• Jésus vient Lui-même nous Sauver... petit enfant

     

    Gif pour le plaisir des yeux (818)

     

    « Dieu vient lui-même et va vous sauver »

    Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent ! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse comme la rose, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie ! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie. Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

    Isaïe (35, 1-6a.10)

     

    Soloillustratori: Wanda Lehre 

     

    Je me souviens ...

    Ce cinquième étage à gauche... et notre maison.

    Maman ne parlait jamais de Dieu.

    Notre maison avait la porte ouverte et

    dans la nuit abritais des autres personnes.

    Elle m'avait mis dans une école chrétienne,

    veillait à ce que j'aille à mon caté et à la

    messe chaque dimanche.

    Maman ne me parlais pas de Dieu

    Elle ne vint jamais avec moi ...

    Si ! à ma première communion !

    Elle était alitée souvent 

    Mais elle chantait chaque jour et,

    j'entend encore ses rires !

    Vers Noël Maman préparais la crèche.

    Très important pour elle la crèche !

    Elle était grande et avec des santons !

    et des animaux, des maisons, des puits,

    des enfants et des hommes et femmes chargés

    avec du linge en venant du lavoir.

    Il y avait même de l'eau

    et de tas des détails ! 

    Ma mère ne me parlait pas de Dieu ...

    mais je me souviendrai toujours de Noël...

    de la belle crèche et cette table pleine des

    gâteaux espagnol de Noël.

    De cette table pas vide et que de nous seules.

     

    Je ne sais pas Maman si tu me vois,

    Même si les années ont passés depuis ton

    départ à mes 11 ans ...

    Je ne t'oublie pas... Si tu pouvais me faire 

    me sentir ta tendresse ... et, je crois la

    sentir en ce moment... même si mes larmes 

    coulent elles sont dues cette fois à ta

    tendresse.

    Je te remercie de m'avoir fait rencontrer

    Jésus qui ne m'a pas quitté. 

    Merci Maman de ses souvenirs laisses sur 

    mon coeur qui m'ont donné le goût du

    partage et de tans des choses ... tu n'as

    jamais dit non plus ce que tu faisais...

    Il y a des choses qu'il faut les garder de tout

    regard ... comme le bon parfum...

    Merci Maman !

     

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    « Jésus et moiÊtre assez désarmé pour voir ...même après »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Zoe
    Dimanche 15 Décembre 2019 à 15:29
    Bonjour,Nani!
    Oui,ils dont beaux,les textes d 'Isaie.
    Toutefois et ceci sans intention de vous blesser ou d 'attenter a votre foi,dites-moi ou il etait ,votre Dieu plein d'amour,pendant la Shoah,quand il a laisse assassiner , de toutes les manieres,plus barbares les unes que les autres,6000000 d'innocents ,dont ma grand-mere (72 ans) la moitie de ma famille et un million d'enfants ?
    Peut-etre avez-vous une reponse pour moi?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :