• PAR AMOUR DE L'HUMANITE

    1
       

     

    Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir ; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre.

         
    2
    Puis il dit : Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit ; lavez-vous les pieds ; vous vous lèverez de bon matin, et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit dans la rue.
    3
    Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent.
    4
    Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux vieillards ; toute la population était accourue.
    5
    Ils appelèrent Lot, et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions.
    6
    Lot sortit vers eux à l'entrée de la maison, et ferma la porte derrière lui.
    7
    Et il dit : Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal !
    8
    Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme ; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit.
    9
    Ils dirent : Retire-toi ! Ils dirent encore : Celui-ci est venu comme étranger, et il veut faire le juge ! Eh bien, nous te ferons pis qu'à eux. Et, pressant Lot avec violence, ils s'avancèrent pour briser la porte.
    10
    Les hommes étendirent la main, firent rentrer Lot vers eux dans la maison, et fermèrent la porte.
    11
    Et ils frappèrent d'aveuglement les gens qui étaient à l'entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, de sorte qu'ils se donnèrent une peine inutile pour trouver la porte.
    12
    Les hommes dirent à Lot : Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t'appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.
    13
    Car nous allons détruire ce lieu, parce que le cri contre ses habitants est grand devant l'Éternel. L'Éternel nous a envoyés pour le détruire.

    1
        Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir ; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre.      
    2
    Puis il dit : Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit ; lavez-vous les pieds ; vous vous lèverez de bon matin, et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit dans la rue.
    3
    Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent.
    4
    Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux vieillards ; toute la population était accourue.
    5
    Ils appelèrent Lot, et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions.
    6
    Lot sortit vers eux à l'entrée de la maison, et ferma la porte derrière lui.
    7
    Et il dit : Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal !
    8
    Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme ; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit.
    9
    Ils dirent : Retire-toi ! Ils dirent encore : Celui-ci est venu comme étranger, et il veut faire le juge ! Eh bien, nous te ferons pis qu'à eux. Et, pressant Lot avec violence, ils s'avancèrent pour briser la porte.
    10
    Les hommes étendirent la main, firent rentrer Lot vers eux dans la maison, et fermèrent la porte.
    11
    Et ils frappèrent d'aveuglement les gens qui étaient à l'entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, de sorte qu'ils se donnèrent une peine inutile pour trouver la porte.
    12
    Les hommes dirent à Lot : Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t'appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.
    13
    Car nous allons détruire ce lieu, parce que le cri contre ses habitants est grand devant l'Éternel. L'Éternel nous a envoyés pour le détruire.

     

     Ce n'est pas facile de faire certains articles.

    Je voulais juste, dire ce que j'ai découvert.

    J'ai été choquée de savoir, que les enfants

    en ce moment, ont dans le programme scolaire

    ces aberrations.

     

     

     

    Dans ma vie j'ai fait des péchés;

    mais je ne savais pas, la consequence

    que cela avait vis à vis de l'humanité.

    Je crois vraiment, que chaque acte de 

    notre vie a une valeur inmense.

    Le plus petit acte d'Amour, vaut de l'or.

    C'est pour cela, que Jésus est venu

    parmi nous, pour nous montrer le vrai

    chemin.

    On peut s'écarter parfois, 

    cela n'est pas important, si l'on revient 

    au vrai chemin.

    Ce que nous savons, ce que dans ce chemin,

    nous trouvons la joie profonde?

    Notre Dieu et un Dieu d'Amour.

    Je remercie à ceux ou celles, qui m'ont

    aidé sur mon chemin.

     

     

    SEIGNEUR MONTRE-NOUS

     

    LE CHEMIN

     

     

    PAR AMOUR DE L'HUMANITE

     

     

     si vous voulez, regardez, sur l'autre blog.

    http://nanipeinture.canalblog.com/

    Et je voudrais vous dire que dire les

    choses, n'est pas toujours de la colère.

    Il faut lire l'air du temps

     

     

    « REGARDEZ SVP . MERCIVOUS ETES MES AMIS DIT JESUS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Mai 2014 à 09:38

    Bonjour Ana, merci pour ce bel article... Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :