• Le curé qui jouait du jazz avec Sydney Bechet, Guy de Fatto

    Guy de Fatto

     

    Guy de Fatto " Si tu savais le don de Dieu"

     

    Guy de Fatto. Musicien de métier : un jour j’ai trouvé l’Amour. Prêtre du Prado, dans l’éternité de l’Amour divin depuis le 5 novembre 2016

     

    Il nous raconte !

    Peu de temps avant d’entrer dans l’éternité en présence de Dieu,

    le 5 novembre 2016

     Guy de Fatto a souhaité célébré l’eucharistie un vendredi soir à la chapelle du Prado. J’ai trop attendu avant de vous donner à communier avec cet événement. Enfin le voici. Merci à l’auteur de cet enregistrement.

     

     

    Guy de Fatto est né au Havre en 1925  

    Il jouait avec Boris Vian et chantait avec Juliette Gréco dans les caves de Saint-Germain. Mais à 28 ans, c'est une visite dans l'église Saint-Sulpice qui va bouleverser sa vie. Découvrez la vie du père Guy de Fatto qui a rempli les salles et les églises avec ses chants gospel et entraînants, 40 ans avant Glorious !

     

    AVEC UN PEU D'AMOUR - Vinyle | Rakuten

      

    Des caves de Saint-Germain à l’église de Saint-Sulpice 

    Guy de Fatto est né au Havre en 1925 et passe, dans sa jeunesse, du violon au piano avec l’aisance d’un musicien prodige. En 1942, il arrive à Paris pour effectuer des études d’ingénieur électricien et découvre le monde du jazz dans les caves voûtées de Saint-Germain-des-Prés. Il accompagne alors de sa contrebasse les plus grands de son temps. À cette époque, il dort chez Boris Vian, joue avec Sidney Bechet, Bill Coleman ou encore Claude Bolling, côtoie Juliette Greco et les Frères Jacques. Une vie de bohème, « de fric et de nénettes » comme il témoignera plus tard.

     

    La nuit de sa conversion Fulgurante

    ...je dirai personnellement de sa rencontre avec

    Jésus

     

     

    Mais à 28 ans, un soir de 1953, alors qu’il est au fond du gouffre après une rupture amoureuse, il entre un peu par hasard dans l’église du quartier où il passe ses nuits : l’église Saint-Sulpice. Après le jazz, c’est l’Esprit saint qui lui « tombe » dessus et il vit, ce soir-là, une conversion fulgurante. 

     

    ABBE GUY DE FATTO/YVES MARION GOSPEL NIGHT LE GRAND APPEL FRENCH LP CPN  1972 | eBay

     

     

    Messe célébrée au cirque Medrano à Paris dans les années 1980.

     

    Aumônier d'artistes en 1966, fondateur à Paris du centre Philippe-Néri destiné à promouvoir la prière par le chant, il a animé plus de 5 000 veillées « inspirées des mystères du Moyen Âge », dans toute la francophonie. L'homme fut par ailleurs à l'origine d'audacieuses « recherches liturgiques gospélisantes ». On lui doit encore l'organisation de messes mémorables dans des théâtres ou des cirques. Et sa discographie a été féconde, avec 100 000 disques écoulés. « Sur 15 enregistrements et en vingt ans, cela reste modeste », relativise-t-il.

     

    Loin de toute nostalgie, le P. de Fatto parle du passé et du présent avec la même ferveur : « Je ne cesse de faire fructifier le don de parole qui m'a été fait. Je continue à voyager pour animer des messes, des baptêmes et des enterrements. » En 2007, il concélébrait à Lyon les funérailles de l'animateur Jacques Martin. Installé à la maison de retraite pradosienne Alfred-Ancel, il partage son quotidien avec 11 autres prêtres et admet préférer désormais le silence au tumulte des salles de spectacle : « Je me tais et je laisse Dieu me parler. » L'Église d'aujourd'hui ? « Elle se renouvelle en passant par la croix, observe-t-il. Pour ressusciter, c'est le chemin normal. »

    Et n'allez pas croire sa fibre créatrice remisée : il vient d'enregistrer un disque émouvant (1) où il retrace son parcours sous la forme d'un conte parsemé d'extraits musicaux. Un nouveau livre est également en cours d'écriture, pour prolonger un premier témoignage publié en 1983 (2). « Cette pêche invraisemblable, c'est le Seigneur qui me la donne, confie-t-il. À mon âge, il m'arrive d'interpeller Dieu :

      

    "C'est quand tu veux !" Non pas que je sois pressé, mais après avoir tant vécu, je commence à fatiguer dans ce monde de fous. Je n'aurais jamais cru vivre aussi longtemps. Alors si je peux encore servir, que le Seigneur dispose de moi ! »  P.Guy de Fatto

     

    J'ai trouvé cet article grâce en Partie à Aleteia mais AUSSI dans les blog du P. Michel Durand

    Clic En manque d'Eglise

    Un échange pour une quête de sens. Que devons-nous communiquer d'essentiel ?…
    Michel Durand 
    P. Michel Durand
     
     
     
    ___________________________________________________________
     
     
     
    Je parle de ces conversions … Agustín d'Hippone (St Agustín)
    de Charles de Foucauld même de François d'Assise et Sainte Teresa d'Avila… 
    Je me suis rendue compte que la plus part des femmes et des hommes, mais surtout des homme qui ont été proclamés saints … sont en faite des personnes qui ne connaissaient pas Dieu ou MAL
     
    Puis les autres… moi par exemple, je l'ai toujours rencontré
    MAIS A MA Façon
     
     Enfant comme un ami et comme un frère. On était inséparable.
    Puis à mes 17 ans … je ne le quittait pas mais tout en fréquentant la messe et engagée dans l'église avec animations des messes etc... 
    Je crois que ne je le connaissais pas BIEN.
     
    Ma vraie rencontre ce fut un jour d'hiver dans l'hôtellerie où j'étais allée rencontrer mon père spirituel. J'était là dans cette petite chapelle froide car pas allumée en plein hiver dans la région de la Grande Chartreuse. Puis je ne sais pas comment, je suis tombé à genoux devant le tabernacle ou Jésus est présent dans l'Eucharistie. En quelques secondes je me suis trouvé devant quelqu'un qui connaissait tout de moi, qui m'aimais telle que j'était et qui ne me jugeait pas. 
     
    ET DEVANT CE QUELQU'UN, AUCUNE HONTE NI TROUBLE.
    Je ne sais pas si cela je l'ai même raconté à ce prêtre.
    Ce fut pour moi la découverte de mon plus grand Amour et depuis je ne l'ai pas quitté mais C'EST SURTOUT LUI QUI NE ME QUITTE PAS CHAQUE JOUR…
    Il faut avouer qu'à cause d'une grande blessure d'église j'ai laissé d'aller communier durant trois ans. Comment recevoir l'Amour sans pouvoir pardonner ? Au moins c'était mon raisonnement sans doute faux  
     
     
     Comme une biche soupire après des cours d’eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu !
     Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant. Quand donc pourrai-je me présenter devant Dieu ?
     Mes larmes sont ma nourriture jour et nuit, car on me dit sans cesse : « Où est ton Dieu ? »
    Je me rappelle avec émotion l’époque où je marchais entouré de la foule, où j’avançais à sa tête vers la maison de Dieu, au milieu des cris de joie et de reconnaissance d’une multitude en fête.
     Pourquoi être abattue, mon âme, et gémir en moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ! Il est mon salut et mon Dieu.
     
     
     
    Tour de la chartreuse - Tour de la Chartreuse - Randonnée - France -  Allibert Trekking
     
     
    « Hommage à Camille Claudel une grande Artiste ... Hommage, maladieÉpiphanie du Seigneur et tradition de famille " la galette " »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Mercredi 6 Janvier à 17:44

    Merci de la lecture ! c'est rare que l'on me lisse en entier. Merci infiniment !!! 

    5
    Mercredi 6 Janvier à 17:42

    Moi aussi j'aurais aimé le connaître. Mais je connais le P. Guy Gilbert qui s'occupe des jeunes sortis prison. Un homme d'une grande humanité. Je vais faire un article sur lui. 

    4
    Mercredi 6 Janvier à 10:49

    La photo du jour

    Bonjour Ana,

    bel hommage rendu à ce prêtre chanteur ..

    Sa conversion est formidable..

    Comme bien d'autres il trouve la foi

    et son amour pour Dieu.

    Bonne journée, bons baisers

      • Mercredi 6 Janvier à 17:37

        Oui, moi aussi j'ai découvert avec vous. Comme quoi on ne connais pas toute la bonté du monde

    3
    Mercredi 6 Janvier à 08:34

    Je   découvre   moi aussi   un   homme   des  extrêmes !

     à   fond dans  la   la   musique et  le   monde  des   arts,    à   fond    dans son   amour    pour   une  femme,   et   enfin,    à   fond   dans    sa conversion  et dans    son   rôle  de  prêtre !

     J'aurai     bien   aimé   le  rencontrer,  ce  devait   être  en   plus   un   joyeux    drille !

     Passe   une  bonne   journée

     Bisous

    2
    Mardi 5 Janvier à 17:26

    Je le découvre grâce à toi ! Je ne comprends pas que je sois passer à côté de se grand bonhomme, immense musicien qui a côtoyé dans les caves de Saint-Germain-des-prés Juilette Gréco et tant d'autres, puis après avoir connu un amour malheureux, il dit-il avoir trouvé le grand amour avec sa rencontre avec Dieu. Et je pressens que son bon coeur a grandi en devenant prêtre de l'église catholique, diocèse de Lyon. Retraité, je découvre qu'il est resté actif, et toujours attentif à l'accueil des migrants avec les cercles de silence (CDS)

    Il est "DANS L'ETENITE DE L'AMOUR DIVIN DEPUIS LE 5 NOVMBRE 2016"

    J'aime imaginer qu'il est heureux au milieux des vierges et des anges.

    Douce soirée Nani

    Doux et tendres bisous. Hugues

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :