• Le Curé d'Ars. Patron des prêtres

     

     

    Curé d'Ars (✝ 1859)

    Jean-Marie Vianney a grandi en pleine période de troubles révolutionnaires, c'est à dire aussi de persécution religieuse. Ainsi, Jean-Marie recevra sa première communion dans la clandestinité. Le jeune campagnard, qui n'a jamais fréquenté l'école, voudrait devenir prêtre mais son père est réticent. A vingt ans, il commence ses premières études, mais il est si peu doué pour les études que le séminaire de Lyon, où il a fini par entrer, décide de le renvoyer. Il parvient quand même à se présenter à l'ordination sacerdotale à Grenoble. Après un premier ministère à Ecully, il est nommé curé dans une petite paroisse de 230 habitants: Ars, à 40 km de Lyon. Il y restera jusqu'à sa mort. Sa bonté, la joie dont il rayonne, ses longues heures de prière devant le Saint-Sacrement, impressionnent peu à peu ses paroissiens. Pour écouter, réconforter et apaiser chacun, il reste jusqu'à seize ou dix huit heures par jour au confessionnal.
    Pendant les dernières années de sa vie, jusqu'à 100.000 pèlerins viendront chaque année pour entendre une parole de réconfort et de paix de la part de ce curé ignorant de tout, mais non pas du cœur des hommes ni de celui de Dieu. Complètement donné à sa tâche pastorale, épuisé, il aura ce mot vers la fin de sa vie: «Qu'il fait bon de mourir quand on a vécu sur la croix». Il est exaucé le 4 août 1859 quand il meurt à l'âge de 74 ans.

     

     

     

    Mes Amis, voici pour ceux qui ne connaissent pas le

    curé d'Ars. Il a des sermons très simples liés

    à la vie courante. Mais surtout pour nous aider

    à mieux Aimer Jésus et a faire sa volonté.

    Pour ceux qui me connaissent, je vous demande de

    m'aider avec une petite prière. Je suis obligée 

    de prendre des décisions importantes pour 

    la rentrée. Merci d'avance.

     

     

     

     

     

     

     

    Prebytère du curé d'Ars

     

     

     

     

    Sa chambre avec la Sainte Vierge, la Sainte Face de

    Jésus et saint Benoît Labre

     

     

     

     

    GOD BLESS YOU

     

     

     

     

    Le Curé d'Ars. Patron des prêtres

    « Il faut aussi le courage de prendre de temps pour soi.La sincérité n’est elle pas indispensable a la vie ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Août 2015 à 11:24

    Bonjour Ana, beau récit de la vie du curé d'Ars..

    Bon mercredi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :