• LA PECHE DE LA FIN DE JOURNEE

     

    C'était la troisième fois que Jésus ressuscité d'entre les morts se manifestait à ses disciples

     

    Aujourd'hui pour la troisième fois depuis sa résurrection, Jésus se manifeste aux disciples. Pierre est retourné à son travail de pêcheur et les autres l'ont accompagné. S'il était pêcheur avant de se joindre à Jésus, il est normal qu'il continue après, alors que certains s'étonnent que, pour suivre le Christ, l'on ne soit pas tenu d’abandonner un travail honnête.

    Cette nuit-là, ils ne prirent rien! Et quand au lever du jour, Jésus apparaît, ils ne le reconnaissent que lorsqu'il leur demande quelque chose à manger. Quand ils répondent qu'ils n'ont rien, Il leur indique où ils doivent jeter le filet. Et bien que les pêcheurs soient au courant de tout, et qu'ils aient travaillé sans résultat toute la nuit, ils obéissent. «Pouvoir de l'obéissance! —Le lac de Génésareth, a refusé ses poissons aux filets de Pierre. Toute la nuit en vain. —Maintenant, obéissant, il remet le filet à l'eau et voici qu'ils prennent (...) une grande quantité de poissons. 

    L'évangéliste nous raconte qu'il y avait «cent cinquante-trois gros poissons» (cf. Jn 21:11) mais que, malgré cette quantité, le filet ne se rompit pas. Ce sont des détails à prendre en considération; la Rédemption s'est faite avec une obéissance responsable, au beau milieu des tâches quotidiennes.

    Tous savaient «que c'était le Seigneur. Jésus s'approche, prend le pain et le leur donne» (Jn 21:12-13). Ainsi que les poissons. Que ce soit la nourriture spirituelle ou la matérielle, elle ne nous manquera pas si nous obéissons. Il l'apprend à ses disciples plus prochains et nous le redit par l'entremise de Jean Paul II: «Au début du nouveau millénaire (…) dans notre cœur résonnent à nouveau les paroles par lesquelles Jésus, (…) invita l'Apôtre à «avancer au large» pour pêcher: «Duc in altum» (Lc 5:4). Pierre et ses premiers compagnons firent confiance à la parole du Christ et jetèrent leurs filets. «Et l'ayant fait, ils capturèrent une grande multitude de poissons» (Lc 5,6). Cette parole résonne aujourd'hui pour nous. 

    Avec une obéissance, comme celle de Marie, nous demandons au Seigneur de continuer d'octroyer à toute l'Église des fruits d'apostolat.

     

     

     

    Le miracle de la pêche se passe dans un 

    jour ordinaire.

    Ils sont partis pécher et aprés une nuit

    fatigante, Rien ! pas des poisson.

     

    Dans nos vies c'est pareil. 

    Dieu agit dans nos tâches quotidiennes...

    Même dans nos incapacités.

     

    Alors c'est le moment, pour moi et pour vous,

    d'ecouter la voix de Jésus.

    ENCORE, JETTE LA RED !

    Mais Seigneur, c'est la fin de la journée !

     

    C'est dans l'humble obéissance,

    que nous permetons au Seigneur de 

    faire son oeuvre de Résurrection.

     

    petite pause santé peut-être plus tard dans la journée

     

    Voici Seigneur, je vais jetter la red...

    fais en ce que tu voudras. 

    Qu'il y ait des petits, des gros poisons,

    peu ou beaucoup.

    Que ta volonté soit faite !

     

     

    L'importance c'est la jetter

     

    Ah oui Jésus !

     

     

     

    LA PECHE DE LA FIN DE JOURNEE

     

     

     

    BENIS       SOIS

     

    TU       

     

    SEIGNEUR !

     

     

     

    « « C’est vous qui en êtes les témoins... »DIMANCHE DEDIE A LA MISERICORDE DU SEIGNEUR »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Dimanche 27 Avril 2014 à 12:48


    Bonjour Yolande. Une trés belle et profonde prière à 


    la Vierge Marie. Qu'elle nous aide à mieux connaître celui 


    qu'elle a porté dans son sein Jésus. 


    Je te souhaite un bon dimanche et merci de ta visite.


    Dans la joie ton amie nani


     


     


     


     


     


     

    3
    Dimanche 27 Avril 2014 à 09:28

    MÈRE DE JÉSUS-CHRIST, JE NE VIENS PAS PRIER. JE VIENS SEULEMENT, MÈRE, POUR VOUS REGARDER. VOUS REGARDER, PLEURER DE BONHEUR, SAVOIR CELA QUE JE SUIS VOTRE fille, ET QUE VOUS ÊTES LÀ.
    RIEN QUE POUR UN MOMENT, PENDANT QUE TOUT S’ARRÊTE, ÊTRE AVEC VOUS, MARIE, EN CE LIEU OÙ VOUS ÊTES, NE RIEN DIRE, REGARDER VOTRE VISAGE, LAISSER LE CŒUR CHANTER DANS SON PROPRE LANGAGE.
    PARCE QUE VOUS ÊTES BELLE, PARCE QUE VOUS ÊTES IMMACULÉE, LA FEMME DANS LA GRÂCE ENFIN RESTITUÉE, LA CRÉATURE DANS SON BONHEUR PREMIER, DANS SON ÉPANOUISSEMENT FINAL, TELLE QU’ELLE EST SORTIE DE DIEU AU MATIN DE SA SPLENDEUR ORIGINELLE, PARCE QUE VOUS ÊTES LÀ POUR TOUJOURS, SIMPLEMENT PARCE QUE VOUS ÊTES MARIE, SIMPLEMENT PARCE QUE VOUS EXISTEZ, MÈRE DE JÉSUS-CHRIST, SOYEZ REMERCIÉE !


     


    YOLANDE

    2
    Dimanche 27 Avril 2014 à 08:24

    La pensée du Jour :


    Bonjour Ana, ne voyant pas d'article sur ton blog j'espère que tu n'es pas malade.... Bonne journée...Je t'embrasse bien fort...

    1
    Samedi 26 Avril 2014 à 10:08


    Bonjour Ana, bel article qui montre bien que Jésus est ressuscité... J'ai attendu ton coup de téléphone hier soir, j'espère que tu m'appellera aujourd'hui... La pluie recommence de tomber... Bon samedi, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :