• LA BONTE VRAIMENT COMPATISSANTE

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 7,11-17. 

     

    Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une grande foule. 
    Il arriva près de la porte de la ville au moment où l'on transportait un mort pour l'enterrer ; c'était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule considérable accompagnait cette femme. 
    En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. » 
    Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. » 
    Alors le mort se redressa, s'assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère. 
    La crainte s'empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu : « Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » 
    Et cette parole se répandit dans toute la Judée et dans les pays voisins. 

    LA COMPASSION

    Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 

     

    « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi »

          Nous trouvons dans l’Évangile trois morts ressuscités visiblement par le Seigneur, mais des milliers invisiblement… La fille du chef de la synagogue (Mc 5,22s), le fils de la veuve de Naïm et Lazare (Jn 11)…sont le symbole des trois sortes de pécheurs que le Christ ressuscite aujourd’hui encore. La jeune fille était encore dans la maison de son père…; le fils de la veuve de Naïm n’était plus dans la maison de sa mère, mais pas encore dans le tombeau…; Lazare était enseveli…

          Il y a donc des gens dont le péché reste dans le cœur, mais qui ne l’ont pas commis en acte… Ils ont consenti au péché, le mort est à l’intérieur de l’âme, il n’est pas encore transporté au-dehors. Or, il arrive souvent…que des hommes fassent cette expérience en eux-mêmes : après avoir entendu la parole de Dieu, le Seigneur semble leur dire : « Lève-toi. » Ils condamnent le consentement qu’ils ont donné au mal, et ils reprennent souffle pour vivre dans le salut et la justice… D’autres, après le consentement, vont jusqu’à l’acte ; ils transportent le mort qui était caché dans le secret de leur demeure et l’exposent devant tous. Faut-il désespérer d’eux ? Le Sauveur n’a-t-il pas dit à ce jeune homme : « Je te l’ordonne, lève-toi » ? Ne l’a-t-il pas rendu à sa mère ? Il en est ainsi de celui qui a agi de la sorte : s’il est touché et remué par la parole de vérité, il ressuscite à la voix du Christ, il est rendu à la vie. Il a pu faire un pas de plus dans la voie du péché, mais il n’a pas pu périr pour toujours. 

          Quant à ceux qui s’enchaînent dans des habitudes mauvaises au point de leur ôter même la vue du mal qu’ils commettent, ils entreprennent de défendre leurs actes mauvais, ils s’irritent quand on les leur reproche… Ceux-là, écrasés sous le poids de l’habitude du péché, sont comme ensevelis dans le tombeau… Cette pierre placée sur le sépulcre, c’est la force tyrannique de l’habitude qui accable l’âme et ne lui permet ni de se lever ni de respirer…

          Écoutons donc, frères très chers, et faisons en sorte que ceux qui vivent, vivent, et que ceux qui sont morts, revivent… Que tous ces morts fassent pénitence… Que ceux qui vivent, conservent cette vie, et que ceux qui sont morts se hâtent de ressusciter.



     

    ***********************************

    A pas confondre que la maladie vient du péché !!!

     

    LA COMPASSION

    LA COMPASSION

    Au soir, nous serons examines que par l'AMOUR

    LA COMPASSION

     

     

    LA BONTE VRAIMENT COMPATISSANTE

     

     

    GOD BLEES YOU TO

     

     

    LA BONTE VRAIMENT COMPATISSANTE

     

     

    « LA PESANTEUR FAIT DESCENDRE ( Simone Weil philosophe )LA JOIE EST TOUJOURS LA »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 08:04

    Bonjour Ana, un bel article qui nous rappellle les miracles que Jésus a accompli... Bonne journée, gros bisous

    3
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 05:35

    coucou

    le temps s'est bien raffraichi depuis quelques jours,l"automne fait ces pas en cette nouvelle année

    gros bisous

    2
    Mardi 17 Septembre 2013 à 17:58

     

    Bonsoir Nani,

    La pluie continue de tomber, le vent fait des facéties dans les branches des arbres. Certains seront mélancoliques avec ce temps, d'autres à l'écoute de leurs rêves et de leurs secrets. L'automne sait nous emplir de beauté...

    Un très joli texte, vraiment!

    Bonne soirée, Gros bisous, amicales pensées!

    Cendrine

    1
    Mardi 17 Septembre 2013 à 16:37

    bonjour nani
    bonnes explications
    Le temps cet après midi   reste  bien frais et toujours la pluie en bourgogne
    l’automne est définitivement installé
    je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :