• VOYANT LES FOULES, IL EUT PITIE D'ELLES

     

    Évangile de Jésus Christ selon

    saint Matthieu 9,32-38. 
     

     

    On présenta à Jésus un possédé qui était muet. 
    Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l'admiration, et elle disait : « Jamais rien de pareil ne s'est vu en Israël ! » 
    Mais les pharisiens disaient : « C'est par le chef des démons qu'il expulse les démons. » 
    Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. 
    Voyant les foules, il eut pitié d'elles parce qu'elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. 
    Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. 
    Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. » 

     

     

    Mes amis, nos avons une notion negative
     

    à propos du mot pitie.

    On a enttendu dire "tu me fais pitié "

    Tandis que la Pitié de Jésus exprime, c'est 

    être prit aux entrailles.

     Jésus eut pitié parce qu'elles étaient fatiguées et abattues.

    Il dit alors à ses disciples: «La

    moisson est abondante, et les ouvriers sont peu

    nombreux. Priez donc le maître de la moisson

    d'envoyer des ouvriers pour sa moisson» (Mt 9,37-

    38). Il a voulu compter sur nous et il veut que dans

    les circonstances plus diverses, nous répondions à la

    vocation de devenir apôtres de notre monde. La

    mission pour laquelle le Dieu Père a envoyé son Fils

    au monde nécessite que nous en soyons les

    continuateurs. Des nos jours nous pouvons trouver

    aussi une foule trompée et sans espoir qui a soif de

    la Bonne Nouvelle du Salut que le Christ nous a

    amené, dont nous en sommes les messagers. C'est

    une mission qui a été confiée à nous tous.

    Nous voyons les promesses des hommes politiques.

    Le mensonge. Cette façon de vouloir mettre  

    l'emprise sur nous. 

    Nous voyons mes amis, comme ces hommes

    n'ont que le désir de remonter dans les sondages.

    Mais on sait que une grande population des

    personnes âgés sont seules chez elles. Surtout

    pour les vacances. J'ai connu une parsonne âgée

    qu'a été placé en maison de retraite durant

    l'été. Comme le monsieur voulait rentrer chez lui,

    on le choutait pour qu'il soit calmé. J'ai dit à sa

    famille ce que je pensait. 

    On voit de plus des jeunes sans boulot. Des

    personnes dans nos rues. Et certaient maires,

    ne veux pas les voir, car ça gêne les touristes !

    Ne nous laisont pas faire, ne croyons pas à ces

    fauses nouvelles qui ne sont que en vue 

    d'être réélus. 

    Le destin, le vrai destin de la fille

    ainée de l'Eglise, se trouve entre les mains

    de Dieu. Ne cachons pas mes amis, les chapelets,

    le si beau patrimoine que nos ainés nous ont

    transmit. Ne cachons pas nous croix. Celle

    de chrétiens.

    Regardon dans la Bible, comme Dieu à donné

    le nécesaire à ceux qui comptaient sur lui.

    Evidement mes amis, si nous comptons que,

    sur les vaines promesses des politiques. Si on

    laisse de coté Le Seigneur... notre pays sombrera

    de plus en plus dans le desespoir.

    Regardons leurs iniciatives cachés...L'euthanasie,

    la mort des enfants de plus en plus banalisés.

     

    A huit semaines 

     

    Loin de moi de m'en prendre aux mères !

     

    Je ne vais pas devant les cliniques, je fais partie,

    de ceux qui prient pour LA VIE.

    Qui est-ce le fautif ? Ceux qui introduissent

    les rémedes pour. Le lois. Mais que fait-on

    des drois à pouvoir manger à sa faim ? de pouvoir

    avoir un logement correcte. Il y a des gens

    avec des enfants, logés dans des vieux "hotels"

    pourris, avec un prix terriblement cher, et

    en se privant de manger. Ce n'est pas

    mon imagination j'ai vu cela de mes propres yeux !

    Ne disont pas que la faute est de Dieu !

    Car la faute vient des noms bien connus !

    Choisissons entre la Verité et le mensonge !

     

     les enfants s'éteignent en silence à l'hôpital Banadir

     

    Ah, que ce difficile de faire des articles ainsi.

    En plein été, dans les vacances.

    Mais que dois-je faire ?

     

    =======================

     

    Jésus entre tes mains nous voulons mettre notre

    confiance.

    Lorsque on souffre ou on a des problèmes,

    avec toi Seigneur, nous les vivons pas seuls.

    Lorsque tous nous abandonnent,

    toi tu est à notre coté. 

    Loué sois-tu notre Dieu et notre vrai Joie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Merci de votre joie les enfants

     

     

     

    MERCI JESUS DE TA 

     

    PRESENCE  

     

    DANS TA CREATION

     

    « LE PRÊTRE SELON LE COEUR DE DIEUDIEU NE SERT PAS, IL N'EST PAS IMPORTANT POUR TOI »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 11:08

    Bonjour Ana, comme ton article est criant de vérité.. Il ne faut pas se cacher la vérité, il y a de plus en plus de pauvres à cause des gouvernements qui ne font pas leur travail... Ce n'est pas la faute de Dieu si tout va mal sur terre, mais aux hommes qui gouvernent les pays.... Merci de m'avoir donné des nouvelles du Papy, j'espère que les antibiotiques vont leu faire du bien... Toujours du beau temps sur la côte grâce au mistral qui chasse les nuages... Bon mercredi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :