• LE VENDREDI SAINT 2016

     

    Fait par un moine  

     

    Le vendredi saint 

    Célébration de la Passion du Seigneur

    Livre d'Isaïe 52,13-15.53,1-12.

     

    Mon serviteur réussira, dit le Seigneur ; il montera, il s’élèvera, il sera exalté !
    La multitude avait été consternée en le voyant, car il était si défiguré qu’il ne ressemblait plus à un homme ; il n’avait plus l’apparence d’un fils d’homme.
    Il étonnera de même une multitude de nations ; devant lui les rois resteront bouche bée, car ils verront ce que, jamais, on ne leur avait dit, ils découvriront ce dont ils n’avaient jamais entendu parler.
    Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Le bras puissant du Seigneur, à qui s’est-il révélé ?
    Devant lui, le serviteur a poussé comme une plante chétive, une racine dans une terre aride ; il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire.
    Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face ; et nous l’avons méprisé, compté pour rien.
    En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié.
    Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris.
    Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.
    Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche.
    Arrêté, puis jugé, il a été supprimé. Qui donc s’est inquiété de son sort ? Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à mort pour les révoltes de son peuple.
    On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il n’avait pas commis de violence, on ne trouvait pas de tromperie dans sa bouche.
    Broyé par la souffrance, il a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.
    Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.
    C’est pourquoi, parmi les grands, je lui donnerai sa part, avec les puissants il partagera le butin, car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et il a été compté avec les pécheurs, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs.

     

     

     

     

    Ce que Jésus a porté ce sont nos blessures.

    L'homme hors de sa dignité humaine.

    La plus grande blessure est le manque

    d'Amour.

    Le manque de respect des uns envers des autres.

    Respect de la vie de mon frère.

    Respect depuis sa naissance jusqu'à sa mort.

     

    Où est ton frère ?

     

    Un regard d'Amour peut redonner la vie à celui,

    qui est désésperé.

    Un geste peut défigurer un être profondement.

     

    C'est bien que l'Eglise Catholique, demande

    pardon pour ceux qui se disant répresentants

    de la paternité de Dieu, tuent cet image

    de Dieu Père.

    C'est important que toute classe sociale,

    puisse se  " désacraliser " pour laisser

    la place à la fraternité. 

     

    Nous voyons la folie des " dieux idoles "

    Jésus est venu pour servir et pas pour se 

    faire servir ou se servir des autres.

     

    Nos voyons le pouvoir que nous avons entre

    nos mains. 

    Donner la vie par notre Amour.

    Donner la mort par notre comportement.

    Je ne sais rien à propos de ce que le pouvoir

    veut faire des frontières.

    Je sais, que des hommes et des femmes avec leur

    enfants, sont dispersés dans la nature.

     

    Où est ton frère ?

     

    Est-ce que je le reconnais  même défiguré ?

     

    Si l'on pouvait se donner le temps de 

    vouloir comprendre l'évangile, 

    " La Bonne Nouvelle "

     

    Ce n'est pas un état d'âme ni une croyance,

    Dieu a voulu se faire homme. Il a vécu parmi

    les hommes 33 ans. 

    Regardons un peu cet évangile.

    Regardons son comportement. 

    Chaque fois, que je suis capable de pardonner,

    de taire le mot qui blesse, de dire non

    à la violence, parfois à la propre défense...

    J'ai été heureuse car libre.

    La plus grande LIBERTE RESIDE DANS

    L'AMOUR.

    Jésus accomplit la loi mais il met cette loi

    au service de l'Amour.

    Robert Badinter a aboli la peine de mort.

    Tout ce qui s'éloigne de la Vie 

    ne peut donner la vie...

    Celui qui tue, tue sa propre vie...

     

    Antoine Leiris

    “Vous n’aurez pas ma haine”

    Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur.

    Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

    Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.

    Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus.

     

     

     

    AIMER

     

     

                             C'EST 

     

     

     

    TOUT DONNER 

     

     

     

    ET SE DONNER SOI-MÊME

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « LA FÊTE DE L'AMOURLE CHRIST EST VRAIMENT RESSUSCITE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Dimanche 27 Mars 2016 à 08:45

      

    Bonjour Ana, je te souhaite de passer de bonnes fêtes de Pâques dans la paix du Seigneur... Ne manges pas trop de chocolat...

    GROS BISOUS

    2
    Samedi 26 Mars 2016 à 12:01

    Bonjour ma Nani,

    je ne savais pas que tu venais encore là? je vais vérifier si mon inscription est bien au point (car chez une copine ça ne marchait pas)

    Je ne veux pas laisser passer Pâques sans te donner de nouvelles. Depuis quelques temps nous sommes pris par des petits travaux pour mettre notre maison en conformité pour accueillir un copie de retraités pendant nos futures vacances (8/04 au 2/05) via une association. Quelle galère pour nous qui ne sommes pas en état de faire des choses comme ça. Même avec l'aide de ma femme de ménage (une perle et une amie) et de son mari, nous avons beaucoup de mal et je suis en demi-pause depuis longtemps, aussi je ne répondais qu'à ceux qui venaient... et toi j'attendais ton mail!

    Bravo pour ce bel article. Moi j'ai mis quelque chose pour Pâques et ma collection d'oeufs.

    Je te souhaite une belle fête de Pâques et t'embrasse en toute amitié  et affection (et je vais vérifier mon inscription)

    Afficher l'image d'origine

    1
    Samedi 26 Mars 2016 à 09:25

      

    Bonjour Ana, pas de haine mais de l'amour à donner à tout le monde..

    Bonne journée, bons baisers

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :