• DES MOMENTS INOUBLIABLES

    DES MOMENTS INOUBLIABLES

     

     

    Personne poura reconnaître le lieu...

    Mais hier, j'ai vraiment senti un grand bonheur.

    Tout simple une aumonerie.

    Des gens simples...malades.

    Notre petit aumonier, lui-même malade.

    Marthe...peut-être elle va partir au Ciel.

    Et cependant, un climat de tendresse infinie.

    Je me demande si au Ciel on pourra vivre 

    ainsi. Cette tendresse.

    Ces regards pleins de bonté et souriants.

    Alors que le lieu ne se prête pas.

    Mais il y a quelque chose

    qui m'apaise.

    Qu'est-ce-que se passe ?

    Dans ce lieu il n'y a pas des combats

    comme à l'exterieur.

    Ceux et celles qui sont la bas, - je les dis

    mes soeurs et mes frères-

    Pas necessité d'apparences.

    Mais de la fraternité.

    Même si, comme l'on est humains,

    par fois il y a un malentendu.

    Je suis rentrée avec une grande paix et joie

    interieure.

    J'ai de la chance. Dieu à choisi pour moi,

    les lieux les meilleurs de Paris.

    La où il y a la pauvreté mais la simplicité.

    Je veux partager cela avec vous.

     

    *******************************************

     

    -La lecture d'AUJOURD'DUI-

     

    Livre d'Amos 6,1a.4-7. 

     

    Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Jérusalem, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie. 
    Couchés sur des lits d'ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les meilleurs agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres ; 
    ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ; 
    ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d'Israël ! 
    C'est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; et la bande des vautrés n'existera plus.

     

    Que veux-il nous dire ce passage ?

    Il y a des gens qui vivent enfermés dans leur

    richesse, luxe. Mangeant et bouvant des mets

    trés chers. Ils font cela en croyant que dans

    "ces choses" vont trouver leur bonheur.

    Ils ont des oeillères, ne voient pas 

    les gens qui sont à leur porte,

    dans la rue ou ailleurs...

    Pourvu qu'ils ne manquent pas de rien.

    Ils savourent tout cela et rien

    ne les inquiète.

    Je ne veux pas dire mal des riches.

    Il en faut pour les pauvres.

    Mais qu'ils sortent un peu de leur 

    coquille douillette, pour

    regarder un peu à droite et à gauche...

    de son prochain. 

     

    DES MOMENTS INOUBLIABLES

      

     

     

     

     

     

        GOD BLESS YOU TO

     

     

     

    « TOUT PASSE...SEUL L'AMOURLE MIRACLE DE LA VIE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 2 Octobre 2013 à 07:54

    Coucou toi

    bon déja tu me rassures,t'a pas areter ton blog,puis je comprends....un peu

    sur cet article,c'est un très beau geste que tu fais,tiens hier mon fils m'expliquer ,il habite a nice,immeuble de riche et un sdf est toujours en bas de l'immeuble,donc Ted me disait au tél qu'il lui donner toujours des pièces,je reconnais bien la le sens de générosité de Ted,même si c'est peu,il participe au regard de voir ce SDF de voir briller un éclat de lumière quand il voit un don d'une personne,sdf peut se traduire soif de foi,ou Saint ....telement de joli mots sont a remplacer par sans domicile fixe,je vis simplement car telle est ma nature,ma richesse est dans mon coeur

    bisous

    1
    Lundi 30 Septembre 2013 à 08:27

    Bonjour Ana, j'aime bien ton article composé de plusieurs parties... celle où tu rencontres des gens malades à l'aumônerie et celle où tu expliques que les riches devraient donner aux pauvre... Mais ceux-ci, ne voient pas la pauvreté qui existe dans le monde car ils ne pensent qu'à amasser de l'argent... Ne soyons pas comme eux et donnons ce que nous pouvons autour de nous... Je rédige moi-même mes coms car Sylvie dort encore à cette heure là... Bon lundi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :