• Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite m'oublie !

     

     

     

     

     

    Psaume 137(136),1-2.3.4-5.6.
     

     Au bord des fleuves de Babylone 

    nous étions assis et nous pleurions,
    nous souvenant de Sion ;
    aux saules des alentours
    nous avions pendu nos harpes.

    C'est là que nos vainqueurs
    nous demandèrent des chansons,
    et nos bourreaux, des airs joyeux :
    « Chantez-nous, disaient-ils,
    quelque chant de Sion. »

    Comment chanterions-nous un chant du Seigneur
    sur une terre étrangère ?
    Si je t'oublie, Jérusalem,
    que ma main droite m'oublie !

    Je veux que ma langue s'attache à mon palais
    si je perds ton souvenir,
    si je n'élève Jérusalem,
    au sommet de ma joie.

     

     

     

     Le souvenir indéfectible de Jérusalem interdit aux déportés de se prêter, fût-ce matériellement sans que le cœur y soit, à ce qui leur est demandé. Ici, le psalmiste demande que, s’il oublie Jérusalem, sa main devienne incapable de jouer de la harpe et que sa langue devienne incapable de chanter. C’est le seul souvenir de Jérusalem qui est le sommet de la joie. Son cœur n’est pas partagé entre Jérusalem et Babylone ; il appartient tout entier à la patrie et à la foi de son peuple. L’amour dû à Jérusalem est un amour farouche et jaloux ! Le psaume offre un exemple d’attachement indéfectible à Dieu, un attachement intransigeant, qui ignore les compromissions, qui ne pactise pas avec le mal ; pas de demi-mesures, pas d’hésitations.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    egypte-torah

    La sortie d'Egipte

     

     

    Mes Amis, je fais cet article en pensant à TOUS.

    Chrétiens, non croyants, chercheurs de Jésus.

    Pour vous qui contemplez la beauté de la création

    et que avez besoin que de cela. Pour tous, car mon

    coeur est fait pour l'Amitié et la fraternité.

    Que personne se sente exclu !

    Que personne dans ce blog se sente dans une terre

    étrangère !!!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLOG YOU

     

     

     

    Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite m'oublie !

    « MON AMIE SIMONE WEIL"Que tous soient un, comme nous sommes un" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Lundi 16 Mars 2015 à 17:24

    Bonjour nani
    comme elle est belle la nature que Dieu a créé
    pourquoi serai-je en colère contre toi?
    j’ai récupéré mon ordinateur ,mais ma connexion internet reste lente
    Un rayon de soleil avec quelques nuages ,mais frais ce matin
    Je te souhaite de passer un bon  début de semaine
    je t'embrasse très fort et saches que je pense bien à toi

    2
    Lundi 16 Mars 2015 à 09:50

    Bonjour Ana, bel article qui montre tout ce que Dieu a crée et que l'on peut voir chaque jour...

    Le soleil brille aujourd'hui dans un ciel nuageux...

    Bon lundi, gros bisous

    1
    Lundi 16 Mars 2015 à 06:33

    Très joli psaume.... Et belle interprétation de Grégory Turpin

    Bon et doux lundi Nani

    Bisous

    timilo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :