• PIERRE, TU ES PIERRE

    Saints pierre et paul 1

     

     

     

     

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-

    19.

     

    En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? »
    Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
    Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
    Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »
    Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
    Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
    Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

     

     

     

    Mes Amis nous fêton une grande Solemnité en ce jour.

    Ce sont le deux Apôtres Pierre et Paul.

    Pour Pierre son vrai nom c'esKephas. C'est le nom

    araméen de l'apôtre Pierre.

    Il est rebaptisé Pierre par le Christ, en raison du rôle

    qu'il va jouer pour l'Eglise : "Tu es Pierre, et sur cette

    pierre je bâtirai mon église." (Matthieu, XVI, 17). La

    mission qui lui est confiée, être un pêcheur d'hommes,

    est celle de toute l'Eglise.

    Pierre est mêlé à tous les épisodes de la vie de Jésus.

    Il est singularisé non seulement par le rôle que lui

    confie le Christ mais aussi par toute une série

    d'épisodes comme le lavement de pieds ou le

    reniement (Mt, 26, 69-75). En effet, Pierre est celui qui

    renie le Christ trois fois. Cette faiblesse qui se

    reproduit lors de sa mort (voir ci-dessous), contribue à

    humaniser une figure par ailleurs très hiératique, celle

    du gardien qui détient la clef du paradis ("Je te

    donnerai les clefs du Royaume des cieux", Matth.,

    XVI, 19). Dans un premier temps, Pierre dirige la

    communauté chrétienne en Palestine avant de céder

    sa place au frère (ou demi-frère) de Jésus, Jacques.

    Contrairement à ce dernier, il est plutôt favorable à

    l'acceuil des Gentils, les non juifs, idée défendue par

    Paul. Il part alors exercé son apostolat en Palestine et

    en Asie mineure. Mis en prison par Hérode, il est

    délivré par un ange.

     

    Vers 44, il part pour Rome où il organise l'Eglise romaine dont il serait le premier évêque. Dans un premier mouvement il aurait fui son martyre. Mais dans sa fuite, il aurait rencontré le Christ portant sa croix et allant vers Rome. A la question "Où vas-tu, maître ?" (Quo vadis, domine), le Christ lui aurait répondu qu'il allait se faire crucifier une seconde foi puisque lui, Pierre se défilait.)

     

    Nous pouvons nous encourager, en pensant

    que celui qui a été choisi pas le Christ, était

    un homme avec ses faiblesses.

    En effet, le seul fait de vouloir suivre le Christ,

    ne nous épargne pas de porter nos faiblesses.

    Beaucoup sont scandalisés par certains

    membres de l'Eglise, c'est vrai, nous sommes

    tous de pauvres pécheurs.

    C'est dans notre faiblesse que le Christ 

    montre SA FORCE.

    Je n'ai pas d'honte de me sentir faible et pauvre,

    seul le Christ est, moi je ne suis que un

    humble et misérable instrument...avec mon

    témperament, ma manière entière de parler.

    Mais je demande pardon, car nous, vases fragiles,

    nous portons le Christ à nos frères. 

    Seigneur, donnez-moi ta grâce pour chaque minute

    de ma vie sur cette terre. 

     

     

    Le tombeau de Pierre

     

     

     

     

     

    SEIGNEUR,

     

     

     

    DONNEZ-MOI

     

     

     

    UN COEUR QUI ECOUTE

     

     

     

     

    PIERRE,  TU ES PIERRE

    « TALITHA KOUMPOUR MOI, DIEU N'EXISTAIT PAS... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :