• NE CRAINS PAS, MOI JE VIENS A TON SECOURS

     

     

     

     

     

    Livre d'Isaïe 41,13-20. 

     

    C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton secours. »
    Ne crains pas, Jacob, faible vermisseau, Israël, misérable mortel. Je viens à ton secours, déclare le Seigneur ; ton rédempteur, c'est le Dieu Saint d'Israël.
    J'ai fait de toi une herse à broyer la paille, toute neuve, hérissée de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer, et réduire les collines en menue paille ;
    tu les passeras au crible, le vent les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur, ta fierté dans le Dieu Saint d'Israël.
    Les petits et les pauvres cherchent de l'eau, et il n'y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonnerai pas.
    Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources dans les ravins. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines.
    Je mettrai dans le désert le cèdre et l'acacia, le myrte et l'olivier ; je mettrai dans les terres incultes le cyprès, le pin et le mélèze,
    afin que tous regardent et reconnaissent, afin que tous considèrent et découvrent que la main du Seigneur a fait tout cela, que le Dieu Saint d'Israël en est le créateur.

     

     

    Mes Amis, en cette lecture d'Isaïe,nous sommes plongés

     dans la tendresse du Seigneur. Ah si nous pouvions 

    nous laisser Aimer...

    Se laisser Aimer ce n'est pas toujours facile. C'est plus facile 

    de donner que de se sentir "deviteur de l'Amour "

    Alors le Seigneur viens à nous en petit enfant fragile...

    Il nous dit son Amour dans le silence d'un petit

    enfant qui ne sait pas encore parler.

    Quelle Tendresse de notre Seigneur. 

     

     

    Lorsque Dieu se fait homme, il choisit d’être tout le contraire de ce qu’on croit important : la richesse, les honneurs, la gloire. Il ne naît pas à Rome ni à Jérusalem, mais dans un humble village. Il n’a même pas de maison, il n’est pas accueilli. On le couche dans la mangeoire, sur le fourrage qu’on donne aux bêtes.

    Dieu se fait homme en la personne d’un petit enfant. Il se manifeste  à des personnes humbles, apparemment sans importance.

    Les bergers de Bethléem sont évangélisés : ils sont bouleversés par la gloire du Seigneur qui, par son ange, leur annonce l'événement de Noël. Ils vont voir et trouvent Marie, Joseph et l'enfant. Ensuite, ils deviennent évangélisateurs : ils parlent, ils font connaître à tout le monde ce qu'ils ont entendu et vu. Tous s'émerveillent, et Marie garde toutes ces choses en son cœur.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU 

     

    « VENERZ A MOI VOUS TOUS QUI PEINEZDIMANCHE DE LA JOIE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 10:44

    Bonjour Ana, en attendant le plaisir de te lire, je te fais de gros bisous

    2
    Samedi 13 Décembre 2014 à 10:02

    Bonjour Ana, pas d'article aujourd'hui... J'espère que tu vas bien.. Le ciel bleu des derniers jours à laissé sa place à un ciel nuageux.. Il fait encore 10° ce matin... Bonne journée, gros bisous

    1
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 10:04

    Bonjour Ana, Jésus nous tend la main, ne la refusons pas... Avec lui nous pouvons affronter les difficultés que nous rencontrerons sur notre chemin...Bonne journée chère petite amie, gros bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :