfants ? »

    La démarche de François nous pousse, en tant que chrétiens, à nous poser les questions suivantes : sommes-nous de vrais chrétiens ? Le Souverain Pontife outrepasse-t-il l’esprit de l’Évangile ? Est-il « naïf » comme l’ont décrit certains ? Trahit-il sa chrétienté ?

    Des chrétiens irakiens et syriens se sont demandés : « Pourquoi eux et pas nous ? Pourquoi l’Église aide-t-elle l’étranger et reste loin de ses enfants ? Nous encourons la mort nuit et jour, Daesh viole nos femmes, réduit nos filles en esclavage, nous sommes forcés à l’exil, nous mourrons de faim et l’Église ouvre ses portes aux musulmans ! Qu’en est-il de nous ? L’Église n’a-t-elle pas pu trouver un seul chrétien à faire monter à bord avec le Pape ? Certaines des familles syrienne qui sont parties pour Rome avec lui n’auraient même eu pas les documents d’immigration exigés ! Qui donc a murmuré à l’oreille du Pape quelles personnes il fallait choisir, et comment ce dernier a-t-il pu y voir le souffle de l’Esprit Saint ? »

    Les commentaires fusent de partout sur les réseaux sociaux, certains allant même jusqu’à désavouer le Pape. Des propos graves certes mais qui doivent être lus à la lumière des drames qui endeuillent le monde et des pensées du pape François.



     
    Afficher l'image d'origine
     
     
     
     
    Mes Amis,
     
    Je dois avouer, que j'ai risqué de me poser
     
    la même question.
     
    Je n'ai pas envie de rentrer dans ces calcules.
     
    Je crois que tout être en danger à le
     
    même droit d'aide. Chrétien ou Musulman.
     
    Je crois que Jésus n'est pas mort sur une 
     
    croix que pour ceux qui allaient vivre 
     
    ce qu'il avait enseigné.
     
    Regardons un peu cet évangile du bon
     
    Samaritain.
     
     
    (  Samaritains Les juifs et les gens de Samarie vivaient à proximité les uns des autres, mais ils étaient ennemis depuis des siècles. Personne ne s’attendait à ce que le gentil qui est venu en aide au blessé dans l’histoire que Jésus leur a racontée, soit un Samaritain. Ils devaient être assez surpris par la fin de cette histoire ! )
     

    LUC 10:25-37

    Alors un maître de la loi arrive. Il veut tendre un piège à Jésus et lui demande : « Maître, qu'est-ce que je dois faire pour recevoir la vie avec Dieu pour toujours ? » Jésus lui dit : « Qu'est-ce qui est écrit dans la loi ? Comment est-ce que tu le comprends ? » L'homme répond : « Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force et de toute ton intelligence. Et tu dois aimer ton prochain comme toi-même. »
    Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais cela et tu vivras. »
    L'histoire du bon Samaritain
    Mais le maître de la loi veut montrer que sa question est juste. Il demande à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Jésus répond : « Un homme descend de Jérusalem à Jéricho. Des bandits l'attaquent. Ils lui prennent ses vêtements, ils le frappent et ils s'en vont en le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descend aussi sur cette route. Quand il voit l'homme, il passe de l'autre côté de la route et continue son chemin. Un lévite fait la même chose. Il arrive à cet endroit, il voit l'homme, il passe de l'autre côté de la route et continue son chemin. Mais un Samaritain en voyage arrive près de l'homme. Il le voit, et son cœur est plein de pitié pour lui. Il s'approche, il verse de l'huile et du vin sur ses blessures et il lui met des bandes de tissu. Ensuite, il le fait monter sur sa bête, il l'emmène dans une maison pour les voyageurs et il s'occupe de lui. Le jour suivant, le Samaritain sort deux pièces d'argent, il les donne au propriétaire de la maison, et il lui dit : “Occupe-toi de cet homme. Ce que tu dépenseras en plus pour lui, je le rembourserai moi-même quand je reviendrai par ici.” » Et Jésus demande : « À ton avis, lequel des trois voyageurs a été le prochain de l'homme attaqué par les bandits ? » Le maître de la loi répond : « C'est celui qui a été bon pour lui. » Alors Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais la même chose ! » 
     
     
     
     
     
     
     
    VA, ET TOI AUSSI,
     
     
     
     
     
     
     
    FAIS LA MÊME CHOSE !
     
     
     
     
     
    Afficher l'image d'origine
     
     
     
     
    Afficher l'image d'origine
     
     
     
     
    « Mon Ami, tu es parti trop tôt ...!PAS EVIDENT DE DIRE NON A SON MEILLEUR AMI »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    Samedi 23 Avril 2016 à 10:21

    Bonjour Nani,

    Oui, j'avais pensé aussi à la parabole du bon samaritain. Quel meilleur exemple d'amour inconditionnel que celui-là ?

    Bon week-end !

    Amitiés,

    Sérénita

    7
    Vendredi 22 Avril 2016 à 11:11

    BONJOUR ANA !

     

    C'est là que l'on voit que le pape est un chef religieux et un chef d'état avisé !

    Protéger d'abord ses fidèles ce serait tracer le front d'un conflit religieux, une croisade quoi !

    Si l'Islam ne se gêne pas pour tuer les "mécréants" que nous sommes, la Chrétienté prouve au monde que tous les êtres humains sont les enfants de Dieu !  Pour cela François, devant la stupidité des extrémistes musulmans les yeux rivés sur leurs écrans de télévision, se devait de trancher  !

    Rappelles toi le jugement de Salomon !

    PROUVONS AU MONDE QUE NOTRE PENSEE, NOS CONTUMES ET NOS CROYANCES SONT PAIX ET AMOUR !

    Peut-être en restera-t-il quelque chose, au moyen orient, dans les conseils des mamans à leurs enfants !

     

    Gros Bisous NANI !

      • Vendredi 22 Avril 2016 à 20:27
        1. On ne sais pas si le geste du Pape François a été
        2. réfléchit par apport aux crétiens ou au musulmans.
        3. En tout état de cause, je trouve que ce qui s'est passé
        4. est une magnifique réponse contre l'haine.
        5. nani 
    6
    Vendredi 22 Avril 2016 à 10:13

    Bonjour,

    Voilà bien la limite des religions, quelles qu'elles soient. Malheureusement, elles enferment les croyants dans des cadres bien précis, desquels ils n'ont pas le droit de sortir. C'est pourquoi je n'appartiens à aucune d'entre elles, bien que croyant en Dieu. Tout comme Claude, je crois avant tout en l'amour, car selon moi, Dieu est avant tout amour et il n'est même que cela.

    La religion catholique est basée sur la foi chrétienne, qui est celle de l'amour pour TOUS les hommes. Selon mon avis, par son geste envers les familles syriennes, le pape a tout simplement voulu poser un acte d'amour, en toute spontanéité. Puis, sûrement assailli de conseils ou de "déconseils", il a sans doute écouté son cœur avant d'écouter la raison, raison d'état, d'église ou autre. Ce que j'aurais fait moi-même à sa place, si je m'étais retrouvée dans la même situation. Parce que pour moi, qui n'appartiens à aucune confession religieuse, le plus important est d'écouter son cœur dans l'instant présent et de tendre la main à celui qui en a besoin au moment précis où il en a besoin, sans considération de sa propre religion, de sa couleur de peau, de son statut social... N'est-ce pas ce que faisait Jésus ? N'est-ce pas l'exemple et le message que le Christ a donné à  tous les hommes ? 

    Si le pape avait été confronté à la souffrance de chrétiens à un moment ou à  un autre de ses voyages, il est probable qu'il aurait fait exactement la même chose. Il se trouve qu'en l'occurrence, les personnes étaient de confession musulmane.

    Contrairement à ce que semble penser la majorité des chrétiens, je crois que le pape n'aura jamais été aussi proche de la vérité de l'amour qu'à ce moment où il a pris la décision d'emmener avec lui des familles musulmanes.  Je pense qu'il a sans doute mesuré les conséquences de son geste mais qu'il  aura préféré écouter son cœur que sa raison. Et c'est tout à son honneur. Il a fait preuve d'un grand courage et d'une grande abnégation. 

    Certains se demandent : "Pourquoi a-t-il fait ça ?" Et s'il avait écouté la voix de Dieu ? Dieu n'est-il pas Amour ? Et tout geste d'amour ne nous rapproche-t-il pas de Dieu ?

    Qui sait si demain nous ne réaliserons pas avec émotion que son geste a été capital pour le rassemblement de tous les croyants du monde ? Dieu n'est-il pas unique et ne sommes-nous pas, nous, humains de cette planète,  tous voués à nous rassembler en un même corps d'amour ?

      • Vendredi 22 Avril 2016 à 20:24
        1. Bonsoir Sérénita,
        2. Toi tu as le bon regard !

        Tu verras à la fin de mon article que je pense comme toi. 

        D'ailleurs Jésus donne sa réponse avec l'évangile du bon Samaritain.

        Je n'aime pas que les religions soient des frontières. 

        Dieu est Amour

         

        Bonne soirée 

        nani

    5
    Vendredi 22 Avril 2016 à 10:06

      

    Bonjour Ana, j'ai trouvé très beau le geste du pape François d'accueillir ces pauvres gens..

    Bon vendredi, bons baisers chère petite amie

     

      • Vendredi 22 Avril 2016 à 20:30

        C'est un geste magnifique qui ne va au sens du poil de ceux,

        qui croient que un chrétien mérite plus qu'un autre être humain.

         

        Dieu est Amour

         

        nani

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :