• LA LIBERTE D'EXPRESSION ET LE RESPECT

     

     

    VENDREDI 16 JANVIER 2015

    Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (2, 1-12)

     

    Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
    Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au- dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
    Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux- mêmes : « Pourquoi celui- là parle- t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
    Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez- vous de tels raisonnements ? Qu’est- ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève- toi, prends ton brancard et marche” ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève- toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde.
    Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

     

     

     

    Mes Amis je voulais dire un mot de mon coeur. Je sais que 

    certaines choses dites sur le net ne sont pas toujours

    exprimés avec le respect de l'autre. Cet évangile

    d'aujourd'hui parle du blasphème. Jésus a été accusé

    par les scribes de blasphèmateur. Je vous laisse lire

    l'évangile. J'ai appris que dans notre pays on a le droit

    de blasphémer. J'ai regardé la charte de drois de l'homme.

    Article 18

    Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

    Article 19

    Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

     

    Ce que je pense le voici. La liberté d'expression

    est un droit.

    Mais aussi le respect les uns envers les autres.

    Il y a encore la liberté de conscience! Elle est inscrite dans

    notre Constitution française et nous oublions trop souvent

    d'en mesurer les avantages. Elle représente pourtant l'un

    des biens les plus précieux que puisse posséder la conscience

    humaine. On peut, bien sûr, regarder ce privilège sous un

    aspect négatif, dans le sens ou chacun est libre de croire en

    qui il veut et ce qu'il veut, permettant l'invasion de toutes

    les sectes possibles. Mais pour le chrétien, quel privilège

    que de pouvoir librement croire en Dieu, en Jésus­Christ, en

    la vérité révélée par la Bible, sans être inquiétés,

    pourchassés.

     Cette liberté là n'a pas de prix!

    Le droit du respect est quelque chosse d'essenciel.

     

    Je me souviens étant enfant. On pouvais se chipoter, mais

    si l'on touchait un mot offensif envers ma mère...je ne

    le supportais pas.

     

    Alors, lorsque je vois des affiches avec des propos

    obsènes contre Jésus, cela me blesse profondement.

    Je n'irai jamais manifester pour cela. Cependant je crois

    que le RESPECT est l'oxigène pour le bien

    de tous.

    Je ne dois pas " à cause de ma liberté " faire du mal

    à l'autre. 
     

    Evangile

    " Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient,- les scrives - Jésus leur dit : « Pourquoi tenez- vous de tels raisonnements ? Qu’est- ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève- toi, prends ton brancard et marche” ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève- toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde.

     

    Excussez-moi, il m'était necessaire de pouvoir exprimer

    dans le respect à tous, ce que je ressent.

     

     

     

     

     

     

    Mon souhait est que nous apprenions à nous respecter les uns les autres. Apprenons à nous apprécier, à chercher toujours dans l’autre ce qu’il a de bon, sans chercher la faille ; celle qui nous empêchera de faire un pas vers la fraternité et l’amitié.

     

     

     

     

     

    En union avec mes frères persécutés et tués au Moyen Orient

     

     

     

    Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre

     

    son frère, c’est un menteur.

     

     En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’

     

    aimer Dieu, qu’il ne voit pas.

    - Jean 4, 20 -

     

     

     

     

     

    NOTRE PERE  !!!

     

     

     

     

    LA LIBERTE D'EXPRESSION ET LE RESPECT

     

    « SI TU LE VEUX....Le droit d' Aimer DE JESUS »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 17 Janvier 2015 à 11:50

    coucou ma chérie,

    franchement,je ne sais pas ce qui se passe actuellement,cependant,je rejoins le texte de Claude,chacun doit respecter autrui ,même si nous ne sommes pas d'accord avec ces pensées,cependant il ya des limites dans l'humour ,après c'est vrai,je n'ai pas vu les infos et ne sait pas ce qui se passe...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Samedi 17 Janvier 2015 à 10:04

    Bonjour Ana, la liberté de s'exprimer doit être respecté  mais cela implique beaucoup de choses... Certains y sont opposés et cela risque de provoquer encore d'autres attentats contre ceux qui expriment leurs opinions...

    Bonne journée, gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :