• Pour les pauvres, les personnes âgés seules et gens de la rue

    Armand Marquiset ©D.R.

    En 1939, après un long cheminement intellectuel et spirituel, Armand Marquiset décida de consacrer sa vie aux plus pauvres et fonda les petits frères de pauvres

     

    Résultat de recherche d'images pour "Histoire du chateau d'Achy et les petits frères de pauvres"

    Comme dix autres personnes âgées, Marie-Thérèse Raballand est invitée à passer une semaine de vacances au château d\'Achy, pour rompre la solitude. "> Achy : la vie de château à 87 ans  

     

    Fichier:Achy-FR-60-château-08.JPG

    • Château d'Achy : construit vers 1730 par la famille de Carvoisin. Au début du XIXe siècle, Charlotte Mélanie de Carvoisin l'apporte en mariage à Gaspard, marquis, puis duc de Clermont-Tonnerre, Pair de France, ministre sous la Restauration. Leur descendance, la Maison de Clermont-Tonnerre, conserve le château jusqu'en 1952. La demeure comprend soixante-cinq pièces dans un parc de 19 hectares [16].L'association des Petits frères des Pauvres, propriétaire du château depuis 1952, l'a rénové et aménagé en « maison de vacances »  pour les personnes seules, pour les pauvres handicapés etc
    • Petits frères de pauvres sans aucune confession religieuse
    • ....

    Histoire 

       Au milieu d'un domaine de plus de 20 hectares, trône en lisière de forêt un majestueux château du XVIIIe siècle, autrefois propriété de la famille Clermont-Tonnerre. Cet édifice de 65 pièces a été acquis en 1952 par l'association des petits frères des Pauvres, fondée six ans plus tôt par le comte Armand Marquiset. Doté d'une importante fortune mais sans enfant, celui-ci avait déjà fait don à l'association de sa maison natale de Gagny en région parisienne.
    Son objectif : combattre l'isolement des personnes âgées les plus pauvres, d'abord tout au long de l'année par des visites et des accompagnements, mais aussi en leur offrant des séjours de vacances dans des lieux de qualité.

    500 pensionnaires accueillis chaque année

    Chaque année, le château d'Achy reçoit près de 500 personnes âgées, isolées et en situation de précarité, pour une durée moyenne d'une dizaine de jours. «C'est une bien belle mission que la nôtre», assure Thierry Leclerc, entré au château en 1987 comme responsable de l'entretien avant d'en devenir le directeur en 2001. « Notre action s'inscrit dans la volonté de l'association de rompre la solitude des personnes âgées, qui entraîne souvent une dégradation physique et conduit à la dépendance , poursuit Thierry Leclerc. En recevant chaque semaine à leur domicile les visites de nos bénévoles, en passant des vacances de rêve dans l'une des dix maisons du bonheur existant à ce jour, nos "vieux amis" retrouvent peu à peu la joie de vivre et même l'appétit».

    À Achy, tout est mis en oeuvre pour faire de leur séjour un moment d'exception. Chaque groupe est composé d'une vingtaine de personnes, entourées d'accompagnateurs bénévoles, disposant de chambres simples ou doubles équipées de sanitaires particuliers. Douze d'entre elles ont obtenu en 2007 le label Tourisme Handicap, à l'occasion de la remise aux normes complète de l'établissement.

    Un programme d'animations est proposé : sorties à l'extérieur à l'aide des deux véhicules mis à disposition, ou après-midi de jeux de société, de chansons dans l'enfilade des salons du rez-de-chaussée. « Depuis 2007, on enregistre une nette progression des demandes, et nous avons atteint en 2010 un taux d'occupation de 210 jours », se réjouit Thierry Leclerc, avec le sourire qui ne le quitte jamais.

    Des bénévoles enthousiastes

    Les petits frères des Pauvres fonctionnent principalement grâce aux dons des bienfaiteurs et à la générosité de bénévoles, qui n'hésitent pas à offrir leur temps libre aux personnes âgées démunies. À 20 ans, Claire, étudiante à Amiens, s'est tout de suite portée candidate quand elle a trouvé l'annonce sur internet. « Ça fait chaud au coeur de voir comme ils sont heureux ici, mais demain, pour leur départ, cela va être un peu dur », glisse-t-elle en épluchant les pommes de terre. Magali, quant à elle, est venue de Seine-et-Marne pour ce qu'elle définit comme une « expérience énorme », tandis que la chef d'équipe de 32 ans, Fatiha, assistante de petite enfance, anime sur Paris où elle est bénévole permanente un atelier mensuel de bien-être pour les petits frères.« Au-delà de tout l'accompagnement affectif, social, juridique et économique qui leur est apporté, il est nécessaire que des bénévoles s'impliquent autour d'eux pour leur faire la vie plus belle », estime l'un d'eux, Bruno, 59 ans. « Et l'on reçoit au moins autant que l'on donne », reprend-il.

    De notre correspondante Brigitte BRUANDET - Le Courrier Picard - 1/8/2011

    ----------

    Témoignage personnel de mon passage

    avec mes amis de la rue et les petits frères de Mère Teresa de Paris

    Image associée

    J'ai passé quelques jours lorsque je faisais partie des amis des gens de la rue dans un château à Achy dans l'Oise. Les propriétaires avaient fait don aux petits frères des pauvres qui s'occupent des personnes âgées mais aussi des démunies sans avoir ( ils n'appartiennent pas à aucune confession religieuse. Ce don était pour que les petits frères amènent passer des vacances les personnes âgées et handicapes. et ils la prêtaient aux frères de Mère Teresa pour amener les gars et filles de la rue. Je suis allée plusieurs fois et la première fois je me suis crue à Versailles ! Avec des sales différentes en bas. Maintenant   il s'est amélioré par les dons des visiteurs et il y a même l'ascenseur !  Il se trouve dans un minuscule village ? Vraiment minuscule car pas de boulangerie etc. Il faut avoir une voiture pour aller au village voisin.

    Et il y a une cuisinière. Si tu avais goutté leur plat !!! et les belles table avec les gars ... les pauvres regardent et ne disent rien c'est une manière de parler car on voit leur yeux.

     

    Citations extraites du livre « Une idée philosophique par jour » (3)

    La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité mais la protection des minorités. (Albert Camus) 

    « "La différence qu'il y a entre un ange et une personne? Des souhaits pour ceux qui souffrent de la canicule »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    Mardi 7 Août à 15:31

    Toujours touchants, tes articles sur la condition humaine qui nous fait réfléchir sur la dure réalité.

    Gros bisous.

    Hugues

    7
    Lundi 6 Août à 09:48

    La création du jour

    Bonjour Ana, il faisait moins chaud ce matin, mais les degrés grimpent doucement, vivement mercredi que l'on retrouve une température plus clémente..

    Bonne journée en compagnie de Titi, gros bisous

    6
    Dimanche 5 Août à 09:06

    La création du jour

    Bonjour Ana, pas de changement ce matin, il fait aussi chaud.

    Passes un bon dimanche en compagnie de Titi au frais.

    Gros bisous

    5
    Samedi 4 Août à 10:30

    La création du jour

    Bonjour Ana, la chaleur est étouffante ce matin, 28°dans la maison, vivement mercredi où la température doit baisser..

    Fais bien attention à toi et à Titi

    Voilà où j'aimerai être...

    Bonne journée, gros bisous

    4
    Samedi 4 Août à 07:54

    coucou Ana

    Voilà un article qui donne à réfléchir sur la condition humaine et surtout les plus démunis

    Je te souhaite un très bon weekend 

    Résultat de recherche d'images pour "image chat bon week end"

    Bisous à vous deux

    Attention Titi les routes sont brûlantes pour ses patounes

    Marie

    3
    Samedi 4 Août à 06:59

    J'aime bien cette phrase d'Albert Camus en conclusion de ton article, elle résume tout.

    Tu m'excuseras, je n'ai pas pu passer hier, une panne de serveur m'a privé d'internet toute la journée, je dois encore répondre à ton mail, j'espère pourvoir le faire dans la journée

    Amicalement

    Claude

    2
    Vendredi 3 Août à 09:56

    La création du jour

    Bonjour Ana, bel article sur cet endroit magnifique qui accueille les plus démunis, c'est une belle oeuvre...

    Je suis comme la glace je fonds par cette chaleur..

    Bonne journée, gros bisous

    1
    Jeudi 2 Août à 17:06

    On passe beaucoup de temps à critiquer  la religion catholique, et on ne parle pas assez des petits frères des pauvres, du secours catholique, de Saint  Vincent de Paul

     Merci pour ton article

     Bonne soirée

     Amitié

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :