• "N'ap­pelez personne d'autre que Lui Maître"

     

    Le Seigneur se présente à nous comme un pédagogue. Et c'est pourquoi Il nous dit : "N'ap­pelez personne d'autre que Lui Maître" "N'appelez personne d'autre que le Père, Père" parce que, au fond, il n'y a que Dieu qui peut être vraiment pédago­gue c'est-à-dire rendre l'homme à lui-même, donner à l'homme la connaissance de ce qu'il est, donner à l'homme toute la capacité de réaliser ce qu'il est. Les pharisiens, les scribes s'enfermaient dans une vision extrêmement superficielle et étriquée d'eux-mêmes, d'où d'ailleurs cette façon de se répandre, cette façon de développer leurs habits, cette façon de se manifes­ter. Tous ceux qui, ainsi, cherchent un large écho de ce qu'ils sont n'ont qu'une vision étriquée d'eux-mê­mes puisqu'ils ne se voient pas en vérité.

    Le Christ, au contraire, vient nous ouvrir un chemin où nous pourrons nous trouver nous-mêmes, mais pas de façon à se regarder soi-même. Le Christ nous l'a dit :"Vous êtes des serviteurs !" Et c'est cela votre grandeur. Et c'est en étant serviteurs du seul Dieu d'abord, puis serviteurs les uns des autres, que vous vous élèverez vraiment et qu'ainsi vous pourrez trouver votre véritable identité. Il ne faut donc pas avoir d'abord une interprétation moralisante ou ver­tueuse au mauvais sens du terme de cette expression : "Celui qui s'élève sera abaissé, celui qui s'abaisse sera élevé !" Celui qui s'est abaissé, c'est le Seigneur, c'est le Christ. C'est Lui qui, étant Dieu, s'est fait homme pour que l'homme connaisse Dieu. Merci Jésus !

     

     

     

    Oh Toi Seigneur, toi le Créateur, t'est fait notre Serviteur.

    Donnez-nous le courage à nous pauvres créatures, de

    tendre à notre tour, les mains vers ceux qui, 

    ne peuvent plus. Ceux de nos frères qui ne savent pas

    l'Amour. Ceux qui dans la nuit, cherchent une

    lumière pour savoir où aller. Beaucoup de ses frères et

    soeurs, on un VRAI COEUR DE PAUVRE comme tu

    le veux. Un coeur qui sait accueillir ta grâce.

    Demasque ceux qui se cachent sous les habits des

    invités, et qui viennent pour faire le mal.

    Merci Seigneur pour cette journée. Pour ceux que l'on a

    rencontré, pour ceux qui nous font du bien, et aussi

    pour ceux, que sans le savoir, nous font de la peine.

    La journée passé...tout est passé. Tout deviens neuf.

    A toi la gloire et la louange.

    Donnez-moi un coeur humble, retire en moi tout

    ce qui ne te plais pas. Pardon et Merci !!!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que le Seigneur te comble Lilia !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

     

     

    "N'ap­pelez personne d'autre que Lui Maître"

    « LA BENEDICTION EST VIEBeaucoup de derniers seront premiers. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 20 Août 2015 à 20:35

    .;

    BBonsoir Nani,

    Merci pour vos appréciations sur mes créations, vos encouragements me touchent et me motivent encore plus. Je suis un amoureux fou des couleurs car elles représentent la vie, le Monde dans lequel nous vivons.

    Les vidéos c'est beaucoup de travail et de temps, mais si je peux, j'en ferai d'autres, déjà sur youtube il y en as quelques unes en plus.

    A bientôt !

    Alexandre

    3
    Mardi 18 Août 2015 à 10:43

    Bonjour, Nani, heureuse de faire ta connaissance.

    Oui, vraiment, nul ne peut se prétendre "Maître" s'il n'est Christ.

    Bien à toi.

    2
    Mardi 18 Août 2015 à 10:18

    BONJOUR ANA !

    Je ne me permettrais pas d'appeler qui que se soit : "Maître" !

    Pas par que c'est un "gros mot", mais tout simplement parce que c'est un "mot" de notre langue et que nous ne connaissons pas la valeur et ni la puissance qu'il avait quand il a été écrit la première fois et encore moins l'écriture ni le parchemin.

    L'enthousiasme ou le détachement des différents interprètes dans les différentes langues, lors du cheminement des Saintes Ecritures ne donne aucune indication.

    Par exemple, l'interprétation que nous avons fait du mot "sang" dans notre langue est beaucoup plus restreinte que le mot "vie" dans les écritures anciennes. Ne pas consommer le sang de ton prochain, c'est tout simplement ne pas le tuer !

    Etc. Etc.

    Moi je laisse parler mon cœur avec des gestes tendres et des sourires et çà c'est compris dans toutes les langues (comme le langage des sourds et muets)

    Gros Bisous Ana !

    1
    Mardi 18 Août 2015 à 10:15

    Bonjour Ana, Jésus nous tend la main... Avec lui tout devient facile...

    Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :