• LES SILENCES DE DIEU... N'EST PAS ABSENCE

     

     

    ISAÏE 65

    Avant qu'ils m'invoquent, je répondrai; Avant qu'ils aient cessé de parler, j'exaucerai. 25Le loup et l'agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le boeuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l'Eternel

     

     

    Isaïe 65 :17

    Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre; On ne se rappellera plus les choses passées, Elles ne reviendront plus à l'esprit. 18Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l'allégresse, A cause de ce que je vais créer; Car je vais créer Jérusalem pour l'allégresse, Et son peuple pour la joie.…

     

     

    Ce monde du silence vient heurter l’homme qui a besoin de compréhension pour être en sécurité. Ce silence, c’est le défi à sa raison. En face du silence de l’infini de Dieu, l’homme prend conscience de sa finitude, de sa limite d’homme. Là se crée l’espace pour la foi en Dieu. Le philosophe Nietzsche disait : « Si je connais le pourquoi, je peux endurer tous les comment ». Ce silence-là est celui qui en appelle le plus à notre foi en la souveraineté de Dieu sur notre vie. Ici la foi, c’est croire que la nuit n’est pas ténèbres, que le silence n’est pas abandon ou absence.

    Jacques Poujol

     

     

    Mes Amis,

    Il me semble que ces textes peuvent nous aider 

    dans ces moments.

    Il y a bien des chrétiens que devant l'apparent

    silence de Dieu...mettent en doute sa présence.

    Pour ce qui me concerne, je peux dire, que 

    les réponses aux questions tout le long de

    ma vie... sont venues lorsque je ne l'attendais pas.

    Je ne comprend pas bien des choses en moi.

    Je ne comprend pas, que voulant faire le bien,

    je fais parfois le mal que je ne voudrais pas faire.

    Je touche mon péché, ma finitude. Ce n'est 

    pas parce que Dieu est absent de ma vie,

    mais je suis absente dans l'abandon d'un

    enfant entre ses mains.

     

     

     

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

     

     

     

     

    « NE NOUS LAISSONS PAS PLONGER DANS L'HAINEL'absence de Dieu... une autre forme de présence. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mardi 24 Novembre 2015 à 15:38

    C'est vrai que c'est dans les temps de silence

    que la foi prend racine

    et que l'on fait le plus de progrès.

    C'est facile d'aimer Dieu quand on sent sa présence

    et ses effets positifs...

    C'est plus dur pendant les temps de patience ou d'épreuve..

    La perfection absolue n'est pas de ce monde...

    si on s'applique à être trouvé sans tâche,

    Dieu le voit et ça lui plait

    même si nous aurions souvent voulu faire

    tellement mieux...

    Merci pour ces textes

    et ces très belles photos

    qui nous parlent du ciel,

    c'est magnifique.

    D'accord, je prie pour ton sujet.

    Bien amicalement.

    2
    Lundi 23 Novembre 2015 à 10:18

    Bonjour chère Ana,

    Dans ces jours de violence, on pourrait aussi parler des étranges permissions de Dieu...

    Devant les questions que se posent les humains, le psaume 115 répond :

    "Pourquoi les nations diraient-elles : Où donc est leur Dieu ?

    Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut."

    Comme le dit un ancien chant :

    "Le mystère de toutes choses me sera révélé là-haut !"

    Ce qui est important pour toi et pour moi, c'est que Jésus a dit :

    "Jean 14:23 Jésus lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui."

    La condition première pour qu'il demeure en nous, c'est de l'aimer, et de ne pas faire que de le dire... mais de lui prouver en gardant et en mettant en pratique ses enseignements qui sont souvent différents des enseignements religieux ! C'est alors que la promesse de Jésus se réalise, Il vient habiter en nous et nous devenons un Temple de Dieu !

    Et nous réalisons qu'il n'y a sur cette terre que deux sortes de personnes. Ceux en qui Dieu demeure et ceux en qui Dieu n'habite pas.

    Ceux en qui Dieu n'habite pas ne sont pas tous méchants, ils sont capables d'actes de bonté, mais ils ne font pas partie du royaume de Dieu... Il est même possible qu'ils pratiquent une religion et ne manquent aucun office...

    Etre la demeure du Seigneur est la plus grande richesse qui soit ici-bas !!!

    Que Dieu te bénisse richement

    Grosses bises mon amie Ana

    Jonathan

     

     

     

     

    1
    Lundi 23 Novembre 2015 à 09:57

      

    Bonjour Ana, parfois on croit avoir bien fait et c'est tout le contraire...

    La température baisse, mais il y a toujours du soleil..

    Bon lundi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :