• AVEC TOI PETITE THERESE DE LISIEUX

     

     

    LE CARMEL

    9 avril 1888 au 5 janvier 1889 de 15 à 16 ans :
         Postulat ...

     

    Thérèse entre au carmel comme postulante . Son vieux père la bénit à genoux en pleurant. En guised'accueil, M Delatroëtte ne pourra retenir quelques parles désobligeantes qui vont glacer l'assistance. Une fois à l'intérieur, Thérèse est agréablement surprise : "Tout me semblait ravissant, je me croyais transportée au désert … avec quelle joie profonde je répétais ces paroles : c'est pour toujours, toujours que je suis ici." Elle n'a cependant aucune illusion sur la vie religieuse, elle va y rencontrer plus d'épines que de roses."

    Thérèse connaît les 26 carmélites avec qui elle va vivre désormais. Dès le début, elle impressionne par sa maturité . Dans une lettre à Mme Guérin, la prieure écrit : "Jamais je n'aurai pu croire à un jugement aussi avancé en 15 années d'âge … pas un mot à lui dire, tout est parfait. "malgré son jeune âge, Mère Marie de Gonzague aura l'intelligence de ne pas la chouchouter. Thérèse lui en sera gré. Et la vie du carmel se déroule avec son mélange de travail, de prières, de repos , de fêtes … et de monotonie.

    Au mois de mai, à l'occasion de la profession de Sœur Marie du Sacré Cœur ( Marie), Thérèse rencontre pour la dernière fois le Père Pichon sj , son directeur spirituel, avant son départ au Canada. Elle fait une confession générale, ce dernier la rassure : "Je déclare que jamais vous n'avez commis un seul péché mortel." C'est la fin du trouble intérieur. Mais alors commence l'angoisse due à la maladie de Mr Martin. le 24 juin, frappé d'amnésie, Louis Martin disparaît pendant 4 jours sans prévenir. on le retrouve au Havre. «  O ma mère! ce que nous avons souffert ! Et ce n'était que le commencement de nos épreuves ! »

    C'est dans ce contexte que Thérèse, aidée par Sœur Agnès de Jésus découvre la profondeur des trésors cachés dans la Sainte Face… J'ai compris ce qu'était la véritable gloire. Celui dont le royaume n'est pas de ce monde me montra que la vraie sagesse consiste à vouloir être ignorée , comptée pour rien... J'ai soif de souffrir et d'être oubliée."

    En novembre, Louis Martin est frappé d'une nouvelle poussée de paralysie. Nouvelle angoisse des sœurs Martin.

    5 au 10 janvier : Thérèse fait sa retraite de prise d'habit. Elle écrit à Sœur Agnès de Jésus qu'elle est plongée dans les ténèbres ." sa seule consolation est une force , une paix très grande et puis elle espère être comme Jésus veut, voilà sa joie, ça autrement, dit-elle, tout est tristesse ."

    Autres mots qui reviennent dans ses billets : "sécheresse … sommeil"

     

     

     

      

     

     

    Mes Amis,

    cette histoire de l'âme de Thérèse

    parait bien triste ... C'est un peu comme ces

    paysages où, s'entremêlent du soleil et

    des journées de pluie. Cependant, Thérèse

    est centrée en Jésus, et tout avec Lui

    devient haut delà des choses de la terre.

    Cela ne veux pas dire, que Jésus pour l'éduquer,

    comme un père fait avec son enfant, se

    cachera parfois. Et Thérèse va s'endormir 

    dans l'oraison ... 

    Cependant, lorsque on est sûr de l'Amour de

    l'être Aimé, on fait un peu comme les enfants 

    qui attendent le retour de leur père. 

    ILS FONT CONFIANCE !

    Voilà le chemin que Thérèse va emprunter,

    jour aprés jour, dans la joie et dans la peine.

    Dans la monotonie. La vie du Carmel est une

    vie simple. Rhytmé par les horaires, les offices

    à la chapelle, les travaux dans la cellule,

    Elle passait son temps auprès des novices, et

    secondait la Maîtresse du Noviciat, chose pas 

    facile avec le caractère de Mère Marie de

    Gonzague. Thérèse faisait son travail tout

    en s'effaçant. Puis elle fut aussi Sacristine,

    en s'occupant des ornements, des hosties à

    consacrer à la Messe, des vases sacrés.

    Et en accompagnant les soeur plus âgées ....

     

    Office central de Lisieux

    Thérèse « sacristine » prise avec ses soeurs et sa cousine - novembre 1896

     

    Mais au Carmel il y a aussi les récreations 

    et là les Carmelites, je peux vous le garantir,

    elles sont très joyeuses.

     

     

     

     

    TOUT EST POSSIBLE

     

     

    A

     

     

     

     

     L'AMOUR

     

     

     

    AVEC TOI PETITE THERESE DE LISIEUX

     

     

     

    « C'est logique que toute personne soit à la recherche du BonheurLE PAUVRE MAL AIME : Dieu. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 17:40

    Coucou Nani

    heureuse de voir ton article,

    et que tu sois mieux,bisous a toi et ton Titi

    1
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 09:03

    Bonjour Ana, merci de nous mettre cet article sur la vie de notre petite Thérèse, elle est un exemple à suivre..

    Le ciel est gris ce matin, mais la météo annonce du soleil pour tantôt..

    Bonne journée avec Titi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :