• Une très belle histoire vraie

    WEB2-FATHER-CHILD-INSTAGRAM

     Misha, le « petit ourson » de son Papa, ne sera pas abandonné

    Misha est un petit garçon russe, il est né avec une trisomie 21. À sa naissance, sa mère ne s’est pas senti pas la force de s’occuper de lui ; elle voulait le confier à l’orphelinat. Son père a alors décidé d’endosser le rôle pour deux.

    La grossesse s’était merveilleusement passée, les analyses étaient parfaites, tout le monde attendait ce bébé avec impatience. Pourtant, à la naissance de Misha, ce bonheur a été de très courte durée. « Votre bébé… a une suspicion… de trisomie 21… », a chuchoté le médecin. C’était comme si une bombe était tombée sur l’hôpital.

     

    La maman de Misha a rapidement fait comprendre qu’elle ne sentait pas capable d’assumer son rôle de mère d’un enfant handicapé. Pour ses parents, la question ne se posait pas non plus. Ils pensaient que « jouer aux parents attentionnés est stupide » et souhaitaient « laisser l’État prendre soin de lui ». Pour eux, ils auraient « ensuite un enfant en bonne santé » pour que leur vie soit toujours « joyeuse et sans chagrin ». Mais Evgény n’a pu se résoudre à abandonner Misha, « son petit ours », et il décide de se séparer de sa maman pour se consacrer à lui.

    Un autre regard sur la vie

    Depuis, il jongle seul entre les nombreuses obligations qu’implique le chromosome supplémentaire de Misha. Pour stimuler son développement moteur, il multiplie les activités physiques, comme la natation, l’éveil sensoriel. Le père et le fils développent une complicité incroyable. Dans le quartier, le gamin d’un an et demi, très curieux, est désormais connu et adoré de tous.

     
    Misha, le « petit ourson » de son Papa, ne sera pas abandonné

     

    Si certains voient le handicap comme un « fardeau », pour Evgény au contraire, chaque personne est spéciale, parce que nous sommes tous spéciaux. De temps en temps, un chromosome s’invite en plus et un enfant arrive qui ne se vexe ni ne se fâche, qui embrasse tout le monde et se réjouit pour tous, un concentré de bonne humeur par nature. Le papa explique que ces enfants sont des rayons de soleil, et leurs parents se réchauffent auprès d’eux.

    Henrianne de Pontbriand/Gènéthique | 02 octobre 2020

    Et Un tout petit aperçu de mon histoire unique avec Jésus

     

    Ésaïe 49
    …Sion disait: L'Eternel m'abandonne, Le Seigneur m'oublie! - Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite? N'a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l'oublierait, Moi je ne t'oublierai point. Voici, je t'ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux.…

    « Non à l'isolement de nos aînésLà où il y a la tristesse que je mette la joie… Frère François »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    10
    Dimanche 4 Octobre 2020 à 10:32

    La photo du jour

    Bonjour Ana,

    merci pour cette émouvante histoire de ce père

    qui se consacre à élever seul son enfant handicapé..

    C'est beau ...

    Bonne journée, gros bisous, caresses à Titi

      • Dimanche 4 Octobre 2020 à 14:43

        Et surtout il est un père responsable et courageux !

        merci pour lui !

    9
    Dimanche 4 Octobre 2020 à 08:23

    Malgré tout, pour  celui   qui  a  été  ou  est confronté   avec   le T21,  on   sait   aussi  que   ces  enfants  sont  sujets  à   des   colères  terribles,   et   ils   ont  énormément    de  force,   et   le   plus  gros   problème   est  que  deviennent  'ils   quand  les  parents  décèdent !

    Passe   un  bon   dimanche

     Amitié

      • Dimanche 4 Octobre 2020 à 14:57

        C'est vrai Pierre, j'ai été confronté à l'Arche

        une institution qui

        accueil les adultes handicapés trisomiques. C'est vrai que j'ai été témoin de quelques colères mais à beaucoup plus de gentillesse.

        L’Arche le Caillou blanc est une des 36 communautés de L’Arche. Créée en 1983,

        elle accueille une quarantaine de personnes en situation de handicap mental,

        externes ou dans les 3 foyers de la communauté. En journée,

        ces personnes travaillent à l’ESAT ou se réunissent au sein de l’atelier 

         

    8
    Dimanche 4 Octobre 2020 à 07:25

    Super histoire d'un papa qui aime son enfant malgré son handicap
    j'ai écrit il y a quelques années un texte 
    " Trisomie 21 "
    je le mettrai un jour sur l'un de mes blogs
    bonne journée
    bises
    Bernard

      • Dimanche 4 Octobre 2020 à 15:01

        Merci Bernard !

        Comme je disais à Pierre je suis passé par la Cté de l'Arche

        à Trosly Breuil Compiègne.

        J'étais trop jeune et au début j'ai eu peur de pas savoir

        comme m-y prendre mais oui, malgré certaines colères

        ( peur de pas se faire comprendre) Ce sont des personnes 

        d'un grand cœur. Je n'oublierai jamais Thierry !

    7
    Dimanche 4 Octobre 2020 à 03:22

    Tant d'émotion en cette histoire...

    Je suis bien contente pour ce petit Misha et son papa

    Un papa formidable qui ne baisse pas les bras.

    Je n'accable pas la maman, on ne connaît pas son vécu jusque là et je me dis qu'elle doit beaucoup souffrir d'avoir renoncé à son enfant. En même temps, ce petit est avec un papa plein d'amour et de force...

    C'est vraiment beau, merci Nani pour le partage et pour tes mots pleins de gentillesse déposés dans tes messages. Je les lis avec grand plaisir, merci également pour les photos

    Gros bisous et plein de caresses pour Titi, des caresses et des câlins aussi!

    Cendrine

      • Dimanche 4 Octobre 2020 à 15:03

        Merci Cendrine ! 

        Tu me valorises et … je te dis en humilité et vérité cela

        fait du bien pour quelqu'un qui a du mal.

    6
    Samedi 3 Octobre 2020 à 16:31

    Coucou Nani! merci pour ce beau témoignage sur la trisomie 21! tu sais j'ai une amie dont le fils en est atteint! il a 24 ans! mon fils va en avoir 23 à la fin du mois! oui je sais que c'est très dur médecine je ne sais pas si mon fils qui en plus est sous anti-dépresseurs y arriverait! en plus il m'a dit ça comme s'il se faisait plaisir! je ne sais pas trop où mon fils va en ce moment! Il est peut-être perdu! Toute à l'heure je suis allée voir une amie et on a fait une partie de triominos que j'ai gagnée! la chance revient dans ma vie! Je suis contente! Bises

      • Dimanche 4 Octobre 2020 à 15:05

        Ce sont des parents bien courageux ! 

        Ce n'est pas facile car ces enfants prennent beaucoup

        de place mais ils donnent une affection immense

        car ils sont innocents

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :