• VIE DE THOMAS MORE

     

    On accusa saint Thomas More de haute trahison parce qu’il niait la suprématie spirituelle du roi. Lorsque le simulacre de jugement qui le condamnait à être décapité fut terminé, le courageux confesseur de la foi n’eut que des paroles de réconfort pour tous ceux qui pleuraient sa mort imminente et injuste. A la foule des spectateurs, il demanda de prier pour lui et de porter témoignage qu’il mourait dans la foi et pour la foi de la Sainte Église catholique. Sir Kingston, connu pour son coeur impitoyable, lui fit ses adieux en sanglotant. Il récita pieusement le Miserere au pied de l’échafaud. Il demanda de l’aide pour monter sur l’échafaud : « Pour la descente, ajouta-t-il avec humour, je m’en tirerai bien tout seul. » Il embrassa son bourreau : « Courage, mon brave, n’aie pas peur, mais comme j’ai le cou très court, attention ! il y va de ton honneur. » Il se banda les yeux et se plaça lui-même sur la planche.

     

    Béatifié par Léon XIII le 29 décembre 1886, sa canonisation eut lieu le 19 mai 1935.

     


    Saint Thomas More (1478-1535), homme d'État anglais, martyr
    Lettre écrite en prison, 1534 

    « Seigneur, sauve-moi ! »

          Ma chère Meg, je ne peux pas manquer de confiance en Dieu ; pourtant je sens que la peur pourrait bien me submerger. Je me rappellerai que saint Pierre, à cause de son peu de foi, commençait à s'enfoncer sous un coup de vent, et je ferai comme lui : j'en appellerai au Christ et lui demanderai son secours. Ainsi j'espère qu'il me tendra la main, me saisira et ne me laissera pas sombrer dans la mer démontée.

          Et s'il permet que je joue le rôle de Pierre dans sa conduite ultérieure, que je tombe tout à fait, en jurant et en abjurant (mais que notre Seigneur, dans la tendresse de sa miséricorde, m'en préserve, et qu'une telle chute me nuise plutôt que de me rapporter aucun avantage)..., s'il permet que je tombe, j'espère pourtant que dans sa bonté il jettera sur moi, comme sur Pierre, un regard plein de compassion (cf Lc 22,61) et qu'il me relèvera pour que je confesse de nouveau la vérité et que je libère ma conscience. J'espère aussi qu'il me fera supporter courageusement le châtiment et la honte d'un tel reniement.

          Bref, ma chère Margot, je suis absolument certain que, sauf péché de ma part, Dieu ne m'abandonnera pas. En toute espérance et sécurité, je vais donc me confier totalement en lui... Donc, ma chère fille, garde un bon moral, ne te laisse troubler par rien de ce qui peut m'arriver en ce monde. Rien ne peut arriver sans que Dieu le veuille. Et, j'en ai la certitude, tout ce que cela peut être, si mauvais que cela nous paraisse, sera vraiment le meilleur.

     

     

    « MA LETTRE SUR TOUS LES RESEAUX LA TRANSFIGURATION DE JESUS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mercredi 6 Août 2014 à 09:50

    Bonjour Ana, j'espère que tu vas bien malgré l'absence d'un nouvel article... Je te fais de gros bisous

    2
    Mardi 5 Août 2014 à 10:10

    Bonjour Ana, voici encore un personnage qui fut tué pour avoir conserver sa foi.... Bon mardi, gros bisous

    1
    Lundi 4 Août 2014 à 15:02

    Bonjour ana
    elle est merveilleuse ta vidéo ,le l'ai beaucoup aimé
    Nous avons eu de gros orages durant le week-end
    le temps est encore gris et pluvieux aujourd’hui ,ras le bol
    Je te souhaite de passer un bon  début de semaine
    je t’embrasse très fort eet je pense bien à toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :