• Tu aimeras ton prochain comme toi-même...

     

      « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » a dit Jésus. Contrairement à tous les pessimistes et les misanthropes qui prêchent la haine de soi, Jésus pense donc que nous devons nous aimer. Oui, mais comment ? Ou, plutôt, que devons-nous aimer en nous ?… C’est parce qu’ils ne connaissent pas la réponse à cette question que tant d’êtres humains s’aiment si mal. Ils ne savent pas que ce qu’ils doivent aimer en eux, c’est le Principe divin qui les habite.
    Dieu nous a créés à son image, et cette image, nous la manifestons par l’intermédiaire de notre esprit, de notre âme, de notre intellect, de notre cœur, et de notre corps physique aussi. Donc, s’aimer soi-même, c’est également aimer son corps, et non parce qu’il peut être un instrument de plaisir ou de séduction. Nous devons aimer notre corps en pensant avec reconnaissance à ces bons serviteurs que sont nos yeux, nos oreilles, notre nez, notre bouche, nos mains, nos pieds, ainsi que tous nos organes qui nous permettent d’exprimer la présence de Dieu en nous. »

     

     

     

     

    Mes Amis,

    J'ai trouvé ce texte assez éloquent.

    L'être humain que nous sommes chacun avec,

    toutes les qualités humaines. L'honnêteté, le

    respect du vrai et même la capacité de

    s'émerveiller de la créature que Dieu a faite.

    Je crois, qu'avant de pouvoir respecter l'autre

    qui n'est pas moi, je dois avoir la capacité de

    me respecter moi-même... savoir ce qui est

    bon, et savoir arrêter ce qui va détruire en

    mon être l'armonie que Dieu m'a donné

    gratuitement. 

    Je veux dire, que dans mon être je ne peux

    pas devenir complice du pêché. Cela ne serais

    que faire route avec le mensonge.

    Saint Paul dans sa  

    première lettre de saint Paul Apôtre à Timothée - Chapitre 5, 20 il dit :

    " Ceux qui commettent des péchés, reprends-les devant tout le monde, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte."

    Cela ne veux pas dire juger, mais

    pas se faire complice du mensonge.

    Respecter ma propre concience en ne

    me faisant complice du mal.

    Seul ainsi, je serai capable d'Aimer mon

    prochain.

    Cependant cela n'est pas toujours facile.

    Jésus nous montre dans les évangiles,

    comme on peut se lier d'amitié avec

    l'autre...

    Jésus est dans le Jardin de Gethsémani, il sait 

    que l'un parmi les disciples l'a livré. Cette

    pensé fait partie de son agonie. Comment celui

    qui à cheminé avec lui, mangé avec lui, à qu'il a

    donné sa confiance... celui là va le livrer ...!

    C'est terrible un Amour mal aimé... c'est, je crois

    le plus dur que puisse arriver entre deux êtres.

    Et lorsque Judas viendra avec les soldats,

     et qu'il s'approchera pour lui donner un baiser

    -selon la consigne-

    Jésus ne gardera pas silence, et il lui dira :

    Judas c'est avec un baiser que tu livres le Fils

    de l'homme ? Luc 22, 48

    Et il y a des traductions où c'est encore plus

    perçant : Jésus lui dira MON AMI...!

    Ceux qui me connaissent, savent combien cela

    me touche. 

    J'ai voulu partager en mauvais Français,

    ce qui m'habite. J'espère que vous arriverez 

    à me lire.

     

    Pour ce qui concerne vos commentaires à 

    propos des migrants, je les comprend, et 

    je le vis comme vous. Mais regardons la

    maudite valeur que l'on donne à l'argent.

    La vie des êtres est en jeu à cause de l'argent.

    Pourquoi de guerres ? Pour le pétrole, etc.

    Tout cela me dépasse je l'avoue.

     

     

     

     

     

     

     

     

    MON AMI !!!

     

     

     

    Tu aimeras ton prochain comme toi-même...

    « BONNE NOUVELLE !Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 10:18

    Bonjour Ana, je te souhaite de passer un bon vendredi..

    GROS BISOUS

    5
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 09:17

    Bonjour Ana, un petit mot sur ton blog nous ferait plaisir...

    Bonne journée, gros bisous

    4
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 14:17

    hello petite Ana.. jesus a dit aimer vous les uns les autres..e.t actuellement, 

     rien n'est plus fort que ce message..

     j'espere que tu vas bien..ainsi que ton petit minou..

     belle semaine a toi  bisous  "V".

    .

     

    3
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 09:59

    Bonjour Ana, j'espère que tu vas bien...

    Bon mercredi, gros bisous

    2
    Mardi 6 Octobre 2015 à 09:59

    BONJOUR ANA !

    Comme tu le sais je suis agnostique et j'imagine plutôt un grand ordonnateur (Dieu) loin dans le temps et l'espace.

    Contrairement à toi je ne raisonne QUE sur l'être humain et les autres êtres vivants sur Terre et je verrais ton Dieu plutôt en moi, dans mon cœur.

    S'il m'arrive de voir les différences humaines (couleurs, mœurs, haine ou amour), ce ne sont que culture, c'est à dire tout ce l'on apprend avec nos parents, notre entourage ou ce que nous copions sur les autres (mimétisme).........Contrairement à la religion chrétienne je suis sûr qu'un enfant est l'innocence même (pas de péché originel) et c'est son environnement qui le modèle (Et çà peut être beaucoup de chose)

    C'est là qu'est le problème.

    Comme l'être humain à beaucoup plus de facilité d'évoluer vers le mal, la plupart des prophètes prêchaient donc la crainte de Dieu. Comme un garnement, l'être humain n'est sensible qu'à la peur (et encore).

    Si tu veux mon intime conviction, nous sommes condamnés à nous aimer parce que nous sommes tous interdépendants. C'est çà ou l'autodestruction !

    Il n'y a qu'un seul problème, un peuple d'amour devient faible et béat, alors que l'adversité et la violence induisent la force et la clairvoyance.

    C'est pour çà que je ne crois pas en l'être humain et que je me demande ce que sommes venu faire sur Terre !

    Gros bisous Ana !

     

    1
    Mardi 6 Octobre 2015 à 09:30

    Bonjour Ana, tes réflexions sur ce sujet sont très justes, pour juger son prochain il faut d'abord se juger soi-même...

    Bon mardi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :