• La femme lui répondit : ''Je n'ai pas de mari"

    Jn 4 : Jésus et la Samaritaine
     
     
    Mais cette femme, cette Samaritaine, lui dit : ''Comment ? Toi, un Juif, tu me demandes à boire à moi, une femme samaritaine !''...

    Jn 4,1 Quand Jésus apprit que les Pharisiens avaient entendu dire qu'il faisait plus de disciples et en baptisait plus que Jean, 2 - à vrai dire, Jésus lui-même ne baptisait pas, mais ses disciples 3 - il quitta la Judée et regagna la Galilée. 4 Or il lui fallait traverser la Samarie. 

    5 C'est ainsi qu'il parvint dans une ville de Samarie appelée Sychar, non loin de la terre donnée par Jacob à son fils Joseph, 6 là même où se trouve la source de Jacob. Fatigué du chemin, Jésus était assis tout simplement à même la source. C'était environ la sixième heure. 

    7 Arrive une femme de Samarie pour puiser de l'eau. Jésus lui dit : ''Donne-moi à boire.'' 8 Ses disciples, en effet, étaient allés à la ville pour acheter de quoi manger. 9 Mais cette femme, cette Samaritaine, lui dit : ''Comment ? Toi, un Juif, tu me demandes à boire à moi, une femme samaritaine !'' Les Juifs, en effet, ne veulent rien avoir de commun avec les Samaritains. 10 Jésus lui répondit : ''Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : 'Donne-moi à boire', c'est toi qui aurais demandé et il t'aurait donné de l'eau vive.'' 11 La femme lui dit : ''Seigneur, tu n'as même pas un seau et le puits est profond ; d'où la tiens-tu donc cette eau vive ? 12 Serais-tu plus grand, toi, que notre père Jacob qui nous a donné le puits et qui, lui-même, y a bu ainsi que ses fils et ses bêtes ?'' 13 Jésus lui répondit : ''Quiconque boit de cette eau-ci aura encore soif ; 14 mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif; au contraire, l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissant en vie éternelle.'' 15 La femme lui dit : ''Seigneur, donne-moi cette eau pour que je n'aie plus soif et que je n'aie plus à venir puiser ici.'' 

    16 Jésus lui dit : La femme lui répondit : ''Je n'ai pas de mari.'' 18 Jésus lui dit : ''Tu dis bien : 'Je n'ai pas de mari' ; tu en as eu cinq et l'homme que tu as n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai.'' 19 ''Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es un prophète. 20 Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous affirmez qu'à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer.'' 21 Jésus lui dit : ''Crois-moi, femme, l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons ce que nous connaissons, car le salut provient des Juifs. 23 Mais l'heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; tels sont, en effet, les adorateurs que cherche le Père. 24 Dieu est esprit et c'est pourquoi ceux qui l'adorent doivent adorer en esprit et en vérité.'' 

    25 La femme lui dit : ''Je sais qu'un Messie doit venir - celui qu'on appelle Christ. - Lorsqu'il viendra, il nous annoncera toutes choses.'' 26 Jésus lui dit : ''Je le suis, moi qui te parle.'' 

    27 Sur quoi les disciples arrivèrent. Ils s'étonnaient que Jésus parlât avec une femme ; cependant personne ne lui dit : ''Que cherches-tu ?'' ou ''Pourquoi lui parles-tu ?'' 28 La femme alors, abandonnant sa cruche, s'en fut à la ville et dit aux gens : 29 ''Venez donc voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Christ ?'' 30 Ils sortirent de la ville et allèrent vers lui. 

    31 Entre-temps, les disciples le pressaient : ''Rabbi, mange donc''. 32 Mais il leur dit : ''J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas''. 33 Sur quoi les disciples se dirent entre eux : ''Quelqu'un lui aurait-il donné à manger ?'' 34 Jésus leur dit : ''Ma nourriture, c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son uvre. 35 Ne dites-vous pas vous-mêmes : 'Encore quatre mois et viendra la moisson' ? Mais moi je vous dis : levez les yeux et regardez ; déjà les champs sont blancs pour la moisson ! 36 Déjà le moissonneur reçoit son salaire et amasse du fruit pour la vie éternelle, si bien que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. 37 Car en ceci le proverbe est vrai, qui dit: 'l'un sème, l'autre moissonne'. 38 Je vous ai envoyés moissonner ce qui ne vous a coûté aucune peine ; d'autres ont peiné et vous avez pénétré dans ce qui leur a coûté tant de peine.'' 

    39 Beaucoup de Samaritains de cette ville avaient cru en lui à cause de la parole de la femme qui attestait : ''Il m'a dit tout ce que j'ai fait.'' 40 Aussi lorsqu'ils furent arrivés près de lui, les Samaritains le prièrent de demeurer parmi eux. Et il y demeura deux jours. 41 Bien plus nombreux encore furent ceux qui crurent à cause de sa parole à lui ; 42 et ils disaient à la femme : ''Ce n'est plus seulement à cause de tes dires que nous croyons ; nous l'avons entendu nous-mêmes et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde.'' 43 Deux jours plus tard, Jésus quitta ces lieux et regagna la Galilée.
     
    •  

    Je ne sais pas pourquoi, j'ai pensé de vous donner

    cet Evangile. Je l'Aime particulièrement.

    IL me parle de cette rencontre avec Jésus,

    où assise par terre, je me suis trouvé un soir

    face à Lui et à moi.

     Si tu connaissais le Don de Dieu nani...

    Je me suis sentie dans mon coeur accueillie,

    pour la première fois dans ma vie, telle que j'étais.

    Je n'avais pas besoin, de montrer mes qualités,

    de séduire pour être Aimée. Je me savais Aimée

    tout simplement comme j'étais. Aucun réproche.

    Aucune parole de sa part dans mon coeur, qui me ferait rougir.

    Au contraire, je me sentais belle par son regard.

    Lavé de mon passé.

    Revetue d'une tunique belle.

     

    Evidement, cela se passe dans l'âme, mais on ne l'oublie pas.

    On recommence et on recommence à tomber,

    mais à chaque fois, Sa main est la pour nous

    faire nous rélever.

     

    Combiens des fois dans mes confessions, je me suis 

    fait engeuler par le prêtre. Avec raison sans doute.

    Jésus m'a toujours conduit par la douceur.

    C'est dans cette douceur, que j'ai retrouvé la force,

    de devenir plus vraie, avec moi, avec les autres.

    Cela donne des ailes. Je ne sais pas pourquoi,

    j'aurais bien aimé experimenter la vie d'un oiseau. 

    -même si Janine me dira : moi pas !

    Mais pour moi, c'était comme un besoin, 

    de sortir de ma carcasse...de voler haut,

    trés haut. Les avions le font, mais avec des machines. l'oiseau a ses ailes qui lui permettent d'aller la où ils veulent bien aller. 

     

    Rentrer dans la vérité, est une libération.

    C'est un peu comme mon demenagement. 

    J'avais peur, mais il fallait partir. Et depuis que je suis la, où Dieu a voulu me mener. Je me sens 

    pleine de Joie. Et j'ai en plus retrouvé cette solitude,

    dont j'ai tellement besoin pour mon équilibre.

    Dont la verité, ne va pas toujours de paire avec

    nos goûts.

    Je n'ai pas été à la manif de dimanche, j'avait mon rhume. Mais j'ai vu des autres par youtube.

    Et on dissait "Je fais ce que je veux"

    Pour être quelqu'un de trés independant, et désireux

    de liberté. Je me pose la question :

    Est-ce bien la que se trouve la liberté ?

    En faisant ce que l'on veut ?

    On est pas seuls dans notre planète Terre.

     

       

     

     

    « «l'égoïsme est la source infaillible du malheur....QUOI DIRE DE PLUS ? JESUS EST SUPER »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Mercredi 5 Février 2014 à 16:50

    bonjour ana
    quel splendeur ta photo de l'aigle qui vole au-dessus de l'océan ,lui est libre
    j'espère que tu va mieux
    Pluie et vent qui souffle en rafales sont au programme aujourd’hui ,mais il ne faut pas ce plaindre ,vu le temps qu’il fait en Bretagne
    je vais m’envoler
    Je te souhaite de passer une  bonne fin de journée
    gros bisous

    4
    Mercredi 5 Février 2014 à 12:42

    Bonjour Nani ! ton texte est beau car il te vient du coeur! Libre ! Pas toujours mais il nous reste le libre arbitre... Comme j'ai du te le dire... ce n'est pas un prêtre qui me dictera ce qui est bien ou mal. C'est ainsi, même si je suis persuadé que certains sont dignes de confiance. Je récupère un téléphone cet après-midi! J'ai honte car sans cet outil je me suis sentie perdue dans un désert.... tant pis si je te choque ma puce mais c'est vrai!!!!!! sourire!

    je t'embrasse fort.

    Anne.

    3
    Mardi 4 Février 2014 à 15:29

    bonjour ana
    je connais cet évangile
    je ne pense pas que sur cette terre nous soyons si libre que ça ,mais il nous reste la liberté de penser
    Ce matin c’est le retour de la pluie ,la température est trop élevée pour la saison et un peu de froid tuerait les microbes qui courent actuellement
    Je te souhaite de passer une  bonne fin de journée
    gros bisous

    2
    Mardi 4 Février 2014 à 08:09

    Bonjour Ana, j'aime bien cette partie de l'évangile où Jésus s'entretient avec cette femme... Jésus ne rejette personne, il ouvre les bras à tous ceux qui s'y jettent, ils les garde près de son cœur.. Essayons de lui ressembler... J'espère que ton rhume est sur la voie de la guérison... Bon mardi, gros bisous

    1
    Mardi 4 Février 2014 à 07:54

    Bonjour Ana

    quelle belle chanson de D.Balavoine,je pense que l'on est pas si libre que ça,juste la liberté de penser que l'on a a cent pour cent,pour l'oiseau,je suis d'accord,voyager,faire attention aux prédateurs,pour l'instant,je le ferais pas,j'aurais peur de rater mon envol......bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :