• VOUS AVEZ LE COEUR ENDOURCI ?

     

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8,14-21.

     

    En ce temps-là, les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque.
    Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! »
    Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains.
    Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ?
    Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ?
    Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze.
    – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. »
    Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

     

     

    Mes Amis, je veux vous demander pardon de mon

    grand nombre des fautes d'orthographe. 

     

    Lorsque Jésus demande aux disciples si eux ont

    le coeur endourci, c'est juste pour leur faire réagir. 

    Parfois, aprés bien des années, nous sommes toujours

    en train de faire la connaissance de ceux que nous

    côtoyons chaque jour. Les disciples ont tous vu

    les miracles de Jésus, et ils restent des êtres qui

    ont peur, qui se posent des questions. 

    Leur confiance manque d'audace. 

    Je vois les enfants lorsque leur parents les lancent

    en air. Ils rient et demandent encore. Les enfants,

    se sentent sûrs dans les bras de leur parents.

    Pourquoi avons nous toujours du mal à faire confiance ?

    Qu'est-ce que la confiance ?

     

    Nous avons peur de nous jeter dans le vide de la confiance.

     

    La confiance est un acte d'abandon. De se laisser faire par

    un AUTRE. Je l'appelle Jésus dans mon histoire.

    Jésus nous demande de lui déposer notre joug parfois si

    lourd. De prendre son fardeau léger. Cela veux dire

    de lui faire confiance. De nous occuper plus tôt d'être

    meilleurs, d'Aimer plus, de reconstruire ce que les

    autres on abîmé...l'amitié trahie... et combien des

    blessures !

    Soyons contructeurs de la VIE, là où un être ne croit plus.

    Soyons comme un instrument de musique. Aprivoisons les

    oreilles de ceux qui ne peuvent pas écouter le mot Amour.

    Car l'Amour leur fait peur. Ils ont tellement souffert à 

    cause de ceux qui auraient dû les Aimer !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Aimer à notre tour « comme il nous a aimés », c’est accepter de construire avec ceux qui nous entourent de véritables amitiés, c’est-à-dire des affections qui nous engagent, des affections concrètes pour des personnes concrètes, qui connaissent les défauts de l’autre, qui empruntent parfois le chemin du pardon, qui prennent le risque de la trahison. En tout cela, le Christ nous a précédés ; n’ayons pas peur de le suivre, jusqu’à la source de tout amour.

     

     

     

     

     

     

    DONNEZ-NOUS

     

     

    LE PAIN

     

     

     

     

     

     

    DE CHAQUE JOUR

     

     

     

     

    VOUS AVEZ LE COEUR ENDOURCI ?

     

     

     

    A tous ceux qui rêvent d'un monde de fraternité

    « SILENCE HONTEUX Mr le PrésidentNe vous faites pas remarquer devant les hommes »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 18 Février 2015 à 10:11

    Se garder du levain des pharisiens et du levain d'Hérode, c'est l'exhortation de Jésus-Christ !

    Les pharisiens étaient des gens religieux mais par leur attitude, ils reflétaient l'hypocrisie. Leur enseignement était donc pollué ! Ils sont l'image des hommes religieux qui ne vivent pas ce qu'ils enseignent, et je crains qu'ils soient nombreux...

    Dans la Bible le levain est symbole de péché.

    Le levain d'Hérode nous parle de cette société corrompue, aux moeurs légères, et cela nous fait penser à ce monde qui nous entoure et qui rejette le Seigneur Jésus par son mode de vie.

    L'amour, le vrai, n'est pas naturellement dans l'être humain pécheur. Il est la nature même de Dieu. Et c'est une merveilleuse Grâce de Dieu que cette dimension d'amour soit répandue dans les coeurs !

    Mais attention, le Saint-Esprit ne répand l'amour que sur les coeurs où le sang de Christ est passé, sur ceux qui ont demandé le pardon de leurs péchés et l'ont reçu par la foi !

    Bonne journée ma chère Ana.

    Grosses bises à toi 

    1
    Mercredi 18 Février 2015 à 09:20

    Bonjour Ana, ton article est très beau... et pour les fautes d'orthographe j'aimerai bien pouvoir écrire l'espagnol comme toi tu écris le français...L'AMOUR, c'est aimer son prochain plus que soi-même, c'est tout donné et accepter tout de l'autre....

    Le soleil est de retour sur la côte, il fait 9°...

    Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :