• A LA DECOUVERTE DU PLUS GRAND AMOUR

     

     

    Quel grand Amour de Jésus pour nous !

     

    Jésus, tu rentres à Jérusalem et le peuple

    t'acclame. Tu seul sais où cela va te conduire.

    Tes disciples sont heureux et te suivent.

    Ils n'ont pas comprit encore. 

    Que se passe t'il dans ton coeur ?

    Déjà tes ennemis t'attendent.

    Viens Seigneur dans le coeur de ceux qui

    t'accueillent.

    Ce qui me frappe le plus c'est ton silence,

    ton calme.

    Cela me fais un peu comprendre, comme

    dans ma vie, je dois faire silence, ne pas

    répondre tout de suite.

    Savoir que personne, aucune créature,

    ou fait dans ma vie, ne peuvent m'

    arracher de la main du Père.

    Voilà le vrai et unique chemin.

    Père, je souffre, est-il possible que je ne boive

    à la coupe ? Mais que cela se passe

    comme tu voudras.

     

    Mes amis, se remettre de d'une telle façon

    entre les mains de Dieu,

    est un reméde contre l'angoisse.

    Nous la sentirons sans doute, mais

    nous savons que le Père ne nous

    laissera pas seuls.

     

    Ce matin, en sortant de la Messe de Ramaux,

    j'ai remarqué une dame qui restait

    seule. Dans ma mon coeur,

    je sentais qu'elle avait un malheur.

    Je ne la connais pas, dois-je me

    mêler à son chagrin ?

    Je suis allé vers elle.

    Vous allez bien ? et elle se tourne

    vers moi en pleurant : mon fils de 

    50 ans est à la maison en train de 

    mourir. Il a deux enfants et 

    ils sont là le tenant la main. 

    Je l'ai embrassé. Je lui ai promis de 

    prier pour son fils...qu'il ne souffre pas trop.

     

    Nous sommes un peu la voix du Père.

    Nous pouvons consoler celui où celle

    qui souffre. 

    Hier aussi à l'accueil avec une maman.

     

    Je vous le confie dans votre prière.

     

     

     

     

     

     

     

    Je te fais confiance

     

     

     

     

    « ENTREE DE JESUS A JERUSALEML'ONCTION DE JESUS A BETHANIE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mercredi 16 Avril 2014 à 10:13

    Chère Nani
    Je rattrape ce que je n'aie pu lire cette semaine... et tombe sur une super explication de Saintsaire ! Comme je suis d'accord avec lui !
    Tu as eu raison Nani, d'aller vers cette dame !
    Mais tu le sais....Ton cœur te l'a dit !
    Plein de bisous

    2
    Lundi 14 Avril 2014 à 15:42

    Finalement l'amour de Dieu a ceci de particulier, c'est qu'il donne tout ce qu'il a en son fils bien-aimé.  Que nous demande cet amour en retour ?

    TOUT ! 

    Luc 9:23 Puis il dit à tous : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.

    Même parmi ceux qui se disent chrétiens, bien peu empruntent le chemin du renoncement à soi-même ! Se charger chaque jour de sa croix, c'est dans la même pensée, celle de la mort à soi-même ! Ce monde emploie souvent cette expression : "se charger de sa croix" pour les problèmes, les chagrins et les maladies que l'on rencontre sur le chemin... ce n'est pas cela que Jésus a dit !!!

    Quand il parle de la croix, il parle de mort, car la croix est pour Lui, un instrument de mort !

    D'ailleurs l'apôtre Pierre ne nous dira pas de nous charger de nos fardeaux, il dira au contraire :

    1 Pierre 5:7 déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

    Bonne fin de journée chère Ana et gros bisous à toi

    1
    Lundi 14 Avril 2014 à 09:25

    Bonjour Ana, tu as bien fait de t'arrêter pour parler à cette femme... Je pense que je n'aurai pas osé lui parler... Mais toi tu sais comment faire... Il y a tant de souffrance autour de nous... J'espère que tu vas mieux et que tu vas pouvoir passer une bonne semaine sainte... Le soleil luit déjà, mais il ne fait pas chaud... Bon lundi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :