• REPONSE : DU LIEN D'AMOUR ENTRE DEUX ÊTRES

     

    Philippe de Champaigne, Le Repas chez Simon, Nantes, Musée des Beaux-Arts:

     

     

    Une femme verse du parfum sur Jésus

    (Luc 7.36-8.3)

     

     

    Voir et comprendre

     

    Il est impossible que Marie-Madeleine ne fût pas amoureuse du Christ. Il délivre cette femme de l'esclavage de sept démons, il accepte publiquement son geste d’hommage, il prend non moins publiquement sa défense et il humilie ses ennemis. Cette femme est en outre très sensible à l’amour. Elle se sait distinguée, elle se sait préférée. Elle trouve en cet homme un refuge, une force, une noblesse. Marie aime prodigalement.

     

    De même, il est impossible que Jésus n’eut pas une grande affection et une prédilection pour cette femme. Chez Simon le pharisien, il est touché par l’audace de son geste qui dévoile son grand amour. A Béthanie, il trouve en elle un cœur disponible et ouvert à sa Parole (Lc 10, 38). Ensuite, elle verse un nard très pur sur Jésus qui lui fait une louange pour l’éternité (Mc 14, 9). Toujours à Béthanie, Jésus ressuscite Lazare à la prière de Marie, et non à celle de Marthe (Jn 11, 33).

    Jésus aime ceux qui se laissent aimer tels qu’ils sont.

     

    Ces deux cœurs se comprennent et s’attirent. L’un donne largement ; l’autre reçoit avec reconnaissance. D’une part, Jésus trouve en Marie une âme en qui il peut parfaitement accomplir la mission pour laquelle il est venu sur terre. Il la sauve intégralement. Comme l’argile dans la main du potier, Jésus relève cette femme, la guérit, la libère, la fortifie, parle à son cœur et lui enseigne sa Parole.

    Enfin il se manifeste à elle après sa résurrection et l’envoie en mission. D’autre part, Marie découvre l'amour parfait. En aimant Jésus, elle remonte à la source de cet amour et se plonge dans l’amour divin. A Béthanie, elle devient disciple en écoutant la Parole et en contemplant cet amour. A la Résurrection, elle devient apôtre et missionnaire.

    Son amour pour Jésus a traversé la mort. Elle peut annoncer librement celui qu’elle aime passionnément. Pour elle, « vivre, c’est le Christ » (Ph 1, 21).

     

    « Quand on a été près d’une pauvre créature déchue l’instrument de la lumière qui lui révèle sa chute et qui lui rend son élévation, cette cure sublime d’une mort qui devait être éternelle inspire quelquefois aux deux âmes un indéfinissable attrait né du bonheur donné et du bonheur reçu » (Lacordaire).

     

    On conçoit très bien qu'un mariage n'est pas parfait, tant qu’il n’est pas consommé. Mais une épouse ne donne pas que son corps, elle se donne corps et âme à son époux. Il est évident qu'à travers le corps, l’époux étreint l’âme. 

    Dieu est l’époux de l'âme. L'acte de contemplation est une étreinte de l'âme par Dieu, aussi totale, aussi poignante, aussi vertigineuse que l'union de deux corps.

     Et à travers l’âme, c'est tout l’être qui est saisi par Dieu. Tel est le sens du vœu de virginité dans le christianisme.

    C’est d’une telle étreinte de l’âme que Marie-Madeleine avait été saisie. Oui, elle aimait le Christ. Elle l’aimait de tout l’élan de son être. Cet amour était sage et pur, il obéissait. Telle était la grande âme de Marie-Madeleine

     

    Alexander Ivanov. The Appearance of Christ to Mary Magdalene.

     

    Mes amis d'internet,

     Jésus n'a jamais connu de femme.

    Depuis mon enfance j'ai compris que Jésus serait

    mon unique Amour. 

    Aucun homme n'aurais pas pu remplir mon âme.

    Je lui ai consacré mon corps et mon âme et

    je suis remplie de bonheur. Mes enfants

    sont les gens que je rencontre...

     

    « Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. » Mc 16, 6b - Hozana:

     

     

    « Je vous souhaite de belles vacances !!!A BIENTÔT SI DIEU LE VEUT ... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Février 2017 à 09:52

    Nouvelles de mes mains

    Bonjour Ana, très bel article sur Marie Madeleine..

    Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :