• SI TU LE VEUX....

    L'évangile du jeudi (Mc 1, 40-45)

     

    Un lépreux vient à Jésus et le supplie de le purifier: “Si tu le veux, tu peux me purifier”. Jésus tend la main et le touche en disant: “Je le veux, sois purifié”. A l’instant, il est guéri. Jésus lui défend d’en parler mais lui recommande d’aller faire constater la guérison par un prêtre et de faire l’offrande prescrite dans la Loi. Une fois parti, l’homme répand la nouvelle ce qui oblige Jésus à éviter les lieux populeux.

     

    Mes Amis, qu'il est difficile de " Venir à Jésus "

    Je ne comprend pas cette peur de venir vers QUELQU'UN

    qui nous Aime. Pour venir vers Lui il est nécessaire

    d'avoir la simplicité des enfants. Les petits enfants n'ont

    pas honte de courrir vers Jésus.  

    La simplicité des enfants de Dieu.... Cette scène est

    impressionnante de simplicité. Le lépreux a besoin de peu de

    mots pour formuler sa demande. Tout de suite, Jésus étend

    sa main et opère la guérison. Nous ressentons une intimité

    entre le malade et Jésus. Jésus connaît cet homme, il

    connaît son cœur. Le lépreux, lui, sait à qui il s’adresse et

    quel est son pouvoir. La foule semble disparaître, la ville

    aussi : seul le regard d’amour et de reconnaissance entre

    Jésus et le lépreux subsiste. Un court dialogue et voilà le

    lépreux guéri de son mal pour toujours. A regarder de près,

    nous découvrons dans le cœur du lépreux une ouverture

    totale à la volonté de Dieu : « Si tu le veux, tu peux me

    purifier ». Si cela est ton plaisir et tu veux me guérir,

    sinon je continuerai avec ma vie telle qu’elle est... Cette

    docilité et cette simplicité ont sûrement attendri le maître.

     

    Ce que dit cet évangile ce n'est pas un conte, cela

    a été rapporté pas les disciples de Jésus. Eux qui ont

    vu Jésus, qui partageaient tout avec Lui.

     

    Mais aujourd'hui même si la maladie de la lépre est éradiqué

    de plus en plus - pas totalement ! - 

    Il y a une lépre qui rend malade l'être interieur.

    Cette sensation de croire que l'on n'a pas besoin de Jésus.

     

    On confond ce que l'on voit parmi les chrétiens. 

    On est très exigeant envers les autres. Un chrétien

    peut donner du mauvais exemple parfois, mais personne

    n'est pas parfaite sur cette terre. 

    Regardons ce qui vient de nous arriver ces derniers

    jours en France. Il faut se respecter. Ceux qui croient 

    et ceux qui ne croient pas. RESPECT DE L'AUTRE. 

    Dieu nous respecte même quand on blasphème son NOM.

     

    Merci Karine, tu as dit tout !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jésus après sa Réssurrection damanda à Pierre

    qui l'avait renié trois fois :

    PIERRE M'AIMES-TU VRAIMENT ?

     

    Et Pierre dit à Jésus

     

    Maître, tu sais TOUT, tu sais que je t'Aime

     

     

     

     

     

     

     

    CRIONS DE JOIE

     

    CAR NOUS SOMMES

     

    CHERIS PAR JESUS

     

     

    SI TU LE VEUX....

    « SEIGNEUR, POURQUOI ?LA LIBERTE D'EXPRESSION ET LE RESPECT »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 14:01

    Bisous Nanie.

    1
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 09:50

    Bonjour Ana, Jésus  nous aime même avec nos défauts...LAISSONS LE ENTRER DANS NOTRE COEUR .... avec lui nous serons plus fort contre les adversaires qui nous entourent..

    Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :