• Hans et Sophie Scholl, la liberté enracinée dans la foi

     

     Hans a 24 ans et Sophie, sa petite sœur, en a 22. membres de la Rose Blanche, un mouvement de résistance non-violent en Allemagne nazie

     

    Les noms de Hans (1918-1943) et Sophie Scholl (1921-1943) évoquent pour beaucoup la jeunesse résistante de la seconde guerre mondiale. Nés dans une famille profondément chrétienne, ces jeunes allemands ont sacrifié leur vie pour dénoncer l’injustice et la folie du régime nazi. Et c’est dans une foi solide que leurs convictions étaient enracinées.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "Hans et Sophie Scholl"Résultat de recherche d'images pour "Hans et Sophie Scholl"

     

     

     

     

     

    Munich, 22 février 1943. En cette belle journée de grand froid, quelque part dans la prison de Stadelheim, deux jeunes étudiants regardent le ciel depuis leurs cellules respectives. Ils le savent : dans quelques heures, ils vont mourir. Malgré cela, une étrange sérénité règne dans leur cœur. Leurs âmes sont en paix car oui, ils vont mourir mais parce qu’ils ont choisi la justice et la liberté.

    Hans a 24 ans et Sophie, sa petite sœur, en a 22. Nés dans une famille de professeurs, ils sont eux-mêmes intellectuels, poètes et philosophes. Mais les Scholl sont également de fervents protestants, élevés dans l’amour du Christ et de leur pays. C’est pourquoi dès leurs premiers jours aux jeunesses hitlériennes, le frère et la sœur ont pris conscience du terrible sort de leur terre natale.

    On voulait leur liberté, leur foi et leur obéissance. On voulait faire d’eux les ennemis de l’humanité et les retourner contre leurs propres compatriotes. Inconcevable pour ces défenseurs de la liberté ! Ils n’ont pu rester silencieux face à ce monstre.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "Hans et Sophie Scholl"

     

    Évangéliser, c’est porter la Bonne Nouvelle du Christ. Les premiers chrétiens ont consacré leur vie à la mission, et si elle prend d’autres formes aujourd’hui, elle n’en reste pas moins une urgence. Pourquoi ne pas s’appuyer sur les exemples des saints qui, à travers leurs vie, en montrent différentes facettes ? Hans et Sophie Scholl, martyrs du nazisme, nous montrent à quel point l'unité est nécessaire.

     

     

    Évangéliser, c’est un acte d’amour, et il y a mille et une manières de le faire, ainsi que l’a montré l’histoire de l’Église. De François-Xavier à Louis et Zélie Martin en passant par Jean Paul II ou Geneviève, la mission n’a pas un, mais de multiples visages. Dans leur Manifeste pour la mission, Raphaël Cornu-Thenard et Samuel Pruvot s’appuient sur des personnalités d’hier et d’aujourd’hui et développent dix « idées-forces » sur le sujet. Plus qu’essentielle, « la mission est l’oxygène de l’Église », scandent-ils. Hans et Sophie Schol, chrétiens martyrs du nazisme, montrent à quel point il est important d’être unis pour témoigner, y compris entre les différentes confessions chrétiennes.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "qu'est la rose blanche ?"

    La rose s'épanouit

    En moins de quinze jours, les jeunes gens rédigent et diffusent 4 tracts, signés « La Rose blanche » (Die Weiße Rose). Imprimés dans l'atelier de Munich mis à leur disposition par l'écrivain catholique Théodore Haecker, ils sont diffusés de la main à la main, déposés chez des restaurateurs de la ville ou adressés par la poste à des intellectuels non-engagés, des écrivains, des professeurs d'université, des directeurs d'établissements scolaires, des libraires ou des médecins soigneusement choisis.

    Les tracts font référence à d'éminents penseurs (Schiller, Goethe, Novalis, Lao Tseu, Aristote) et citent parfois la Bible. Leurs lecteurs sont invités à participer à une « chaîne de résistance de la pensée » en les reproduisant et en les envoyant à leur tour au plus grand nombre possible de gens.

    Décidez-vous avant qu’il ne soit trop tard », lancent-ils. Arrêtés, ils sont jugés sommairement et condamnés à mort. Leur gardien dira : « Ils se sont conduits avec un courage extraordinaire. Toute la prison en était bouleversée ».

     

    Pour la Jeunesse

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    la sainteté est « cette constance à aller de l’avant chaque jour

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    CHRISTUS VIVIT

    ça c'est sûr !

     

    CHRISTUS VIVIT

    Sortir des réseaux sociaux pour rentrer dans des moments de calme et de écoute

     

    CHRISTUS VIVIT

    Aller au contrecourant du monde qui offre que de l'éphémère

     

    CHRISTUS VIVIT

     

    CHRISTUS VIVIT

    Une église vrai qui laisse voir le VISAGE DU CHRIST

    C'est moi qui le dis Ana Casado

     

     

    Car l’Église n’est rien d’autre que l’outil que Dieu veut utiliser pour se faire connaître.

     

    ________________________________________________________

     

    Je me rend compte comme ces réseaux sociaux peuvent nous faire perdre du temps et impacter sur notre propre vie. Comment ils peuvent influencer sur notre façon de voir la vie. Il suffit de voir la pauvreté dans le TV.

    Je crois que ceux qui la programment ne savent pas grand chose. Où ne cherchent qu'a gagner des addictes à la médiocrité… Plus des émission culturelles et surtout en ce temps-ci dont on ne sait parler que du virus et des scandales. Et pendant ce temps là le gouvernement profite aussi pour passer des lois en catimini. Bref restons vigilants car nous restons des êtres libres et parfois … cette liberté ne sera pas accepté mais tant pis !

    Que personne ni rien nous manipulent comme à des marionnettes car nous sommes des êtres UNIQUES dont appelées à porter sa précieuse goutte d'eau pure dans l'océan.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "je suis une Goutte d'eau pure dans l'océan"

     

     

     

    Hans et Sophie Scholl, la liberté enracinée dans la foi

    « A chaque jour sa peine Benoit XVI SUR LA VOCATION ET LA MISSION DES LAÏCS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    10
    Mardi 23 Février à 10:55

    La peinture du jour

    Bonjour Ana,

    merci pour ce bel hommage que tu rends à ces deux jeunes gens

    qui sont morts pour avoir braver les nazis et affirmer leur foi ..

    Pour les réseaux sociaux, je n'y vais jamais..

    J'espère que ton estomac ne te fais plus souffrir.

    Bonne journée, gros bisous, caresses à Titi..

     

     

      • Mardi 23 Février à 11:51

        Ils sont l'image de la jeunesse courageuse !

        Pour mon estomac cela va beaucoup mieux

        Merci !

    9
    Mardi 23 Février à 08:15

    Et    il   en   fallait    du   courage  pour résister   à  la terreur   nazie !

    la  télévision  fait   souvent    appel     aux  bas   instincts   pour   faire  de   l' audimat !

    Dieu      ne  demande   pas     d'imposer la  foi,   et   d'  ailleurs,    je   constate      que   le   plus   beau prosélytisme    est  celui    de   l' exemple,    montrer    aux   autres   ce    que     c'  est   d'   être  chrétien !

     Passe   une  bonne   journée

     Bisous

     j'  espère    que tu  vas   mieux

      • Mardi 23 Février à 09:00

        Oui, il faut du courage et il y a encore qui le montrent en ces moments dans les pays d'orient. Dieu ne nous demande de faire du prosélytisme mais de répandre sa bonne nouvelle et ça librement 

        et évidement sans imposer quoi que ce soit à personne

        là tu as raison.

    8
    Mardi 23 Février à 00:08

    Un fort bel hommage rendu à ces jeunes exceptionnels!

    Quand le courage n'a pas de limites...

    Formidable action de Vie!

    J'ai beaucoup aimé ton article Nani... et je pense à toi par rapport à ce que tu m'as écrit,je te souhaite de bien pouvoir te reposer...

    Elles sont très jolies les photos que tu as publiées, avec les devises les accompagnant...

    Ah, les réseaux sociaux... je vais te confier quelque chose...

     

    Je n'ai jamais fait de selfie

     

    Je n'ai jamais téléchargé d'application

     

    Je ne vais pas sur les réseaux sociaux

     

    Je n'utilise pas la web cam sur mon ordinateur, cela me stresse rien que d'y penser...

     

    J'ai la sensation que ce serait une intrusion voire une agression dans mon univers mental et émotionnel.

     

    J'adore les blogs car ils ont un côté littéraire pour moi mais en dehors des blogs, mes aminautes sont pour certain(e)s sur les réseaux sociaux et je ne peux m'inscrire...

     

    J'ai une sorte de nausée si je m'approche d'une page Facebook... je sais, alors vade retro!

    J'ai la nausée aussi quand j'entends Messenger, What's App, Instagram etc... je sens un mur entre moi et ces choses là.

     

    Je ne critique pas les personnes qui aiment, ce n'est pas ça, c'est juste que moi je suis hermétique à tout ça...

     

    J'ai besoin d'une part d'intimité entre moi et le monde, part d'intimité que les réseaux sociaux foulent aux pieds, cela n'engage que moi mais c'est mon ressenti...

    Je ressens du « froid » avec les réseaux sociaux... Comme si les gens étaient déshumanisés, pris au piège dans un monde de cristaux liquides qui allait les vampiriser jusqu'à la moelle...

    C'est ma perception...

    Je pense bien fort à toi Nani et à Titi bien sûr,

    Repos surtout et je te souhaite de te sentir mieux

    Gros bisous et caresses pour Titi avec des ronrons d'amitié

    Cendrine

    Ton article est très beau...

     

     

      • Mardi 23 Février à 09:05

        Merci de rendre hommage à ses jeunes.

        Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur les réseaux

        sociaux ce n'est pas sain du tout mais un déversoir d'haire

        et des critiques malsaines

    7
    Lundi 22 Février à 17:53

    Merci chère Nani pour ce bel hommage fait à Hans, Sophie Scholl et leur ami Christoph Prost, trois martyrs, trois valeureux combattants dans la résistance au régime nazi et qui furent guillotinés en criant vive la liberté. Avant d'être trainée devant le tribunal infame, Sophie avait été torturée par la Gestapo, et c'est avec une jambes bisée qu'elle comparue au procès. Je n'ai pas vu le film sorti en 2005, fidèle à leur histoire. J'aimerai qu'une chaine de télé nous le diffuse.

    Quant aux réseaux sociaux, j'en entend beaucoup parler, mais je ne les visite jamais (d'ailleurs je ne sais pas comment les trouver) mais je les boycotte inconsciemment !

    Hier 50 km...

    Bonne soirée. Mille bisous. Hugues

      • Mardi 23 Février à 09:10

        Bel hommage à ses martyres OUI, Quel courage d'affronter 

        le mal sans se décourager et à cet âge là.

        Je crois que j'avais vu le film sans doute sur ARTE je crois.

        Pour les réseaux sociaux je te félicite car cela devient

        une vraie poubelle. Et penser que des gens passent toute la journée

        là dessus croyant faire des rencontres !

    6
    Lundi 22 Février à 14:59

    Bonjour Nani! Merci pour ton joli post sur ces deux  jeunes et sur la liberté! Je suis très fatiguée! j'ai encore eu du mal à m'endormir hier soir et j'ai repris des cachets! Je rentre de boire le café chez une amie et de faire quelques courses et là je vais aller voir ma psy! Ça va me faire du bien; après les évènements du week-end! Bises

      • Mardi 23 Février à 09:11

        Eh bien je crois que le repos est la meilleure façon de 

        retrouver les forces et la sérénité.

        Suis avec toi Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :