• NOTRE PERE QUI EST AUX CIEUX

     Notre Père ! A cause de toi, nous tous sommes tes enfants. Tu as déposé ton regard d'Amour sur chacun. Que ton Règne d'Amour vienne. Donne-nous la force de crier ton non par notre vie.
    Loué sois-tu pour la beauté de la nature. Elle est un reflet de ta BEAUTE. Tout ce que tu as crée nous est offert avec la gratitude de ton AMOUR.
     Sois loué mon Dieu et Seigneur. Toute ma vie et l'éternité je n'aurai assez d'espace pour te dire toute ma reconnaissance

     

     


    002-copie-2

     

    Le mardi de la 1re semaine de Carême
    Commentaire du jour 
    Saint François d'Assise (1182-1226), fondateur des Frères mineurs 
    Notre Père paraphrasé (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 142)

     

    « Seigneur, apprends-nous à prier » Lc 11,1

    « Notre Père » très saint,

    notre Créateur, notre Rédempteur, notre Sauveur et notre Consolateur.
    « Qui es aux cieux »,
    dans les anges et dans les saints, les illuminant pour qu'ils te connaissent, car tu es, Seigneur, la lumière ;
    les enflammant pour qu'ils t'aiment, car tu es, Seigneur, l'amour ;
    habitant en eux et les emplissant de ta divinité pour qu'ils aient le bonheur, car tu es, Seigneur, le bien souverain, le bien éternel,
    de qui vient tout bien, sans qui n'est aucun bien.

    « Que ton nom soit sanctifié » :
    Que devienne toujours plus lumineuse en nous
    la connaissance que nous avons de toi,
    afin que nous puissions mesurer la largeur de tes bienfaits,
    la longueur de tes promesses, la hauteur de ta majesté,
    la profondeur de tes jugements (Ep 3,18).

    « Que ton règne vienne » :
    Règne en nous dès maintenant par la grâce ;
    introduis-nous un jour en ton Royaume
    où enfin nous te verrons sans ombre,
    où deviendra parfait notre amour pour toi,
    bienheureuse notre union avec toi, éternelle notre jouissance de toi.

    « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » :
    Que nous t'aimions
    de tout notre cœur en pensant toujours à toi,
    de toute notre âme en te désirant toujours,
    de tout notre esprit en dirigeant vers toi tous nos élans et ne poursuivant toujours que ta seule gloire,
    de toutes nos forces en dépensant toutes nos énergies
    et tous les sens de notre âme et de notre corps au service de ton amour et de rien d'autre (Mc 12,30).
    Que nous aimions nos proches comme nous-mêmes (Mt 22,39)
    en les attirant tous à ton amour selon notre pouvoir,
    en partageant leur bonheur comme s'il était le nôtre,
    en les aidant à supporter leurs malheurs,
    en ne leur faisant nulle offense.

                                                                   (  Le Poverello d'Assis  )
     


     

     

    images-copie-2

    « J'AVAIS FAIM ET VOUS NE M'AVEZ DONNE A MANGERTEMOIGNAGE VINGT UNS APRES »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:49
    Gilbert

    Que d’amour et de lumière dans cette belle prière. Aujourd’hui pour de multiples raisons les gens ne craignent plus le Seigneur. Pourtant il est écrit : “Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ?” Luc 6 : 46 Si l’homme avait la crainte du Seigneur il pourrait dire comme Job “La crainte du Seigneur, voilà la sagesse ; fuir le mal, voilà l’intelligence.” Job 28,28 Aimer le Seigneur c’est faire ce qu’il dit, celui qui ne craint pas le Seigneur, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s’est jeté contre elle : aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison a été grande. Bonne journée Ana, ton frère Gilbert dans le Seigneur.

     

    Bonne journée à tous,

     

     

    1
    Mercredi 20 Février 2013 à 09:53

    Bonjour Ana, j'ai trouvé si belle cette prière de Saint-francois-d'assise que j'en ai fait un article qui paraitra un dimanche de mars... Bon mercredi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :