• L'ASCENSION DU SEIGNEUR AUX CIEUX

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 24,46-53.

    En ce temps-là, Jésus ressuscité, apparaissant à ses disciples, leur dit : « Il est écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour,
    et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.
    À vous d’en être les témoins.
    Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus d’une puissance venue d’en haut. »
    Puis Jésus les emmena au dehors, jusque vers Béthanie ; et, levant les mains, il les bénit.
    Or, tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et il était emporté au ciel.
    Ils se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, en grande joie.
    Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu.

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Le Christ nous ouvre le chemin

          « Dans la maison de mon Père beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ? » (Jn 14,2)... Le Seigneur savait que beaucoup de ces demeures étaient déjà prêtes et attendaient l'arrivée des amis de Dieu. Il donne donc un autre motif à son départ : préparer la route à notre ascension vers ces places du ciel en frayant un passage, alors qu'auparavant cette route était impraticable pour nous. Car le ciel était absolument fermé aux hommes, et jamais aucun être de chair n'avait pénétré dans ce très saint et très pur domaine des anges.

          C'est le Christ qui a inauguré pour nous ce chemin vers les hauteurs. En s'offrant lui-même à Dieu le Père comme les prémices de ceux qui dorment dans les tombeaux de la terre, il a permis à la chair de monter au ciel, et il a été lui-même le premier homme à apparaître à ses habitants. Les anges ne connaissaient pas le mystère grandiose d'une intronisation céleste de la chair. Ils voyaient avec étonnement et admiration cette ascension du Christ. Presque troublés à ce spectacle inconnu, ils s'écriaient : « Qui est celui-là qui arrive d'Édom ? » (Is 63,1), c'est-à-dire de la terre. Mais l'Esprit n'a pas permis qu'ils demeurent dans l'ignorance... Il a ordonné qu'on ouvre les portes devant le Roi et Seigneur de l'univers : « Princes, ouvrez vos portes, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire ! » (Ps 23,7 LXX)

          Donc, notre Seigneur Jésus Christ a inauguré pour nous « cette voie nouvelle et vivante » ; comme le dit saint Paul, « il n'est pas entré dans un sanctuaire construit par les hommes, mais dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu » (He 10,20; 9,24).

    Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444), évêque et docteur de l'Église

     

     

     

     

    A NOUS D'EN ÊTRE

     

     

    TEMOINS DE SON AMOUR

     

     

     

    Mes Amis,

    dans cette journée j'ai vécu deux

    expriences très profondes.

    C'est l'Amour qui est le plus important.

    Ne pas fermer la porte de son coeur ni

    de sa maison à l'Ami. A tout être qui

    frappe. 

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

    « La vie de mon saint préféré : Antoine de Padoue Marie et Paul Claudel »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Samedi 7 Mai 2016 à 10:16

      

    Bonjour Ana, le weekend s'annonce beau et chaud..

    Il fait déjà 19° ce matin..

    Bon samedi, bons baisers

    2
    Vendredi 6 Mai 2016 à 09:48

      

    Bonjour Ana, tu es toute excusée de ne pas être passée sur mon blog puisque j'ai eu la joie de t'entendre au bout du fil !...

    Bonne journée chère petite amie... Bons baisers... Caresses à Titi

    1
    Jeudi 5 Mai 2016 à 20:56

    Je vou demande pardon de pas être passé ce soir chez vous Mamie Lucette,

    Marie, Claude et les autres Amis. J'ai eu une journée assez particulière.

    Demain je serai absente toute la journée. Je ne vous oublie pas !

    Votre amie qui vous embrasse

    naniyes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :