• Attention au Judas qui peut se cacher en nous

     

    Résultat de recherche d'images pour "Peinture de Judas"

    Caravage peinture « Le Baiser de Judas

     

    Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance » (Gl 30, 15-19).

     

    Attention au Judas qui se cache en nous

     

    Attention au Judas qui se cache au fond de nous… quand nous sommes infidèles à notre conjoint, à notre conscience, aux exigences de notre état.

    Le plus grand péché de Judas ne fut pas d’avoir trahi Jésus, mais d’avoir douté de sa miséricorde.

    Luc écrit « Judas Iscariote qui devint  un traître » (Lc 6, 16). Donc Judas n’était pas né traître et il ne l’était pas au moment où Jésus l’a choisi; il le devint ! Nous sommes devant un des drames les plus sombres de la liberté humaine. Pourquoi le devint-il ?

     

     

     

    Détail de la copie de "La Cène" de Léonard de Vinci. On y voit la main de Judas renverser du sel et tenir une bourse d’argent, présage des 30 pièces d’argent qu’il recevra pour révéler l’identité du fils de Dieu.

     

     

    Les évangiles – seules sources dignes de foi que nous ayons sur le personnage – parlent d’un motif plus terre-à-terre : l’argent. Judas avait reçu la garde de la bourse commune du groupe; à l’occasion de l’onction de Béthanie il avait protesté contre le gaspillage du précieux parfum versé par Marie sur les pieds de Jésus, non pas par souci des pauvres, relève Jean, mais parce que « c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait » (Jn 12,6). 

     

    Qui est, dans les faits, l’autre-maître, l’anti-Dieu, Jésus nous le dit clairement: « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent » (Mt 6, 24). L’argent est le « dieu visible »,

     

     

    Le monde Dit « Tout est possible pour celui qui a de l’argent ».

     

    Résultat de recherche d'images pour "peinture des pauvres"

     

     

    La trahison de Judas continue dans l’histoire et le « trahi » c’est toujours lui, Jésus. Judas vendit le chef, ses adeptes vendent son corps, parce que les pauvres sont les membres du Christ: « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40).

     

    On peut trahir Jésus aussi pour d’autres formes de récompense qui ne soient pas les trente pièces d’argent. Trahit le Christ celui ou celle qui trahit son épouse ou son époux.

    Trahit Jésus le ministre de Dieu infidèle à son état, ou qui au lieu de paître ses brebis se paît lui-même.

    Trahit Jésus quiconque trahit sa conscience.

    Je peux le trahir moi aussi, en ce moment – et la chose me fait trembler – si pendant que je prêche sur Judas je me préoccupe plus de l’approbation de l’auditoire que de participer à l’immense peine du Sauveur.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "Peinture de judas le traitre"

    Judas avait des circonstances atténuantes que nous n’avons pas. Il ne savait pas qui était Jésus

     

    Il pensait seulement qu’il était « un homme juste » ; il ne savait pas qu’il était le Fils de Dieu, nous, si. Comme chaque année, à l’approche de Pâques, j’ai voulu réécouter la « Passion selon saint Matthieu » de Bach. Il y a un détail qui me fait sursauter à chaque fois. A l’annonce de la trahison de Judas, tous les apôtres demandent à Jésus: « Serait-ce moi, Seigneur?  

     

     

     

     

     Il y a un détail qui me fait sursauter à chaque fois. A l’annonce de la trahison de Judas, tous les apôtres demandent à Jésus: « Serait-ce moi, Seigneur ? » « Herr, bin ich’s ? » Mais avant de nous faire écouter la réponse du Christ, annulant toute distance entre l’événement et sa commémoration, le compositeur insère un chœur qui commence ainsi: « C’est moi, c’est moi le traître ! Je dois faire pénitence ! », « Ich bin’s, ich sollte büßen ». Comme tous les chœurs de cette œuvre, celui-ci exprime les sentiments du peuple qui écoute; il est une invitation à confesser nous aussi nos péchés.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "Judans pendu entre les mains de Dieu"

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "la pendaison de Judas"

     

     

    L’Evangile décrit la fin horrible de Judas: « Alors, en voyant que Jésus était condamné, Judas, qui l’avait livré, fut pris de remords ; il rendit les trente pièces d’argent aux grands prêtres et aux anciens. Il leur dit : « J’ai péché en livrant à la mort un innocent. » Ils répliquèrent : « Que nous importe ? Cela te regarde ! » Jetant alors les pièces d’argent dans le Temple, il se retira et alla se pendre » (Mt 27, 3-5).

     

    Mais ne portons pas de jugement hâtif. 

    Jésus n’a jamais abandonné Judas et personne ne sait où il est tombé au moment il s’est lancé de l’arbre, la corde au cou : si c’est dans les mains de Satan ou dans celles de Dieu. Qui peut dire ce qui s’est passé dans son âme à ces derniers instants ? « Ami », avait été le dernier mot de Jésus à son égard dans le jardin des oliviers et il ne pouvait l’avoir oublié, tout comme il ne pouvait avoir oublié son regard.

     

    Le destin éternel de la créature est un secret inviolable de Dieu. L’Eglise nous garantit qu’un homme ou une femme proclamés saints sont dans la béatitude éternelle; mais d’aucun celle-ci ne sait s’il est certainement en enfer.

     

    Extrais de l'homélie au Vatican 

    père Raniero Cantalamessa

    Radio Vatican - Publié le 18/04/14

     

     

    ___________________________________________________________

     

     

    J'ai toujours aimé Judas comme j'ai aimé et prié pour tant des autres qui pour le monde étaient perdus…

    Pourquoi ? Parce que sans doute je sais de la souffrance et comprend le désarrois aux portes du désespoir. Et que Dieu n'abandonne jamais.

    Même au bout d'une corde, d'un mouvement désespéré …à tout moment on peut tomber dans les bras de Dieu qui attend qu'un soupir, un regard et qui est là toujours.

     

    "Le destin éternel de la créature est un secret inviolable de Dieu. L’Eglise nous garantit qu’un homme ou une femme proclamés saints sont dans la béatitude éternelle; mais d’aucun celle-ci ne sait s’il est certainement en enfer."

     

     

    Le monde Dit « Tout est possible pour celui qui a de l’argent ».

     

     

     

     

    Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou ...

     

    « C'est pourquoi voici, je veux l'attirer et la conduire au désertLe secret de Louis et Zélie Martin pour traverser des épreuves »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    16
    Vendredi 19 Février à 09:58

    Un judas peut être mis à la porte !
    bonne journée
    bises
    Bernard

      • Vendredi 19 Février à 10:08

        Beaucoup d'humour Bernard et moi j'était bien rassuré quoi que...

        avec les muscles et le barres de fer...on peut le faire sauter happy

    15
    Vendredi 19 Février à 09:57

    La peinture du jour

    Bonjour Ana,

    bel article sur Judas qui vendit Jésus pour 30 pièces d'or..

    Pauvre homme qui réprouve son geste et qui se pend de remord..

    Bonne journée, gros bisous, caresses à Titi

     

      • Vendredi 19 Février à 10:10

        Et oui, on peut dire pauvre car par son geste on a vu

        que malgré sa trahison il tenait à son maître

    14
    Vendredi 19 Février à 09:15

    Pierre  aussi   a  trahi,   puisqu' il   a  renié   Jésus !

     et  Si  Judas Iscariote   n'  avait   pas   livré   le  Christ,   rien  ne  se serait   passé.

     Savais    tu   qu'il    existe   un   évangile    de  Judas ?

    http://biblique.blogspirit.com/archive/2006/06/03/l-evangile-de-judas-en-francais.html

     Passe   une  bonne   journée

     Bisous

      • Vendredi 19 Février à 13:12

        Ce furent surtout les grands prêtres et ceux à qui ils avaient acheté qui conduiront le jugement.

        Judas reconnu devant eux et rendit les pièces d'argent...

        Ce qui le met en parallèle avec Pierre fut que Pierre le nia

        et reconnu sa faute. Judas désespéra en allant se pendre 

      • Vendredi 19 Février à 13:06

        Mais Pierre la mort du Christ était déjà prophétisé

        Psaumes 22.17-19 : « Oui, des chiens m’environnent, une bande de scélérats rôdent autour de moi ; ils ont percé mes mains et mes pieds. Je pourrais compter tous mes os ; eux, ils observent, ils me regardent, ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort mon habit. 

        Pour l'évangile de Judas, non, je ne l'ai pas lu.

    13
    Vendredi 19 Février à 03:13

    Coucou Nani,merci pour ta trop rigolote BD sur mon blog, tu m'as fait trop rire!

    Personnellement, je plains Judas, je ne lui voue pas de sentiment délétère.

    La souffrance d'un être me fait toujours peine...

    Très intéressant ton billet et poignant aussi, je le trouve bien infortuné ce Judas...

    Merci pour tes pensées, gros bisous et plein de pensées d'amitié et de caresses pour Titi

    Cendrine

      • Vendredi 19 Février à 08:52

        Comme toujours Cendrine tu comprend tout.

        Merci

    12
    Jeudi 18 Février à 19:22

    PETIT  COUCOU  DU SOIR

    journee overbookée comme d'hab

    ma petite puce va mieux

    je l'ai gardé hier,

    et ce jour maintes occupations menageres

    bonne soiree   bisous

      • Vendredi 19 Février à 13:09

        Je suis allé sur ton blog et quel beau article !

        Merci

    11
    Jeudi 18 Février à 18:02

    Ah ! ce Judas ! Selon moi il est plus à plaindre qu'à blâmer. Dans un poème, Victor Hugo a trouvé:

    PIRE QUE JUDAS

    Alors Judas sentit le poids des trente écus.

    Pat le mal qu'ils ont fait les hommes sont vaincus.

    Il vint au temple et vit Caïphe sur la porte,

    Et, lui montrant le sac, il dit: Je le rapporte.

    J'ai vendu l'innocent; reprends ton or. Malheur!

    Caïphe reprends tout. -Je serais un voleur.

    Garde ton sac, va-t'en ! répondit le grand prêtre

    J'ai l'homme, et toi l'argent. Tout est comme il doit être.

    Tu dois être content: - Non. Je suis le réprouvé ! 

    Dit Judas, et, jetant l'argent sur le pavé,

    Il cria: - Je rends tout. Voilà toute la somme !

    Et les prêtres riaient: et ce malheureux homme

    S'en alla dans un lieu sinistre et se pendit.

    Où ? dans quel ravin ? dans quel recoin maudit ?

    Comment ce criminel subit-il sa sentence ?

    De quel arbre effrayant fit-il une potence ?

    Est-ce à quelque vieux clou d'un mur qui pourrissait

    Qu'il attacha le noeud vengeur ? Nul ne le sait.

    Cette corde à jamais flotte dans les ténèbres

    .... 

    Moi aussi j'ai pleuré en lisant le grand chagrin et l'attitude de maman éléphant devant le cadavre de son enfant.

    Douce nuit. Je t'envoie une corbeille de bisous pour te bercer.

    Hugues

     

     

      • Vendredi 19 Février à 13:15

        Je ne connaissais pas ce si beau poème de Victor Hugo 

        et moi aussi je le plain car il désespéra de la miséricorde du Christ

        désespéra à cause de son acte.

        Merci Hugues 

    10
    Jeudi 18 Février à 15:56

    Bonjour Nani! Merci pour ton post très éloquent sur judas! et merci pour ton com sur ma page! Je suis rentrée du CATTP! nous sommes allés marcher! nous avons fait une pause relaxation!  J'attends l'informaticien qui doit venir à 16h30! j'espère qu'il sera à l'heure et qu'il ne sera pas obligé d'emporter mon ordi! que ça n'est pas trop grave! bises

      • Vendredi 19 Février à 15:54

        coucou nani le technicien comme tu dis m'a détraqué mon ordi! je lui en veux! impossible de me connecter sans m'identifier! quel con! En plus il est sur messagerie! il a intérêt à venir faire quelque chose! mais quel con! pardonne moi mais je suis super vénère!

      • Vendredi 19 Février à 13:16

        Une bonne solution pour le technicien qui t'a appris mais

        c'est facile en fait ...il faut bien sûr se connaître un peu c'est vrai.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :