• POURQUOI ? ACCEPTER LA PESANTEUR

    Afficher l'image d'origine

     

    POURQUOI LA SOUFFRANCE ?

    POURQUOI LA MALADIE ?

    POURQUOI LA TENDRESSE ?

    POURQUOI L'AMOUR ?

    POURQUOI L'HAINE ?

    POURQUOI LA GUERRE ?

    POURQUOI POUTINE TUE ALEP ?

    POURQUOI LES ENFANTS QUI PLEURENT PEUVENT RIRE ?

    POURQUOI ETRA-NGER ET ETRA-INTE ?

    POURQUOI LA JOIE ?

    POURQUOI LA BONTE ?

    POURQUOI LA MALADIE ?

    POURQUOI LA FOI ?

    POURQUOI CROIRE ?

    POURQUOI DOUTER ? 

    POURQUOI LA PUISSANCE ?

    POURQUOI LE SILENCE ?

    POURQUOI LE BRUIT ?

    POURQUOI L'INNOCENCE ?

    POURQUOI LE SAVOIR ?

    POURQUOI LE POUVOIR ?

    POURQUOI LE MANQUE DE RESPECT ?

    POURQUOI LE PAUVRE SI RICHE ?

    ET LE RICHE SI PAUVRE ?

    Pourquoi Aimer un étranger comme soi-même implique

    comme contrepartie: s'aimer soi-même comme

    un étranger

     

    Toutes les fois qu'on fait vraiment attention, on détruit du mal en soi.

    Aimer la vérité signifie supporter le vide, et par suite accepter la mort. La Vérité est du côté de la mort.


    POURQUOI ACCEPTER SA PESANTEUR ?

    Tous les mouvements naturels de l'âme sont régis par des lois analogues à celles de la pesanteur matérielle. La grâce seule fait exception. Il faut toujours s'attendre à ce que les choses se passent conformément à la pesanteur, sauf intervention du surnaturel. Deux forces règnent sur l'univers : lumière et pesanteur. Pesanteur. - D'une manière générale, ce qu'on attend des autres est déterminé par les effets de la pesanteur en nous ; ce qu'on en reçoit est déterminé par les effets de la pesanteur en eux. Parfois cela coïncide (par hasard), souvent non. Pourquoi est-ce que dès qu'un être humain témoigne qu’il a peu ou beaucoup besoin d'un autre, celui-ci s’éloigne ? Pesanteur

    -Simone Weil-

     

     

     

     Parfois il est bon de se poser des questions...même si l'on a pas

    la réponse. En les posant, on laisse son petit fardeau.

    Je dirai juste pour aujord'hui, que souffrir est humain. C'est bon

    de goutter dans la même assiette de l'humanité.

    Que la maladie est détestable lorsque elle te mure.

    Alors acepter sa pésanteur pour pas sombrer.

    VIVE L'ESPERANCE !!!

     

    Celine Guiberteau, Just to be, Peinture Abstraite et Semi-figurative:

    Celine Guiberteau

     

     

     

    « Merci de dire en si peu de mots... On donne à la ville d’Alep le nom de Halab Ibrâhîm »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    3
    Lundi 10 Octobre 2016 à 07:37

    Les réponses sont en nous, il faut s'aimer pour aimer les autres, mais il faut aussi se comprendre pour les comprendre. Les autres apportent des réponses qui les concernent, mais jamais les réponses qui te concernent. L'humain s'est toujours plu dans la haine et la violence, à la question du pourquoi, je n'ai pas la réponse, mais j'ai le pouvoir de montrer que l'on peut réussir aussi bien et même mieux en pratiquant l'amour et le partage et la dessus j'ai ma réponse pour expliquer mon cheminement

    Amicalement

    Claude

    2
    Lundi 10 Octobre 2016 à 07:07

    Pourquoi ? Ce mot comme les autres,

    Dans notre langage d’aujourd’hui,

    Après les questions qu’on se pose,

    Revient sans cesse à l’infini.

    Il est là ce point d’interrogation,

    Quand je me pose des questions,

    Vais-je trouver une solution,

    Dans le rêve ou dans la raison ?

    Je ne veux plus de ce mot là,

    Qui dans ma tête révolutionne

    Et résonne parfois comme un glas.

    Après les réponses que je donne,

    Il en existe pourtant d’autres,

    Mais c’est lui ma seule galère,

    Qui me prend sans cesse tout mon temps.

    Il y a des gens qui solutionnent,

    Qui recherchent la vérité,

    Mais dans ma tête ce mot résonne,

    Je ne peux pas m’en empêcher.

    Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ?

    Pourquoi la guerre ? Pourquoi la joie ?

    C’est pourtant ce mot qui nous donne,

    Certaines réponses qu’on ne trouve pas.

    Aujourd’hui je ne comprends rien,

    A force de chercher sans cesse,

    Mais il y en a qui savent bien,

    Les réponses et tout le reste.

    Si je pense trop, je m’envole,

    Vers des destinées inconnues,

    Je ne dis plus une seule parole,

    Car ce mot là a disparu,

    Ensuite quand je me réveille,

    Je me pose encore des questions,

    Je ne trouve plus le sommeil,

    Pourquoi ? il y a une raison.

    Je voudrais être comme une bête,

    Lui vit très bien au jour le jour,

    Point de questions, même pas peut être,

    Il n’y a rien d’autre que de l’amour.

    Marie

    passe une bonne journée

    bonne journée 

    bisous et câlins à vous deux

     

     

    1
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 22:44

    Dire son mal être en peu de mots,

    c'est se débarrasser  de quelque chose qui te mine.

    Moi j'essaie en ce moment, mais c'est difficile.

    Je t'embrasse de toute mon affection mon amie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :