• Diacre et premier préfet handicapé de France

    yes

     

     

    Atteint d’une maladie génétique évolutive, la myopathie, l’auteur du Manifeste des humains fragiles, haut-fonctionnaire et premier handicapé à être nommé préfet, était considéré comme un porte-parole hors du commun, essentiel à la société et porté par une foi vive. Après une vie consacrée à la défense des exclus et des plus vulnérables, Jean-Christophe Parisot est mort ce dimanche 18 octobre à l’âge de 53 ans.

     

    Jean-Christophe Parisot, chasseur de stéréotypes

     

    Atteint d’une maladie génétique évolutive, la myopathie, Jean-Christophe Parisot a eu le temps d’avoir une vie bien remplie et accomplie. Père de famille de quatre enfants, diacre, romancier à ses heures (Ce mystérieux Monsieur Chopin), il a été, en 2012, le premier préfet atteint de handicap et a même été fait Chevalier de la Légion d’Honneur des mains de Manuel Valls. Il a eu à cœur de porter la parole des personnes handicapées afin qu’elle soit entendue dans la société. En janvier 2020, il invitait d’ailleurs, à travers la publication de son Manifesteà reconnaître le rôle essentiel joué par les humains fragiles dans le développement durable. Car il était aussi un relais fidèle de la Parole de l’Évangile.

     

     

    Handicap et Église catholique : "Passer à une parole adulte." - Faire Face  - Toute l'actualité du handicap

     

    Diacre aussi

     

    “Le temps qu’il nous est donné de vivre est un cadeau du

    Ciel”

     

    Dans sa dernière homélie en tant que diacre, le 4 octobre dernier, il rappelait l’importance du temps accordé sur la Terre.

    “Vous endormez-vous sans remercier Dieu pour cette journée passée?

    Vous réveillez-vous sans remettre à Dieu le jour qui vient?

    Le temps qu’il nous est donné de vivre est un cadeau du Ciel.

    Pour beaucoup, le temps s’écoule si vite qu’on ne prend plus le temps de vivre.

    Il faut du bruit tout le temps, comme le silence était dangereux.”  

    Au-delà de son engagement auprès des plus faibles, ce message dit beaucoup de son esprit de gratitude et d’un autre engagement tout aussi important dans sa vie. Celui d’éveiller l’homme à la présence de Dieu et à la beauté de la vie. C’est en devenant diacre en 2002 qu’il a répondu à cet appel, devenant alors le plus jeune diacre permanent de l’Église catholique en France. Sa foi a toujours été là. En octobre dernier, il témoignait de son expérience du sens de la Croix du Christ dès l’enfance, sur KTO.

     

    Ses derniers vœux, très inspirés, ont été publiés sur sa page Facebook : “Avant de quitter ce monde, il tenait absolument à remercier tous ceux qui ont suivi ses actions, l’ont encouragé dans son combat contre l’indifférence et l’injustice liées au handicap, l’ont accompagné avec bonté et amitié dans ses indicibles souffrances.

    Il a aimé la vie, aimé ceux qui font de la faiblesse une force.

    Il espérait que l’esprit de résistance puisse s’intensifier dans les générations à venir.

    De là où il serait, il a promis d’intercéder, autant que possible et si Dieu le permet, en faveur de ceux qui sont enfermés par leur handicap et qui luttent en faveur des fragiles.” 

    Ces mots ont été rédigés par sa famille peu après l’annonce de son décès. Ils traduisent un engagement qui ne s’arrêtera pas à sa mort, à l’image de la force de vie dont il a fait preuve dans tous ses combats. De son côté, sa sœur Anne-Sophie Parisot a ajouté qu’il “n’avait cessé d’affirmer combien le handicap était une chance pour notre société.” Elle rappelle notamment son rôle “d’initiateur de mouvements citoyens favorables à la participation des personnes en situation de handicap à la vie démocratique française”, ainsi que son travail, en tant que préfet, aux côtés de François Chérèque “dans la mise en œuvre du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.”

    Le rédacteur en chef de Ombres & Lumière, Cyril Douillet, a salué l’homme qui “portait avec détermination sans faille la voix des personnes fragiles, la voix de l’Évangile. Un prophète, vraiment.”

     

    Détermination sans faille du Préfet Parisot.... - Point fort

     

    Vivre, Même Si Je Souffre - 2ème Édition - Jean-Christophe Parisot | eBay | Jean  christophe, Spiritualité, Théologie

     

    Raphaëlle Simon on Twitter: "Merci Jean-Christophe Parisot pour votre vie.  Souvenir d'une ITW pour ⁦@ombres_lumiere⁩ « la lumière d'une rencontre  »...… https://t.co/EZUrgRYstB"

     

    Amazon.fr - Jésus, visage de Dieu - PARISOT DE BAYARD, JC - Livres

     

    Détermination sans faille du Préfet Parisot.... - Point fort

     

    " Il faut du bruit tout le temps, comme (si) le silence était dangereux.”  

     

    Facebook

     

    Oui, je dirait comme ce Préfet et Diacre

    " Il faut du bruit tout le temps, comme (si) le silence était dangereux.”  

    J'ai toujours aimé le silence… et une certaine solitude ...

    Il se peut à cause de ma maladie ? de ce besoin d'écouter

    mon âme ? Je ne sais pas mais ce que je sais, c'est que

    mes meilleurs souvenirs de ma vie se trouvent dans ces moments

    là. Même enfant j'aimais observer les fourmis, m'évader dans

    mon imaginaire et je pouvais faire des films " longs " comme je

    les aime. Je suis cinéphile de naissance et musicienne. Mais revenons à nous moutons …

    Pourquoi la peur du silence ...de la non activité durant un temps?

    Et oui, LE SILENCE EST DANGUEREUX  yes

    Car il nous fait nous trouver en face de nous mêmes… de ce que nous sommes… de nos blessures, de nos peurs. Je suis sûre que beaucoup des agnostiques on du mal à croire en Dieu car ils ont peur de ce Dieu qu'ils ne connaissent.

    Je n'aucune peur de Dieu, ni dans le silence ni en pensant à ce moment où je vais me trouver en face de Lui.

    Pourquoi ? Parce que je sais de mes péchés comme nous disons les cathos mais …. je sais que aucun être humain est parfait, et qu'il suffit de le reconnaître pour pouvoir se regarder dans un miroir et faire un sourire d'enfant qui vient de faire une bêtise… et être sûr que l'on peut se jeter dans les bras de son père tout suite ! Il suffit de se reconnaître tel que l'on est.

    IL FAUT GARDER L'INNOCENCE DE SON ENFANCE ET

    L'AUDACE DE LA JEUNESSE 

    J'ai un grand caractère, j'aime rire et me moquer parfois...ce n'est pas toujours le bienvenu… je peux demander pardon, je peux dire oui mais aussi non et pas me laisser blesser gratuitement. J'aime les choses bien faites, mais lorsque mon épaule est encore en confiture à moitié … je fais moins la parfaite et je rentre dans cette petite humilité de mon incapacité.  

    Mais d'une chose je suis certaine; c'est que sans Jésus, je suis fichue car j'ai fait cet expérience durant un temps… Lui et moi inséparables et Titi aussi. Sans eux ... fichueheyes  

    et je ne suis PAS DU TOUT grenouille de bénitierno

     

      

    La grenouille dans le bénitier! - guide-sud-france jimdo page! 

    NON ! 

     

    Et Pour sourire….

     

    Rendu 3D D'une Grenouille De Dessin Animé Souriant Tenant Un ?illet Dans  Une Main Et Un Panier De Fleurs D'oeillet Dans L'autre. Fond Blanc. Banque  D'Images Et Photos Libres De Droits. Image

     

    Courage !!!

     

     

    « Ma Patrie, la France ! Rendons lui hommage !« Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ... La paix »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Jeudi 19 Novembre à 14:56

    Je ne connaissais pas ! Un sacré bonhomme qui suscite l'admiration ! Et même bien plus ça ! En plus il était bourré d'humour ! Tu as bien fait de le mettre à l'honneur. Un bienfaiteur de l'humanité. Qu'il repose en paix.

    Gros bisous. Hugues

     

    10
    Jeudi 19 Novembre à 10:25

    Nous  sommes   dans   un  monde   où    tout   être    a  du   mal    à  trouver  sa   place,  et    donc   le   moindre   handicap     est   une   difficulté   supplémentaire.

     Il   faut  vraiment    se   battre    de  nos   jours !

     Passe   une  bonne   journée

     bisous

      • Jeudi 19 Novembre à 10:43

        J'ai constaté comme les plus atteins de maladies irréversibles

        Sont d'un courage extraordinaire. Un jour je rendrai hommage

        à mes malades, ceux qui m'ont tant touché et donné du courage.

    9
    Jeudi 19 Novembre à 09:18

    La création du jour

    Bonjour Ana, 

    merci pour ce bel hommage que tu rends à cet homme

    qui malgré sa maladie a fait de belles choses dans sa vie.

    Bonne journée, gros bisous, caresses à Titi

      • Jeudi 19 Novembre à 10:45

        Comme quoi tout homme, toute femme peuvent se battre

        et même dépasser leur handicap sans se plaindre

        en faisant un levier pour faire comme tout le monde 

         

    8
    Jeudi 19 Novembre à 06:37

    Un homme très courageux
    ... sa vie était un véritable sacerdoce !
    merci de nous le faire découvrir
    bonne journée
    bises
    Bernard

      • Jeudi 19 Novembre à 10:46

        Et oui, et encore on ne connait pas tout de lui.

    7
    Mercredi 18 Novembre à 22:13

    Qu'il repose en paix le pauvre, je suis bien triste pour sa famille...

    Je me rappelle du visage de ce monsieur, je l'avais vu aux informations, il irradiait de lui quelque chose de très gentil

    Merci pour tes belles pensées Nani, je vois flou ce soir, je peux écrire longtemps, je sens qu'une crise d'épilepsie n'est pas loin et avec ma rétine gauche déchirée, ce n'est pas évident

    Je suis bien sûr suivie et surveillée pour ma rétine et pour l'épilepsie tu le sais mais ma pharmaco-résistance est là, les anti-épileptiques ne fonctionnent absolument pas sur ma pathologie et périodiquement tout revient, allez, je continue à me battre!

    Je garde le moral, c'est dans ma nature...

    Gros bisous pour toi et caresses pour Titi, plein de caresses et de ronrons d'amitié

    Cendrine

    6
    Mercredi 18 Novembre à 16:10

    Une vie riche, fructueuse tournée vers les autres et l'amour de Dieu. Un homme " debout ". Bonne fin de journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :