• Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?


     

     

    Vendredi de la 3e semaine de Pâques

    Livre des Actes des Apôtres 9,1-20.
     

     

    En ces jours-là, Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. Il alla trouver le grand prêtre
    et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur, il les amène enchaînés à Jérusalem.
    Comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté.
    Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? »
    Il demanda : « Qui es-tu, Seigneur ? » La voix répondit : « Je suis Jésus, celui que tu persécutes.
    Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire. »
    Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient la voix, mais ils ne voyaient personne.
    Saul se releva de terre et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas.
    Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire.
    Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur lui dit : « Ananie ! » Il répondit : « Me voici, Seigneur. »
    Le Seigneur reprit : « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude : tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. Il est en prière,
    et il a eu cette vision : un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue. »
    Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem.
    Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »
    Mais le Seigneur lui dit : « Va ! Car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël.
    Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »
    Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. »
    Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé.
    Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours à Damas avec les disciples
    et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.

     

     

     

     

    Mes Amis, aujourd'hui nous lisons l'histoire de la

    conversion de Paul de Tarse.

    Ce dialogue de Jésus et de Paul. 

     

    " Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? »
    Il demanda : « Qui es-tu, Seigneur ? » La voix répondit : « Je suis Jésus, celui que tu persécutes."

     

    Cela tombe bien en ce temps des persécution.

    Vraiment, qui cherchent ceux qui tuent les

    chrétiens ? En faite c'est le Christ. Pour eux

    le Christ n'est pas le fils de Dieu. 

    Pourquoi tant d'haine ? 

     

    Nous lisons ou écoutons... tant des crimes !

    Tant de mal fait aux innocents...les enfants,

    les personnes âgées. 

    Plus de respect pour celui qui est plus fragile.

     

    Mais que tout ceci ne nous enlève pas la paix, le

    dernier mot revient à l'Amour...plus fort que 

    l'haine et que les armes.

    Croyons plus que jamais que l'Amour est le

    rocher fort où l'haine se brise.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'AMOUR PLUS FORT

     

     

     

    QUE L'HAINE

     

     

     

     Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?

     

     

    « Aimant tout en moi, même ma faiblesse…A QUATRE ANS... ET A 87 ANS... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 25 Avril 2015 à 14:27

    BONJOUR ANA !

    La Haine est le pendant de l'Amour, ce sont des sentiments humains !

    La sauvagerie humaine est un manque d'éducation. J'ai connu un chrétien baptisé, qui allait toutes les semaines à la messe et qui est toujours en prison pour meurtre. Il dort, sans doute, sur ses deux oreilles, il se confessait régulièrement et l'absolution l'apaise.

    Par contre, pour moi, s'il me venait de tuer quelqu'un par haine, jamais je ne trouverais la paix. Comme je le disais à Lucette, je suis "handicapé" de la Foi !

     

    En Syrie, en Irak, en Afghanistan ou au Yémen, ce ne sont pas des croyants mais des "animaux sauvages". Si, lors de leur enfance, leurs parents et leurs familles s'étaient penchés sur leur éducation (encore faut-il qu'elle soit pacifique) il n'y aurait pas de Djihadiste.

    Je suis passé à TARSE voir le puits de St Paul (sa maison n'existe plus), il est entouré de musulman et il y en a même qui font des vœux à Paul. Tout comme à la Vierge Marie à Ephèse (à l'Ouest de la Turquie), on voit même la page du Coran où on parle de Marie la mère du Christ !

    Si tu vas à DEMRE (entre Antalya et Bodrum), tu trouveras la statue de Saint Nicolas avec deux enfant. Nous sommes en pays d'Islam, où les représentations humaines sont interdites par le Coran, et pourtant aucun musulman ne la touche (Elle est même moins vandalisée que celles qui sont en France).

    Tu vois, ce n'est qu'une question d'éducation !

    Bisous Ana !

    1
    Samedi 25 Avril 2015 à 09:44

    Bonjour Ana, la haine est un sentiment horrible que nous devons bannir de notre vie... Jésus aimait tout le monde... Pourquoi doit-il y avoir encore tant de haine sur notre terre... Quand cessera les persécutions contre les chrétiens...

    Bon samedi chère petite amie... Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :