• Trouver Dieu dans une poubelle de Manille

    Trouver Dieu dans une poubelle de Manille

    Les bidonvilles de Manille sont parmi les plus sordides au monde : des millions de Philippins y vivent dans la misère la plus noire. Pourtant le père Matthieu Dauchez y découvre le visage du Christ : « Quand je vois un enfant allongé dans un caniveau, c’est le Christ qui est couché parmi les ordures ».

    Le prêtre y voit des enfants blessés, parfois rejetés par leurs familles, et qui selon toute logique, devraient haïr la Terre entière. Souvent, il suffit qu’ils soient accompagnés et découvrent qu’ils méritent d’être aimés, pour pardonner, aimer à leur tour, assure le père Dauchez : « Ils ont en eux une volonté, de ne pas rendre le mal pour le mal, surnaturelle ». C’est dans cette bonne volonté héroïque que le prêtre voit la main de Dieu, jusqu’au fond des poubelles de Manille. Ces enfants ont simplement besoin d’une atmosphère familiale, aimante.

    « La question matérielle est un faux problème »

    Quand on lui demande de quoi son association a besoin pour venir en aide à ces enfants, il répond : « De prières ». Et n’en démord pas, osant dire que « la question matérielle est un faux problème ». Personne ne peut pourtant l’accuser de négliger les besoins vitaux de ces enfants. Avec l’association ANAK et le soutien constant de la Fondation Raoul Follereau, il leur fournit de quoi se nourrir et se vêtir, et leur permet d’être scolarisés. Pourtant, ces actions ne seraient rien sans le travail de fond qui est de soigner les cœurs de ces enfants. Leur donner à manger, les loger, et même les instruire, sans qu’ils se sentent aimés, serait comme « mettre un pansement sur une plaie purulente, sans la désinfecter », assure le prêtre.

     

    Proverbes 31: 8                                                       …:

     

     

     

    Pourquoi est-il nécessaire la prière ?

    Le jeune prêtre l'explique.

    La prière n'est pas seulerment celle des mots.

    Elle est faite dans le fond de notre coeur. Car sûrement, ce

    que nous portons dans notre coeur se répercute comme une goutte

    dans l'océan. J'ai un grand ami Musulman. Il prie et cela se

    répercute dans sa vie, dans son foyer mais aussi lorsque on le 

    rencontre. Chaque acte est fait avec Amour... et cela même lorsque

    on l'insulte parfois. Merci mon cher Ami Moussa pour les petits mots

    qui me font du bien, pour ce que tu me fais rire alors que je souffre.

    La prière est aussi celle du silence ... Devant ce qui se passe

    dans notre monde.

    Lorsque je prie, je descend dans mon coeur profond et là,

    tout est purifié...même le mal que l'on a de se voir incapable de

    faire tant des choses... Ma souffrance est celle de me voir

    ligotté à ma fatigue. Mais aussi de me reconcilier en vers ma propre

    personne. Aimer en moi cette petite personne que je suis.

    Prier c'est aussi trouver Jésus en moi et me sentir Aimée.

    Seulement ainsi, je peux lancer ce même regard sur les autres.

    Si, je pense aussi à ceux qui ne peuvent rien dire... ceux qui

    vivent, là, maintenant des bonbardements. Ceux qui sont cette

    nuit dans le froid, pas loin de moi. Non, je ne dors pas sans

    que mon coeur ne pense pas à eux. 

     La prière n'est pas sans répercussion. Elle est comme le cris

    du coeur qui veux étreindre la terre entière.

     

    "Aime la vie et la vie t'aimera. Aime les gens et les gens t'aimeront" - citation d'Arthur Rubinstein:

     

     

    « Je crois à une transcendance ...Car, si l'on fait ces choses au bois vert... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:02

    Bravo à ce cher prêtre,je dirais oui,il est important de prier pour ces personnes,ces enfants,car si nous sommes loin d'eux,ils n'en reste pas moins que la misère existe,a des degrés inimaginables.

    je ne regarde pas la tv,car je sais que les médias n'aiment pas ces sujets,et pourtant,si l'on nous montrerait un peu la réalité,peut être,le monde évoluerais ,à titre constructif et non régressif.

    bisous

    6
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 10:07

    la création du jour

    poignet gauche dans le plâtre

    5
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 09:49

    la création du jour

    Bonjour Ana, je te souhaite de passer une bonne journée.

    GROS BISOUS

    4
    Mardi 8 Novembre 2016 à 18:38

    BONSOIR NANI !

     

    Comme aurait dit Albert EINSTEIN, tout est relatif, même la misère !

    J'ai vu des enfants français pleurer parce qu'ils n'avaient pas eu de Smartphone à Noël et accusaient la pauvreté de leur famille exploitée par les capitalistes !

      Oups !

    On a vu des enfants des poubelles du Caire crier de bonheur quand ils ont découvert quelques pièces de monnaie sous les faillis immondices du petit peuple cairote !

    Ré-Oups !

    Le bonheur ne se défini pas en fonction des plus "goinfres" mais fonction de ceux avec qui tu peux partager un morceau de pain et les voir sourire !

    Les injustices existent depuis longtemps, mais nous ne le savions pas avant l'apparition des MÉDIAS !

    Était-ce injuste ?....Non !....Nos lointains ancêtres avaient des problèmes identiques (même pire) que ceux des miséreux des bidonvilles et il n'y avait pas, à l'époque, l'opulence de notre monde occidental à stigmatiser !

    J'aurais aimé avoir eu le courage, de me déplacer, de vivre, de participer à la vie de ces indigents chez eux, parce que ces pauvres seraient prêt à reprendre notre ancien chemin de l'évolution sans tendre la main si.....si.....nous ne nous évertuons pas à leur vendre nos produits de pure consommation.

    Mais comme dit Claude, seulement un peu d'amour serait déjà un un bon commencement !

    Donner est plus enrichissant que de recevoir !

     

    Gros Bisous Nani !

     

    3
    Mardi 8 Novembre 2016 à 15:49

    Merci ma chère Nani,

    de nous montrer tout cela, c'est vrai que c'est l'amour qui est primordial dans tout ce qui doit se faire.

    Et toujours regarder l'autre avec les yeux du Christ, qu'il a en lui,comme nous tous.

    Ce prêtre donne tout son Amour et sa vie à tous ces enfants, c''est merveilleux.

    A bientôt ma Nani et mes bisous plein d'amour de Dieu.

    2
    Mardi 8 Novembre 2016 à 11:47

    la création du jour

    Bonjour Ana, merci de m'avoir donné de tes nouvelles ainsi que l'état de santé d'Alain, j'espère que ce caillot va se dissoudre...

    Un bel article qui nous rappelle que nous devons aimer notre prochain..

    Bonne journée, gros bisous

    1
    Mardi 8 Novembre 2016 à 07:46

    On en revient toujours au même sujet, il faut donner de l'amour, encore et toujours, donner son amour.

    Dans cette société ou l'on nous parle sans cesse de généreux donateurs on se rend compte que ce qui manque le plus et à tout les niveau, c'est l'amour, car chacun garde l'amour de lui même pour lui, très peu de personnes donnent leur amour aux autres. Donner son amour n'est pas faire de grands discours, c'est agir au quotidien dans chaque instant de sa vie, c'est ce que fait le père Mathieu

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Météo Vincennes Vincennes météo France