• ON PEUT AIMER LE JOUR DE SABBAT ?

     

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 5,1-16.

     

    À l’occasion d’une fête juive, Jésus monta à Jérusalem.
    Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il existe une piscine qu’on appelle en hébreu Bethzatha. Elle a cinq colonnades,
    sous lesquelles étaient couchés une foule de malades, aveugles, boiteux et impotents.

    Il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans.
    Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Veux-tu être guéri ? »
    Le malade lui répondit : « Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l’eau bouillonne ; et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. »
    Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. »
    Et aussitôt l’homme fut guéri. Il prit son brancard : il marchait ! Or, ce jour-là était un jour de sabbat.
    Les Juifs dirent donc à cet homme que Jésus avait remis sur pieds : « C’est le sabbat ! Il ne t’est pas permis de porter ton brancard. »
    Il leur répliqua : « Celui qui m’a guéri, c’est lui qui m’a dit : “Prends ton brancard, et marche !” »
    Ils l’interrogèrent : « Quel est l’homme qui t’a dit : “Prends ton brancard, et marche” ? »
    Mais celui qui avait été rétabli ne savait pas qui c’était ; en effet, Jésus s’était éloigné, car il y avait foule à cet endroit.
    Plus tard, Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit : « Te voilà guéri. Ne pèche plus, il pourrait t’arriver quelque chose de pire. »
    L’homme partit annoncer aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri.
    Et ceux-ci persécutaient Jésus parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat

     

     

     

     

    Mes Amis, ce n'est pas toujours facile de tendre la

    main pour demander : Peux-tu m'aider ?

    On n'est pas habitué à demander. On peut rester comme

    cet homme de l'évangile trente-huit ans...

    On est habitués à se battre tout seul. Mais comme pour

    cet homme, un jour, QUELQU'UN... -comme ce fut pour

    moi- nous demande : " Veux-tu être guéri ?" Jésus 

    savait trés bien que je voulais être guérie, mais

    je n'osais pas demander. Demander quelque chose pour les

    autres c'est plus facile. 

    Dans l'Amour, il ne s'agit pas que de donner... il faut avoir

    l'humilité d'accepter l'autre comme un don. Et c'est 

    à partir de là, que le miracle de la VIE se réalise.

     

    Dans ce passage de l'évangile, Jésus demande à

    homme malade de prendre son brancard et de marcher.

    Il aurait pu lui dire : " tu es guéri " mais Jésus lui demande

    sa collaboration, sa confiance. 

     

    Dans notre vie de tout le jour, nous sommes confrontés

    les uns aux autres. J'aime beaucoup ce qui se passe

    dans les petits détails du métro à Paris. J'ai vu de

    comportements pas exemplaires, mais je garde

    ceux que je ne pourrrai pas oublier. Un geste, un mot,

    un sourire. C'est un peut comme "le jour de sabbat"

    où dans ce lieu des peurs qui paralysent les uns et

    les autres, le mieux ça serait de rien faire. Et c'est là

    précisement, que L'Amour nous permet tout. Fuir la peur

    pour devenir accessible à la fraternité. 

    Un jour, j'ai vu en entrant dans un wagon du métro,

    un homme isolé car les autres lui avaient laissé toute

    la place. J'ai compris que quelque chose se passait.

    Je me suis assise à coté de cet homme. On s'est regardé 

    et il m'a fait un grand sourire. Cet homme était

    comme moi, un être humain.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    NE TE DEROBES PAS 

     

     

    A TON FRERE

     

     

     

     

     

    ON PEUT AIMER LE JOUR DE SABBAT ?

     

     

     

    « "Que tous soient un, comme nous sommes un"Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mercredi 18 Mars 2015 à 17:24

    Bonjour ana
    c'est chaque jour que l'on doit aimer et secourir son prochain
     en côte d’or nous avons une belle journée ensoleillée  ,c’est bien agréable
    Je te souhaite de passer une bonne  fin de journée
    je t'embrasse très fort

    2
    Mercredi 18 Mars 2015 à 09:54

    Bonjour Ana, comme toujours c'est avec plaisir que je lis ton article... Jésus était persécuté parce qu'il faisait des miracles et qu'ils aimaient tout le monde, maintenant ce sont les chrétiens qui sont persécutés car ils aiment Jésus...

    J'ai oublié de te dire que Valérie ne vit plus avec Jérémy, ils se sont quittés, une bonne chose pour Jérémy qui n'en pouvait plus de la supporter à ne rien faire depuis quatre ans qu'ils étaient à Antibes...Maintenant nous attendons plus qu'une chose pouvoir acheter cette maison pour y vivre tous les trois...

    Le soleil brille à nouveau sur la côte,  bon mercredi, gros bisous.

     

    1
    Mercredi 18 Mars 2015 à 09:10

    BONJOUR ANA !

    Es-tu partie sur les traces des personnages bibliques. Même si je suis agnostique, je sais que la plupart des "héros" de la Bible ont existé.

    J'ai, en partie, suivi la trace de Moïse dans le Sinaï, j'ai vu la montagne, le buisson ardent (c'est bien sûr un autre buisson) dans le monastère Ste Catherine où se trouve encore le puits où Moïse s'abreuvait. Pour la Mer Rouge, je t'expliquerai un autre jour.

    A Antakya (Antioche) je suis monté à l'Eglise St PIERRE, la première de la "Pentarchie" (Tu es Pierre et sur cette pierre...etc.)

    A Tarse en Turquie, ville où est né St Paul et ou se trouve son puits (l'original) sa maison n'existe plus mais l'église à sa mémoire est toujours là, en pays musulman.

    A Ephèse, le dernier lieu où La Vierge Marie fut vue. "Meryemana Evi" en turc veut dire la maison de la mère Marie, elle est sur une page du Coran comme la Mère de Jésus. Le plus extraordinaire ce sont les vœux de fidèles musulmans faits à la Vierge Marie et les exvotos accrochés dans la maison en remerciements !.....Oups !

    Bon ! J'arrête mes cours d'Histoire !

    Gros bisous Ana !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :