• Fête de la Naissance de la Vierge Marie ...ELLE, LA JOIE DE DIEU

     

     

    Un peu long, mais c’est notre Mère et elle le mérite

     

     

    En ce jour, je te vois Vierge Marie, ma Mère, sous Notre Dame des Victoire en ce jour même de ta fête... ma prière simple d’un enfant à sa Maman :

    Mère, si tu peux faire quelque chose pour moi, guéris-moi de ce désir de mort.

    Deux jours suffirent à la Sainte Vierge pour me guérir durant la messe.

    Depuis j’ai dédié ce blog " Un Cri à LA VIE"  

    Gardez confiance et invoquez Marie ... elle écoute toujours NOTRE Mère 

     

     

    La JOIE INTERIEURE RESIDE AU PLUS INTIME DE L'AME - UN CRI A LA VIE !

     

     

     

    Au fil des jours - Méditation du 8 septembre 2016 : Nativité de la Sainte Vierge  Marie

     

    La fête de la nativité de la Vierge Marie nous donne à contempler ce prodige par lequel Dieu façonne un peuple, à travers la succession des générations, pour que ce peuple devienne capable d’accueillir le Sauveur et de transmettre le don de la foi.

    L’influence réciproque de la dévotion populaire et du dogme a façonné le regard chrétien sur la Vierge Marie, la dévotion populaire suscitant tel approfondissement régulé par le dogme, ou bien parfois aussi l’inverse. La fête liturgique de la nativité de la Vierge Marie pourrait être taxée de mariolâtrie, puisqu’il semble que l’Église extrapole à partir de matériaux scripturaires inexistants. Pourquoi exalter ainsi la naissance de la Vierge Marie, alors même que l’Écriture reste discrète à cet égard ?

     

     

     

    Le Cantique d'action de grâces de Marie (Le Magnificat ; Lc 1,46-55) |  Sedifop

    Toutes les générations la diront bienheureuse

     

    D’abord parce que la Vierge Marie elle-même a prophétisé qu’on la louerait au long des siècles. Dans le Magnificat, la Vierge Marie prophétise que toutes les générations la diront bienheureuse. Cette prophétie concernait l’avenir, et s’est réalisée au cours de l’histoire de l’Église, avec le développement de la dévotion mariale et du dogme marial. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui la liturgie nous invite à célébrer la nativité de Marie alors même que les Évangiles canoniques ne nous en disent rien. Mais l’Évangile proclamé en ce jour du 8 septembre, en nous faisant méditer la généalogie de Jésus, nous invite à regarder autant dans le passé que dans l’avenir, pour voir comment les générations qui précédaient Marie et Jésus étaient toutes orientées et finalisées par Marie et par Jésus. Ce sont les générations passées aussi qui, mystérieusement, annonçaient de Marie qu’elle serait bienheureuse. Et c’est cela que la fête de la nativité de la Vierge Marie nous invite à méditer.

    On ne connaît rien de la généalogie de Jésus du côté de Marie ; or Jésus lui doit tout son patrimoine génétique.

    C’est d’ailleurs paradoxal : on connaît la généalogie de Jésus du côté de Joseph, à qui Jésus ne doit strictement rien au plan génétique. En revanche, on ne connaît rien de la généalogie de Jésus du côté de Marie ; or Jésus lui doit tout son patrimoine génétique. On ne peut même pas en inférer qu’en retraçant l’Alliance, d’Abraham à Joseph, plutôt qu’en nous présentant la généalogie de Jésus par sa mère, l’Évangile inciterait à privilégier le patrimoine surnaturel au détriment du patrimoine naturel : l’éclosion d’une fleur aussi pure que Marie a dû être précédée d’une longue préparation depuis plusieurs générations où la grâce était communiquée à pleins torrents, au moins autant sinon plus que du côté de Joseph.

     
     
     
     
     Homélie de la Fête de la Sainte Famille - Secteur Pastoral  Monistrol-Yssingeaux

    Une histoire sainte

     

    En réalité, ce qui importe est de contempler ici une histoire sainte, où la Parole de Dieu, où le don de la foi, sont transmis et communiqués de générations en générations. Avec la nativité de la Vierge Marie nous est donné à contempler ce prodige par lequel Dieu façonne un peuple, une famille, à travers l’histoire et la succession des générations, malgré les infidélités, pour que ce peuple, cette famille, deviennent capables d’accueillir un jour le Sauveur. À certaines générations, la transmission aurait pu s’interrompre : les problèmes récurrents de stérilité, les retours plus ou moins avoués au paganisme, le péché sous toutes ses formes, etc. Mais à chaque fois, la Parole de Dieu a su se frayer un chemin et trouver un cœur pour l’accueillir, jusqu’à ce qu’Il trouve en Marie une demeure parfaitement digne ou s’établir.

     

     

     

    Fête de la Naissance de la Vierge Marie ...ELLE, LA JOIE DE DIEU

     

     


     

     

    Mateo Gilarte, "La Nativité de la Vierge", 1651, Musée du Prado, Madrid, Espagne
    La composition est ici beaucoup plus resserrée et l'on distingue mal où se situe la scène. Notons la présence du grand rideau rouge soulevé, à gauche, qui donne à la scène un effet théâtral. Le traitement des couleurs et du clair-obscur ne sont pas sans rappeler l'influence de Caravage. Sainte Anne, dans son lit, a le regard tourné vers l'extérieur comme absente. À ses pieds, trois sages femmes s'occupent de Marie. Le groupe est subtilement éclairé par la lumière émanent du ciel où se dessine la colombe du Saint-Esprit entourée d'angelots. Derrière le groupe, on reconnaît Joachim, penché pour apercevoir sa fille.
     
     
     
     
     
    Le Nain (Louis et Mathieu), "La Nativité de la Vierge", vers 1640, Notre-Dame de Paris
    La composition est très originale, en rupture avec les représentations habituelles. La scène est centrée sur le personnage de la nourrice, portant une grande robe rouge, qui s'apprête à donner le sein au bébé. Au premier plan, un détail original : un berceau qui accueillera l'enfant. Près de la nourrice, deux anges montrent du doigt le ciel d'où émanent des rayons divins, indiquant que Marie a été choisie par Dieu. À l'arrière plan, sainte Anne est entourée de deux servantes.
     
     
     
     
    « Jean-Paul Belmondo, l’éternel optimisteBenoît XVI dit de Marie «La Mère du Roi des siècles» »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Jeudi 9 Septembre 2021 à 07:18

    Ce   n'  est   pas   par  hasard    que   Dieu   a choisi   Marie   pour    élever     son   fils,   et   elle    a    accepté    tout    naturellement !

    Il    n'  a   pas    dû    être     facile   d'   être   la   mère    d'un   fils    sans   cesse    en  vadrouille,   et  qui   a    fini    sur   la  croix,    pur   lui   aussi  respecter   la    volonté    divine !

     On   comprend   qu'  elle   aime    et      intercède     pour   nous    auprès    de  son   fils !

     

      • Jeudi 9 Septembre 2021 à 12:39

        Comment ne pas Aimer une telle Mère ! Elle avait été choisie par Dieu,

        mais il a respecté son OUI !

    5
    Mercredi 8 Septembre 2021 à 16:54

    Bonjour ma Nani chérie,

    Vierge bénie entre toutes les femmes, Vierge choisie entre toutes les méres, Mère de Dieu, reste avec nous et bénis-nous. 

    Je te rajoute le morceau de texte, qui m'a le plus plu. Merci. Et gros bisous à toi car Titi qui aime Jésus, a phagocyté ton appartement.

    "En réalité, ce qui importe est de contempler ici une histoire sainte, où la Parole de Dieu, où le don de la foi, sont transmis et communiqués de générations en générations. Avec la nativité de la Vierge Marie nous est donné à contempler ce prodige par lequel Dieu façonne un peuple, une famille, à travers l’histoire et la succession des générations, malgré les infidélités, pour que ce peuple, cette famille, deviennent capables d’accueillir un jour le Sauveur. À certaines générations, la transmission aurait pu s’interrompre : les problèmes récurrents de stérilité, les retours plus ou moins avoués au paganisme, le péché sous toutes ses formes, etc. Mais à chaque fois, la Parole de Dieu a su se frayer un chemin et trouver un cœur pour l’accueillir, jusqu’à ce qu’Il trouve en Marie une demeure parfaitement digne ou s’établir."

      • Jeudi 9 Septembre 2021 à 12:39

        C’est vrai, c’est un très bon texte et j’avais ajouté un article sur cette fête et le pape Benoît XVI.

        Merci de ton passage!!!

    4
    Mercredi 8 Septembre 2021 à 15:06

    la photo du jour

    Bonsoir Ana,

    eh bien, je suis arrière grand mère d'un petit garçon,

    il est né ce matin...

    Il sera protégé puisqu'il est né le jour de la nativité de la Sainte Vierge..

    Bonne soirée, gros bisous

      • Jeudi 9 Septembre 2021 à 12:37

        Tant attendu !!! Il est beau ! Je ne sais pas toujours si tu as reçu ma carte virtuelle pour la famille et mon mail aussi tous deux adressé à ton adresse mail de toujours

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :