• Marie et Paul Claudel

     

    LA VIERGE À MIDI DE PAUL CLAUDEL

    Il est midi. Je vois l’église ouverte. Il faut entrer.
    Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.

    Je n’ai rien à offrir et rien à demander.
    Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.

    Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
    Que je suis votre fils et que vous êtes là.

    Rien que pour un moment pendant que tout s’arrête.
    Midi !
    Être avec vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.

    Ne rien dire, regarder votre visage,
    Laisser le cœur chanter dans son propre langage,

    Ne rien dire, mais seulement chanter parce qu’on a le cœur trop plein,
    Comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains.

    Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
    La femme dans la Grâce enfin restituée,

    La créature dans son honneur premier et dans son épanouissement final,
    Telle qu’elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale.

    Intacte ineffablement parce que vous êtes la Mère de Jésus-Christ,
    Qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance et le seul fruit.

    Parce que vous êtes la femme, l’Eden de l’ancienne tendresse oubliée,
    Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées,

    Parce que vous m’avez sauvé, parce que vous avez sauvé la France,
    Parce qu’elle aussi, comme moi, pour vous fut cette chose à laquelle on pense,

    Parce qu’à l’heure où tout craquait, c’est alors que vous êtes intervenue,
    Parce que vous avez sauvé la France une fois de plus,

    Parce qu’il est midi, parce que nous sommes en ce jour d’aujourd’hui,
    Parce que vous êtes là pour toujours, simplement parce que vous êtes Marie, simplement parce que vous existez,

    Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée !

    Paul Claudel

     

     

     

    Excussez-moi Sainte Vierge,

    Vous savez ma difficulté envers les mères.

    Cependant vous qui savez tout, vous avez vu

    comme notre relation est vraie.

    Je me souviens des pélérinages à pied à

    N. D des Victoires.

    Je viens vous demander de veiller sur ma foi.

    De pas permettre que le Malin puisse me séparer de

    l'église que votre Fils nous a donné.

    De m'accompagner à recevoir votre Fils.

    Vous savez tout ma Mère, 

    je me confie entre votre giron,

    comme un petit enfant.

    Je vous aime,

    nani

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Aucune idolâtrie lorsque on prie la Vierge Marie.

    Nous la venerons comme la Mère de Jésus.

    Sons Fils nous l'a donné aux pieds de la Croix.

    " Voici ta Mère "

    Nous Adorons Dieu notre Créateur qui a voulu se faire homme

    et vivre parmi nous. 

    La Sainte Hostie,

    (mot hostie veut dire victime)

    dans le morceau de pain consacré par le prêtre.

     

     

     

     

     Marie et Paul Claudel

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

    « L'ASCENSION DU SEIGNEUR AUX CIEUXSemaine dans le Cénacle »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Lundi 9 Mai 2016 à 09:49

      

    Bonjour Ana,

    j'espère que tu as passé un bon dimanche en compagnie de Titi

    Bonne journée, gros bisous

    2
    Dimanche 8 Mai 2016 à 09:57

      

    Bonjour Ana, merci pour cette belle prière adressée à la Sainte Vierge, la mère de Jésus et notre mère à tous..

    Bon dimanche dans la paix du Seigneur.

    Gros bisous, caresses à TITI

    1
    Samedi 7 Mai 2016 à 23:23

    Coucou ma Nani,

    quelle jolie prière t proposes de ton coeur à tous tes aminautes.

    C'est très émouvant.

    Je prie toujours pour toi, pour que tu te sentes mieux.

    Que la Vierge te protège et t'aide à te retrouver.

    Passe une douce nuit je t'embrasse de toute mon affection et amitié.

    Sylvie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :