• Plus il Aime et plus il se connaît ....

     

     

     ENFANTS D'AUTOMNE

     

    Plus il aime et plus il se connaît indigne d'aimer. C'est qu'il n'y a pas de progrès en amour, pas de perfection que l'on pourrait un jour atteindre. Il n'y a pas d'amour adulte, mûr et raisonnable. Il n'y a devant l'amour aucun adulte, que des enfants, que cet esprit d'enfance qui est abandon, insouciance, esprit de la perte d'esprit. L'âge additionne. L'expérience accumule.La raison construit. L'esprit d'enfance est toujours neuf, repart toujours aux débuts du monde, aux premiers pas de l'amour.

    Le Très-Bas de Christian Bobin

     

    SPLENDIDE.

     

    Mélanges d'huiles essentielles pour enfants

     

    J'aime beaucoup cet écrivain et poète ...

    Quel réalisme ! Et quelle douceur ... Quelle façon de dire ce qui est indicible car éternel ... solitaire comme un passereau... comme une larme qui se laisse aller sur un visage ...comme une note de musique qui caché dans une feuille de papier fera un jour partie "innocente" d'une partition ... humble note ...

     

    Des belle images de belle enfants des vrais petite princesses c`est à voir tous du net  

    J'aime le petit car humble...

    Le grand qui s'incline pour se faire au petit ...

     

    "On sait de lui peu de choses et c'est tant mieux. Ce qu'on sait de quelqu'un empêche de le connaitre .Ce qu'on en dit ,en croyant savoir ce qu'on dit ,rend difficile de le voir "

    Christian Bobin

     

    Je voulais connaître Dieu... je croyais connaître quelque chose... puis, je me suis perdue tranquillement dans un silence qui m'a versé comme une mère verse son enfant...et, je me rend compte que Dieu c'est moi en lui...Lui dans son humilité...je suis son petit récipient et lui le contenu qui déborde ... c'est ainsi, simple comme une mélodie... nani

     

    "Je suis convaincue que la plupart d’entre nous ne grandissent pas. On apprend à se garer, à rembourser ses cartes de crédit, on se marie, on ose avoir des enfants et on appelle cela grandir. Or, nous nous contentons de vieillir. Nous accumulons les années dans notre corps, sur notre visage, mais, au vrai, dans notre chair demeure l’enfant que nous étions, innocent et timide comme un soupir." ~  Maya Angelou - Lettre à ma fille  (PH. "Small Dreams" by Montegriffo)

     

    "Petits enfants du vingtième siècle ,vos parents sont fatigués .Ils ne croient plus en rien. Ils vous demandent de les porter sur vos épaules de leur donner cœur et force .Petits enfants des temps modernes ,vous êtes rois dans un désert. "

    Christian Bobin

     

    Menelwenaart -

    "La beauté des mères dépasse infiniment la gloire de la nature Une beauté inimaginable ,la seule que vous puissiez imaginer pour cette femme attentive aux remuements de l'enfant . La beauté ."

    Christian Bobin

     

    Pierre Edouard Frère (1819 – 1886, French)

    toc toc  !

    4 les chats de Susan Herbert série 4 (30)

    On va se coucher !

    « Merci de votre passage sur l'article anterieurDepuis deux jours souffrante »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Samedi 7 Décembre 2019 à 10:15

    La création du jour

    Bonjour Ana,

    je te souhaite de passer une bonne journée..

    Gros bisous

    5
    Vendredi 6 Décembre 2019 à 11:28

    Bonjour ma chère Nani, et d'abord un grand merci pour tes multiples visites avec des mots si gentils ! C'est vrai que les extraits de ce grand poète écrivain sont très touchant. 

    Douces caresses à ton Titi. Gros bisous. Hugues

    4
    Vendredi 6 Décembre 2019 à 10:06

    La création du jour

    Bonjour Ana,

    j'ai fait un petit tour sur ton autre blog..

    Bonne journée, gros bisous

    3
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 19:41

    Bonsoir ma Nani si gentille et Titi, le roi de toi, 

    J'ai aimé tout ce que tu écris sur Christian Bobin puisque j'en écris aussi des citations, lui qui aime qui adore et qui écris de si belle paroles,  c'est vrai que maintenant l'enfant est roi,  ce n'est plus la même ambiance que dans notre temps ou l'enfant était amour, on l'aimait , on l'éduquait  bien lui enseignant  les bonnes et belles paroles, ce n'est plus le cas de l'enfant roi d'aujourd'hui, laissé aux nourrisses, ou en garderie élevé par un tiers,  les parents ne sont plus parents, mais veille tout simplement a apporter plus d'argent au foyer pour le luxe que l'autre na pas,  c'est dure de dire ça mais j'en connaît ainsi, le travail du matin au soir l'homme la femme rentre tard le soir pas le temps de cuisiner , on achète mac-do ou pizza , on fait des pâte vite fait, il n'y a plus de lien entre les parents et l'enfant,  plus comme avant,  j'ai enseigné  a mes fils, une bonne éducation du moins je pense, ils sont fier de ça ont une bonne situation mais un seul enfant chacun,  car ils ont pensé  plus a l'enfant , a son avenir  qu'autre chose dans un monde comme le notre,  ou tout va mal,  Dieu sait tout ça et le mal qu'on fait a la terre , a tout ce qu'il a crée ,lui , notre Seigneur,  pourra-t-il un jour pardonné a l'homme ?  c'est mystère, , merci de toute cette belle page  ma douce gros bisous a vous Marie

    2
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 15:57

    bonjour nanie et merci pour ton amitié 

     oui me voici rentrée apres 10 jours passer a l hôpital , et bien sur apres l operation un peu tardive d apres le kiné , je me remets doucment et je fais un peu plus de mouvement quand meme en marchant avec deux bequilles , c est vraie qu au début j avais tres peur de l inconnu 

     passe  une belle fin de semaine et douces caresses a titi surtout 

     amicalement 

     marie thé

    1
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 11:21

    La création du jour

    Bonjour Ana,

    beaux textes de Christian Bodin, j'ai bien aimé...

    Voici une photo que j'ai prise en faisant une balade mardi,

    nous avons profité du beau soleil pour sortir avec Jade..

    Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :