• LAISSER LE CHRIST POUR ALLER VERS LUI DANS L'AUTRE

    Ce que dis Mère Teresa à un prêtre est très important. Laisser Jésus pour Jésus. C'est à dire, que si la charité nos appelle, il faut quitter tout le reste pour aller vers celui qui a faim. Un jour j'étais chez moi et j'avais pris un temps de prière. Le téléphone sonne. Une personne me demande si je peux l'accompagner. Je lui réponds : plus tard je suis en train de faire ma prière... Aussitôt raccroché, je me suis rendu compte que ça n'allais pas. Je ne pouvais continuer...j'ai compris que le Christ me attendais chez la personne qui me demandais un service... en lisant le texte de Mère Teresa on vois clair où est la vrai prière.



     

    Le mercredi de la 3e semaine de Pâques
    Commentaire du jour 
    Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité 
    Lettre à un prêtre, 17/02/1978, in Come, Be My Light (trad. Viens, sois ma lumière, Lethielleux 2008, p. 322 rev.)

     

    « Moi, je suis le pain de la vie »

          Vous avez demandé à passer trois mois seul avec Jésus [en retraite] ; cela vous ressemble bien. Mais si pendant ce temps la faim de Jésus dans le cœur de quelques membres de son peuple est plus grande que la vôtre, vous ne devriez pas rester seul avec Jésus tout le temps. Vous devez permettre à Jésus de vous transformer en pain pour être mangé par ceux avec qui vous êtes en contact. Laissez les gens vous dévorer ; par la parole et la présence vous proclamez Jésus... Même Dieu ne pouvait pas offrir de plus grand amour qu'en se donnant lui-même comme Pain de vie — pour être rompu, pour être mangé afin que vous et moi puissions manger et vivre, que nous puissions manger et satisfaire ainsi notre faim d'amour.

          Et pourtant il ne semblait pas satisfait, car lui aussi avait faim d'amour. Il s'est donc fait l'affamé, l'assoiffé, le nu, le sans-logis et n'a cessé d'appeler : « J'avais faim, j'étais nu, j'étais sans logis. C'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25,40). Le Pain de vie et l'affamé, mais un seul amour : seulement Jésus.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « SEIGNEUR, DONNE-MOI UN COEUR TOUT SIMPLELA FOI DE L'ETHIOPIEN !!! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    mamie lucette
    Mardi 8 Octobre 2013 à 17:42

    Bonjour Ana, j'ai lu ce matin le texte que tu as mis... Le soleil brille aujourd'hui, quelle joie!... Tantôt je vais à l'atelier et ensuite faire quelques courses... Bon mercrei, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :